Thomas Mercer OBSERVATORY 007 Calibre TM3001 Calendar

La Légende de Thomas Mercer, grand chronométrier anglais, part 3

A l’aube du troisième millénaire, la fabuleuse histoire de cet horloger anglais continue de s’écrire, notamment en plein Antarctique. Une aventure moderne où valeurs héritées se mélangent avec Histoire de l’Angleterre et conquêtes…

Par Joel Grandjean
Rédacteur en Chef

Ce troisième volet d’une saga dédiée à cet horloger anglais agréé par l’Amirauté et proche des instances chronométriques de l’Empire britannique, propulse Thomas Mercer sous les feux de l’actualité.

Un nom d’horloger devenu marque mythique

Au départ, en 1858, il y avait un simple nom, celui d’un talentueux chronométrier agréé par l’Amirauté, apposé sur des garde-temps dont la précision était à l’époque raison d’état. Puis, il y eut, à l’éclosion de l’ère industrielle, la dimension d’une marque familiale dotée de sa propre manufacture, toujours proche des instances chronométriques de l’Angleterre, qu’il s’agisse de l’Observatoire de Greenwich ou des nombreux trésors historiques aujourd’hui jalousement protégés dans les Musées d’état. D’ailleurs, le vingtième siècle également n’aura cesse d’être ponctué de pièces mémorables (relire le volet 2 de cette saga) et d’épisodes liés tant à la conquête des airs qu’au renforcement d’une image intimement liée à la marine royale.

Andrew Winch Andrew Winch, leader mondial des concepteurs de yachts

Thomas Mercer aujourd’hui, le luxe ultime

Qu’il s’agisse de finitions rares et subtiles destinées à valoriser une dimension historique unique mariée aux arts horlogers ainsi qu’une force de création résolument contemporaine côté matériau et inventivité, Thomas Mercer au fil de ses pièces uniques et de ses créations en série ultra limitées, incarne la renaissance intelligente et cohérente du chaînon manquant de la production horlogère actuelle: le chronomètre de marine, comme ultime objet d’un hyper luxe rare et désirable. Rarement nom horloger n’aura à ce point été gorgé de britannité. Les deux premiers volets de la saga Thomas Mercer sont jalonnés d’épisodes incarnant à la fois la maîtrise chronométrique absolue, avec notamment les mécanismes de régulation d’énergie horlogère - les échappements, toutes les formes d’équations micro mécaniques placées, en condition de navigation, au service de la précision horaire et du repérage cartographique.

Encore aujourd’hui, la marque s’illustre par le maintien des compétences qui firent son renom dans le domaine de la chronométrie pure. Ainsi est-elle toujours synonyme d’une maîtrise aboutie des spécificités techniques liées autant à la chronométrie de marine qu’aux fondamentaux de l’horloger Thomas Mercer. Elle se fait par exemple un point d’honneur à travailler sur l’échappement à détente ou sur la transmission chaîne-fusée, comme sur des mécanismes montés sur ces doubles cardans si caractéristiques des instruments de mesure du temps embarqués à bord des navires.

Thomas Mercer Legacy Thomas Mercer Legacy

D’autre part, fidèle à son histoire, la marque Thomas Mercer n’hésite pas à introduire dans ses horizons créatifs contemporains, au-delà du strict périmètre des chronomètres de marine, la conception et la fabrication d’horloges de table appelées à orner aussi les intérieurs sédentaires. Enfin, puisque dès les années 1960-1970 le nom Thomas Mercer se met à s’implanter à la pointe de la pyramide du luxe, elle continue  en 2016 à se développer dans le segment le plus haut, notamment grâce à ses partenariats avec d’autres artisanats rares et prisés. Elle se rapproche par exemple de designers célèbres ou d’autres enseignes reconnues de l’industrie du luxe. Ce faisant, elle n’hésite pas à introduire dans ses créations actuelles le ferment historique et le storytelling de son prestigieux passé. L’expédition Antarctic Endurance 2016 ainsi que la pièce embarquée à bord en témoignent.

Thomas Mercer Observatory Thomas Mercer Observatory

Galerie de créations récentes

En 2012 Thomas Mercer occupe l’actualité avec le lancement du Classis, un chronomètre de marine conjugué comme une œuvre d'art conçue pour orner les intérieurs de bateaux les plus prestigieux. Et n’hésite pas à bénéficier des talents de Andrew Winch, le leader mondial des concepteurs de yachts, et de David Linley, un doigt d’or de l’ébénisterie. Une année  plus tard, en 2013, c’est au tour du Shackleton Epic de voir le jour. Il s’agit d’un chronomètre de marine commémoratif de l’exploit héroïque de Ernest Shackleton. Quant à son Chronomètre Legacy, il est décliné en version all black en 2014.

L’année 2015 voit l’entrée de Thomas Mercer dans l’univers nouveau pour elle des grandes complications horlogères. Son dialogue autour de la précision chronométrique s’enrichit de sophistication avec la sortie de son modèle Observatory, un chronomètre de marine doté de 15 complications. Toujours en 2015, la marque se distingue par le lancement de Brittanica, une horloge d’intérieur somptueusement cousue de cuir blanc et de sang bleu. Son premier exemplaire sera offert à la vente aux enchères caritatives Only Watch à Genève.

