MB&F HM8

MB&F, la HM8 Can-Am débarque avant l’heure

Les HM - Horlogical Machines de Maximilian Büsser ne se suivent pas toujours toutes et parfois se ressemblent. Décidément, ce chantre de la nouvelle horlogerie, à connotation ludique, n’a pas fini de nous surprendre.

Par Joel Grandjean
Rédacteur en Chef

Hervé Estienne, le manager de la boutique M.A.D Gallery à Genève est matinal. L’horaire sur la porte indique une ouverture à 10h00. Toutefois, sa silhouette s’active déjà à l’intérieur alors qu’il n’est pas encore 9h00. Je passe devant tous les matins, chanceux que je suis d’habiter à quelques encablures. Rarement vitrine n’aura à ce point capté les regards, y compris ceux des plus jeunes qui, fréquemment, forcent leurs parents à stopper net tant la magie mécanique et la poésie des objets qui s’en dégage les interpellent. J’esquisse un signe de la main, j’entre. Aurais-je le privilège de pouvoir découvrir avant l’heure la HM8 «Can-Am»? Suspense…

MB&F HM8 MB&F HM8 en or blanc et titane

Marketeur malgré lui

Bien qu’il s’en défende, Maximilian Büsser mériterait d’avoir une chaire universitaire d’enseignement du marketing. L’homme fait des choix, il les attribue aux hasards des rencontres, à cette sorte d’opportunisme curieux qui transforme les idées et les contacts en dessein de vie, en parcours entrepreneurial. Il se garde bien de dire qu’ils sont issus d’une vision, d’une planification, bref d’un quelconque calcul. Et pourtant, ses choix pourraient être enseignés comme des cas de figure dans les plus nobles institutions du marketing. N’a-t-il pas un jour, en croisant François-Paul Journe dans les allées de Baselworld, lancé la saga des Opus pour une marque dont il avait la garde et qui, avant son coup de génie, n’avait qu’une image séculaire de haute-joaillerie? En un tour de main, bravant toutes les mises en garde que les pros du secteur auraient distillées à tout téméraire désireux de s’aventurer sur les terres du co-branding, il confère à Harry Winston une dimension d’horlogerie ultra-complexe, prisées par les collectionneurs et les découvreurs du monde.

MB&F HM8 MB&F HM8 en or blanc et titane

Autre fait à haute valeur marketing ajoutée, il lance sa marque en ajoutant à ses initiales, la notion de friends. En un certain sens, il applique à l’horlogerie ce que la street culture a offert au hip hop, la dimension de featuring. Et d’ouvrir les zones presse où les visuels en haute définition se chargent et où les derniers communiqués se téléchargent, alors que d’autres les barricadent à grands renforts de codes et d’inscriptions à confirmer donc à trier. Un open source de l’information, là encore, une petite révolution qui va dans la même direction que celle de jouer la plus totale transparence en révélant les identités de ses fournisseurs, subtilement transformés en friends. Enfin, en créant sa M.A.D. Gallery, il s’offre non seulement un écrin pour les objets qu’il aime, aimera et continuera de découvrir, mais il crée un modèle inédit et élégant de boutique de marque. On oublierait presque qu’on y vend aussi ses garde-temps, et que tout y incite. Quel meilleur endroit pour s’imprégner de son esprit retro futuriste, de son âme d’enfant qui se laisse aller parfois à des créations osées?

MB&F HM8 MB&F HM8 or blanc/titane et or rouge/titane

Des arceaux en clin d’oeil à la Can-Am

Un peu à la John Harrison, l’homme d’origine menuisière qui remporta la course à la longitude, il numérote ses oeuvres par un chiffre intervenant après un H, comme Horological. Puis il y insère un M pour Machine. Les aficionados le savent, ils attendaient patiemment la HM7. Celle-ci n’étant pas prête (on oublie que chez les vrais horlogers la phase fiabilisation peut durer parfois aussi longtemps que la phase création-conception), c’est la numéro 8 qui voit le jour, en cette fin de septembre 2016, une année après le 10ème anniversaire. Et pas question d’en changer la numérotation, puisqu’en fait - le hasard fait si bien les choses - cette pièce pourrait être la contraction esthétique, architecturale et fonctionnelle de la HM3 et de la HM5.

MB&F HM8 MB&F HM8 en or blanc et titane

De la première elle revendique l’héritage de ce rotor bleui en or 18 carats astéro-hache visible côté face, de la seconde, cette lecture de l’heure latérale, hommage à la montre angulaire Amida des années 1970 ou à la fameuse casquette de Girard Perregaux ainsi qu’à leurs affichages prismatiques.

