Moonmachine 2: Art Collaboration from MB&F and Sarpaneva
Architecture & Design

MB&F MoonMachine 2: Voyage dans l'espace et le temps

La lumière de la lune est celle du soleil projetée sur la terre. Avec cette machine miniature affichant la première phase de lune projetée au monde, présente au SIHH 2018, Max Büsser et Stepan Sarpaneva nous entraînent dans un autre univers.

Par Barbara Palumbo
Journaliste

“Le soleil est le passé, la terre est le présent, la lune est le futur. "- Nikola Tesla scientifique américain

À l'ère des réseaux sociaux, le terme «collaboration» a perdu de son sens, lui donnant une autre définition que celle que l’on trouve dans les dictionnaires. Aujurd’hui lire "en collaboration avec ..." annoté dans la légende d'un Instagrammer, nous fait immédiatement penser à des followers payés pour promouvoir des produits et prestations. Le tout sans rien faire de plus que de poster et reposter une photo assortie d’un petit commantaire.

Ces influenceurs n’ont en réalité jamais trempé leurs mains dans le cambouis.  Allez changeons vite de sujet pour évoquer une véritable collaboration, celle de MB&F avec Sarpaneva qui a donné la MoonMachine 2 de MB&F. 
 


Maximilan Büsser et Stepan Sarpaneva sont réputés et appréciés pour leur créativité et leur amour de la belle ouvrage. Sarpavanea, horloger indépendant, descend d’une lignée finlandaise de forgerons et artistes dans le textile. Et Max dont j’admire son ouverture aux idées originales combinée à son désir juvénile de transformer une industrie un peu trop conventionnelle en quelque chose de plus ludique pour tout le monde. De quoi offrir à des artistes comme Stepan Sarpaneva un tremplin pour laisser parler son art dans la lignée des créations époustouflantes de MB&F.
 

 


​La MoonMachine 2 de MB&F affiche la première phase de lune projetée au monde. Elle est basée sur la Horological Machine N°8, première création MB&F à réunir deux emblèmes de la collection HM: le rotor astérohache et l’affichage frontal inauguré dans la Horological Machine N°5. Dans la MoonMachine 2, un système permet d’accentuer l’impact d’un disque lunaire visible dans un espace trop petit pour le contenir en entier. La projection est effectuée par un prisme optique qui renvoie l’affichage à plat des heures, des minutes et des lunes à la perpendiculaire du moteur. Le prisme est taillé de telle sorte que les chiffres des heures et des minutes soient agrandis de 20% et donc plus lisibles.
 


Ce n’est cependant pas le cas pour l’affichage de la phase de lune qui pourrait être déformée par un agrandissement.

En m'asseyant au stand de MB&F avec Stepan et Charris Yadigaroglou (alias # lesseducteursauxbellesmontres) au Carré des Horlogers au SIHH, j'ai immédiatement eu le sentiment de participer à un échange différent de mes expériences de l’univers de la bijouterie. 

Rien à voir avec la franche rigolade de deux ans auparavant avec James Thompson, à discuter autour de la table de trucs futiles comme sur les vertus du barbecue en Caroline du Nord et d’autres sujets à des millénaires du monde horloger.

Non, c’était plutôt une conversation sérieuse sur les mystères de la lune, le sens qu’elle revêt pour les Finlandais, et le travail de conception de bijoux de la parenté de Sarpaneva. C’est en des termes très simples et avec fierté que Stepan m’a expliqué la méthode et le concept de sa collaboration avec MB & F. En tant que personne ayant une expérience dans la fabrication de bijoux, l'une des caractéristiques qui m'a le plus marqué au sujet de la MoonMachine 2 était la taille de ses lunes d'or - la plus petite jamais créée à ce jour par l’artiste finlandais. En moyenne, les lunes réalisées par Stepan jusqu'à présent pour les pièces d'horlogerie disposaient d’un diamètre d’environ 10 mm pour 0,5 mm d'épaisseur. À titre de comparaison, le MoonMachine 2 utilise une lune de 8,5 mm de diamètre et de 0,45 mm d'épaisseur, et deux minuscules de 4,5 mm de large et de 0,35 mm d'épaisseur. 
 


D’abord estampillées à une épaisseur de 0,55 mm, les plus petites lunes d'or sont ensuite réduites à moins de 0,4 mm en effectuant un tour à la main. Rabotées manuellement avec un outil en pierre pour atteindre 0,35 mm à leur point le plus épais, les lunes sont ensuite sablées pour donner une finition uniforme et mate, avec leur point le plus mince, soit 0,07 mm. Les lunes destinées à Moonmachine 2 passent un test de qualité draconien. Comme le processus de finition à la main est extrêmement délicat et le taux d’échec très élevé. Chaque lune aboutie résulte de multiples tentatives.
 