Thomas Mercer Classis Thomas Mercer Classis

La Brittanica, issue d’une collaboration avec le designer britannique Jake Phipps et les arts du cuir selon Foglizzo, illustre pleinement la démarche de la marque qui consiste à s’ouvrir à des artisanats complémentaires. De ces unions naissent d’indéniables réussites esthétiques liées à de grands noms anglais du design, tel Andrew Winch également, ainsi d’heureuses connivences avec les ténors de la création para horlogère, comme David Linley, alias David, Albert, Charles Armstrong-Jones, vicomte Linley, créateur de meubles et prince du design d’intérieur apparenté à la famille royale d’Angleterre.

L’expédition Antarctic Endurance 2016

En 2016, Thomas Mercer renoue avec l’Amirauté si présente dans son histoire.Il était une fois, il y a100 ans exactement, l’histoire d’une expédition mémorable menée par Shackleton, ponctuée par un naufrage du au gel des eaux de l’Antarctique et par l’incroyable survie de tout un équipage embarqué dans périple en mer à bord du James Caird, un canot baleinier. Jamais de mémoire de marin, une embarcation de si petite taille, n’aura été le théâtre d’un tel acte héroïque! A son bord, l’instrument de mesure du temps signé Thomas Mercer capable d’une précision optimale qui permit au capitaine et à ses marins de se repérer en mer entre l’Île Elephant où ils avaient échoué et les côtes de Georgie d’où ils purent organiser le sauvetage du reste de l’équipe. (lire la partie 1 de notre saga).

Quel événement pouvait mieux que l’expédition actuelle Antarctic Endurance 2016 célébrer tant la mémoire de Thomas Mercer que celle de ses liens continus avec la marine royale? Placée sous le haut patronage de SAR le Prince Philippe, Duc d'Edimbourg, cette expédition modernequi célèbre l’exploit de Shackleton, est un programme de recherche de deux ans portant sur la dynamique en équipe et la performance. Elle méritait que la marque Thomas Mercer conçoive et fabrique une pièce unique, un chronomètre de marine embarqué à bord, dont la transparence et la vue sur les rouages, évoque les espaces infinis tout en recréant, dans les conditions extrêmes de l’époque, les systèmes de repérage en mer.

Thomas Mercer Brittanica Thomas Mercer Brittanica

Hommage royal à la précision Thomas Mercer

Entre janvier et février 2016, cette aventure contemporaine orchestrée par la Marine royale pour une poignée de marins de Sa Majesté, preuve que l’histoire Thomas Mercer est véritablement entrée dans la légende, comportait une phase de six semaines en mer entièrement dédiée à la célébration du haut fait historique: un acte audacieux historique que les passionnés d’océan austral et les marins du monde aiment à évoquer lorsque les échos des grandes traversées de l’histoire, mêlant voûtes célestes et magnificences solitaires, résonnent dans leurs yeux en poussière d’étoiles. Et que les six marins sélectionnés, des femmes et des hommes dans leur cinquième année de carrière militaire, ont revécu en 2016 sous l’autorité du commandant Tim Winter et du Major Tony Lancashire.

Le 20 janvier, ils quittaient Port Stanley aux Malouines à bord du monocoque Xplore, un Défi 67 issu du chantier naval de Devonport, réputé pour ses performances sportives en course et pour sa navigabilité par conditions difficiles. Objectif? Atteindre la côte Est de la péninsule antarctique, après avoir transité par la mer de Weddell. Au programme, des observations scientifiques d’ordre environnemental et et hydrographique. Puis, au sortir de cette étape préliminaire, après avoir évidemment transité par l’Île Elephant, l’équipe mit les voiles pour la baie Le Roi Haakon, du côté de la Géorgie du Sud et des Îles Sandwich du Sud, non sans avoir escaladé les pentes de Stromness, une ancienne station baleinière de la côte nord de la Géorgie du Sud. Le 28 février 2016, le navire revenait à son point de départ, Port Stanley.

Thomas Mercer Antarctic Endurance Thomas Mercer Antarctic Endurance

Chronomètre de marine pour conditions extrêmes

De la même manière que le Xplore, un voilier de 20,42 mètres construit en alliage acier de haute résistance, est réputé idéal par latitudes élevées pour accéder aux reliefs côtiers inaccessibles, le chronomètre de marine «Antarctic Endurance» de Thomas Mercer est un concentré technologique poussé qui a été conçu pour supporter vaillamment les conditions extrêmes de navigation. La marque a puisé dans la richesse de son héritage et dans l’étendue de ses savoir-faire spécifiques pour  créer cette pièce d’exception.

Elle s’est notamment souvenue du voyage sur un chalutier islandais de Franck Mercer en 1910, destiné à mettre à l’épreuve sur fond de turbulences et de sollicitations inhabituellement rudes, une de ses Horological Machines. Après trois semaines de tests dans diverses positions, il avait mis au point un système de suspension unique et jamais réalisé auparavant, capable d’absorber les agressions violentes les plus soudaines. Cette invention, Thomas Mercer l’a remise à l’ordre du jour dans la pièce créée pour l’Antarctic Endurance 2016. La construction jouit d’un solide cadre en acier inoxydable qui enserre des parois ajourées en bois fumé d’Eucalyptus.

Première image: Thomas Mercer Observatory 007 Calibre TM3001 Calendar close up

La Légende de Thomas Mercer, grand chronométrier anglais, part 2

Par Joel GrandjeanRédacteur en Chef
Parmi les pièces qui jalonnent la trajectoire inventive du chronométrier de marine Thomas Mercer, il y a ces icônes, toutes liées...

La Légende de Thomas Mercer, grand chronométrier anglais, part 1

Par Joel GrandjeanRédacteur en Chef
Au nombre des maîtres horlogers que les aventures entrepreneuriales contemporaines font revivre, le chronométrier anglais Thomas Mercer lè...