MB&F HM8 MB&F HM8 or blanc/titane

Maximilian Büsser aurait voulu être designer automobile. Raté, il sera créateur d’une nouvelle race de garde-temps! Reste qu’avec sa HM8 et sa boîte en or blanc - titane ou rose - titane, le clin d’oeil à la Can-Am, cette course américano canadienne (2 villes du Canada et 4 du Nord des US) a marqué son esprit. C’était, entre 1966 et 1974 puis entre 1977 et 1986 - cent ans en 2016 -, la plus rebelle et dérèglementée des compétitions automobiles, une véritable course à l’innovation, une orgie de puissance et de technologie. Aucune restriction, tant au niveau des moteurs que des carrosseries! Bref, une totale carte blanche offerte aux plus fous d’alors, une compétition mêlant prototypes et véhicules détournés, au cours de laquelle certains n’hésitaient pas à suralimenter leurs engins tandis que les autres traficotaient les carburants. De quoi booster l’imagination, puisque c’est dans ce cadre, en 1969, qu’un certain Bruce McLaren lance son premier bolide.

MB&F HM8 MB&F HM8 en or blanc et titane

Les arceaux sont les vedettes de ce design, ils évoquent, lorsque les voitures se retournaient, la vie sauve des pilotes et l’échappée belle. Ils sont usinés dans un bloc massif de titane grade 5. Puis ils sont méticuleusement polis à la main ce qui renforce leur brillance tubulaire. Le moteur, vrombissant à 28’800 alternances par heure et disposant d’une réserve de marche de 42 heures - la base d’un calibre Girard-Perregaux sur lequel a été entre autres ajouté un module développé en interne d’heures sautantes bidirectionnelles et de minutes traînantes - se laisse déshabiller du regard, sous toutes les coutures, puisque l’étendue du verre saphir assure au passage le rétro-éclairage de l’affichage ou le chargement en potentiel de luminescence les chiffres des heures et des minutes. Au dos, la surprise stylisée de deux carters dont les formes n’auraient pas été reniées par les véhicules débridés de l’époque. Tiens, sur les côtés et malgré l’illusion optique - c’est bien le propre des arceaux -, il n’y a pas de verre. Juste un espace, laissant passer l’air, fougueux, rebelle. L’air libre des créations d’un génial serial concepteur…

MB&F HM8 MB&F HM8 en or rouge et titane

MB&F LM Flying T : Pour l’Amour des femmes

Par Benjamin TeisseireÉditeur et développement commercial
Maximilien Büsser, fondateur de MB&F en 2005, crée des Horological Machines qui sont autant des jouets pour homme que des pièces d’art horloger....

MB&F Horological Machine N°9, ‘Flow’, l’aérodynamisme horloger

Par Benjamin TeisseireÉditeur et développement commercial
Depuis son lancement en 2007 avec la HM1, la collection Horological Machines de MB&F offre des garde-temps innovants, originaux qui allient le meilleur...

Prix Gaïa 2018: Maximilian Büsser, Reinhard Meis et Paul Clementi

Par Joël A. GrandjeanContributeur
Le Gaïa récompense des personnes, pas des montres. Certes, le nom de certains lauréats rime avec garde-temps mythiques. Reste que ce prix célèbre l'...

Une araignée horlogère rétro-futuriste entre au Musée à Genève

Par Joël A. GrandjeanContributeur
Lorsque les marques horlogères l’Epée 1839 et MB&F décident d’associer leurs créativités afin d’accoucher d’un ovni horloger, ils...

MB&F MoonMachine 2: Voyage dans l'espace et le temps

Par Barbara PalumboJournaliste
La lumière de la lune est celle du soleil projetée sur la terre. Avec cette machine miniature affichant la première phase de lune projetée au monde, présente...

Naissance de la MB&F HM8 Only Watch sur fond de croquis et dessins

Par Barbara PalumboJournaliste
Max Büsser ne cesse de faire revivre le monde merveilleux de notre enfance. Ses créations horlogères tournent autour d’un univers de robots...

Urbanités disruptives: Lytt Labs et son ingénue Inception

Par Joel GrandjeanRédacteur en Chef
Dans les fêtes de famille ou les réunions d’amis, il y a toujours une personne qui, surgie de nulle part, tape l’incruste. De la m...

Ces curiosités qui hèlent et fascinent

Par Joel GrandjeanRédacteur en Chef
Il s’appelle Martial Gueniat, l’équipe de Watchonista, comme tous les Lausannois d’ailleurs, le connaissent au travers de sa boutique...