Pour les survivantes, deux des lunes de Sarpaneva sont montées sur le disque lunaire, en tournant à tour de rôle sous un anneau de type Korona, et le troisième est monté sur le rotor d'enroulement. Le verre saphir encadrant le haut du moteur MoonMachine 2 a été métallisé, afin que l’œil soit attiré par les reflets changeants du titane brossé quand le rotor est en rotation.

Les inités de la HM8 savent que ce type de construction épurée met en évidence le caractère fantaisiste des heures et des minutes projetées. MoonMachine 2 utilise ce même concept afin de se concentrer sur le visuel du disque lunaire disposant d’un espace suffisant pour admirer la lune. Dans la MoonMachine 2, il y a trois représentations de la lune de Stepan Sarpaneva, immédiatement reconnaissable à ses yeux perçants et à ses traits éloquents inspirés par le propre visage de l’artiste. Deux des lunes sont montées sur un disque indique les phases en passant tour à tour sous une bague alors que la troisième est montée sur le rotor. Elles sont toutes en or et terminées à la main, un incroyable défi compte tenu de leurs tailles. Une plaque en or de type Korona, commémorative de la collaboration entre Stepan Sarpaneva et MB&F, est apposée sur le verre saphir à proximité de la couronne.
 


Le MoonMachine 2 a un boîtier légèrement plus grand que la HM8 afin d’accueillir le disque lunaire supplémentaire.  

Commentaire de Maximilian Büsser, fondateur de MB&F : « Nous n’aurions jamais créé la MoonMachine 2 de nous-mêmes et Stepan ne l’aurait jamais créée de lui-même

Stepan Sarpaneva donne un éclairage à sa participation : « Max et moi sommes amis depuis longtemps et il y a beaucoup d’honnêteté dans notre relation. Il m’a poussé à mieux faire et il m’a soumis les projets les plus exigeants. Cette fois, il a fallu sublimer la HM8. Pas simple mais passionnant.

La MB&F et Sarpaneva MoonMachine 2 est disponible en trois éditions limitées à douze exemplaires. Boîtier en titane naturel, faces de lune en or blanc, ciel bleu clair. Boîtier en titane noirci, faces de lune en or blanc, ciel bleu foncé. Boîtier en or rose et titane, faces de lune en or rose, ciel anthracite.
 

MB&F LM Flying T : Pour l’Amour des femmes

Par Benjamin TeisseireÉditeur et développement commercial
Maximilien Büsser, fondateur de MB&F en 2005, crée des Horological Machines qui sont autant des jouets pour homme que des pièces d’art horloger....

Prix Gaïa 2018: Maximilian Büsser, Reinhard Meis et Paul Clementi

Par Joël A. GrandjeanContributeur
Le Gaïa récompense des personnes, pas des montres. Certes, le nom de certains lauréats rime avec garde-temps mythiques. Reste que ce prix célèbre l'...

Une araignée horlogère rétro-futuriste entre au Musée à Genève

Par Joël A. GrandjeanContributeur
Lorsque les marques horlogères l’Epée 1839 et MB&F décident d’associer leurs créativités afin d’accoucher d’un ovni horloger, ils...

Triple Split de A. Lange & Söhne: chronographe ensorceleur

Par Alex LamCollectionneur
Tout collectionneur rêve de porter à son poignet le nouveau chronographe à haute complication de Lange, fraîchement sorti lors du SIHH 2018. Séquence...

Nouveau cap pour IWC en 2018 et au-delà

Par Josh ShanksRédacteur Etats-Unis
Faste et glamour au SIHH pour célébrer les 150 ans d’IWC Schaffhausen. Sans rien renier de son patrimoine, la marque regarde l’avenir avec...

Montblanc se concentre au SIHH 2018 sur le style et la technologie…

Par Rhonda RicheRédacteur
Lors de grands événements horlogers, les journalistes sont toujours à la recherche de nouvelles tendances: cadrans colorés ou bracelets à changement rapide....

Une première au SIHH pour la Clifton Baumatic™ de Baume & Mercier

Par Barbara PalumboJournaliste
Le récent lancement de la Clifton Baumatic™ par cette entreprise du Groupe Richemont me comble de joie. Car la première montre suisse que je me suis...

SIHH 2018: Jaeger-LeCoultre nous replonge dans la saga Polaris

Par Rhonda RicheRédacteur
Quatre fantastiques montres d'inspiration vintage ressuscitent LA montre de plongée légendaire.