jaquet droz charming bird baselworld 2013 06

Jaquet-Droz, Baselworld 2013 : Charming Bird montre chanteuse.

La musique dans notre monde contemporain est partout, à chaque instant, égaye et magnifie notre quotidien. Des startups de la Silicon Valley jusque dans les ateliers d’horlogerie de nos vallées, il n’est pas rare de croiser des salariés écouteurs vissés dans les oreilles, une attitude tolérée car paraît-il que la musique augmente la productivité!

Par Malik Bahri

Personnellement, lorsque je m’affaire tardivement au bureau, je me passe un morceau bien lourd  à pour me redonner de l’énergie et de l’inspiration.

La Charming Bird de Jaquet Droz

Jaquet Droz Charming Bird hands-on picture


La musique, au même titre qu’internet ou la médecine moderne, est l’une des plus grandes avancées de notre civilisation. Nos ancêtres ne connaissaient pas notre bonheur, la musique au XIXème siècle était rare, et sans notre capacité d’enregistrement contemporaine ils étaient dépendants des troubadours, seuls aptes à jouer les enivrantes sonorités … 

Un oiseau chanteur est une machine complexe dont les contraintes sont assez différentes de celles d’une montre. Dans un mouvement d’horlogerie, on recherche avant tout la régularité afin de d’offrir un décompte précis du temps alors que dans un mécanisme d’oiseau siffleur, il s’agit plutôt de générer une force importante pour animer l’oiseau et produire l’air nécessaire pour offrir un sifflement audible.

Jaquet Droz Charming Bird hands-on picture
Avec les techniques du XIXème siècle, il était plus facile d’obtenir de la force (au moyen de ressorts plus imposants) que de la régularité (la qualité des ressorts, du barillet, des spiraux a longtemps pénalisé la chronométrie). Il était ainsi plus aisé et spectaculaire de produire un oiseau chanteur qu’un chronomètre.

Depuis, l’art de l’horlogerie a fortement évolué, les progrès de la métallurgie (élinvar…) et des nouvelles machines de précision (millionomètre…) ont permis de relever le double défi de la régularité et de la miniaturisation. Eclipsé par l’apparition des gramophones au début du XXème siècle, les oiseaux chanteurs n’ont que marginalement bénéficié de ces progrès techniques.

Jaquet Droz, qui fut l’une des plus prestigieuses Maisons d’arts mécaniques (automates, prothèses, oiseaux siffleurs et horlogerie) a souhaité dépoussiérer le concept de l’automate siffleur tout en lui faisant bénéficier des dernières innovations technologiques et réalise ainsi un tour de force en présentant la première montre de l’histoire à embarquer un oiseau siffleur : la Charming Bird.

Pour parvenir à cette complication sonore inédite, les horlogers Jaquet Droz ont dû partir d’une feuille blanche pour pallier au manque relatif de données sur les automates à oiseaux chanteurs et répondre à la problématique de la miniaturisation imposée par l’encombrement d’une montre de poignet.

Dans un automate à oiseaux chanteurs traditionnel, on arme un levier qui remonte un barillet de complication (comme dans une répétition minute traditionnelle) qui va fournir l’énergie à  deux parties distinctes : l’animation de l’automate et le son du sifflet.

Le son du sifflet ayant besoin d’air, celui-ci est fourni par un soufflet en peau d’agneau animé par le ressort de barillet. Donc le ressort fait pomper de l’air au soufflet, qui l’injecte dans le sifflet, le son est modulé (en général) par une sorte de cylindre garni de picot, cela va produire une mélodie. L’oiseau est quant à lui animé dans plusieurs positions, par un complexe système d’automate.

Jaquet Droz Charming Bird hands-on picture
Comme souvent dans le domaine mécanique, les contraintes ne sont pas proportionnelles mais exponentielles et si les parties mécaniques sont aujourd’hui relativement faciles à miniaturiser, ce n’est en revanche pas le cas la partie en peau d’agneau. Autre obstacle qu’il faut rajouter à la miniaturisation excessive du système traditionnel : le son produit serait trop faible pour être audible pour un humain adulte.

Afin de relever ce défi, les horlogers Jaquet Droz se sont inspirés d’un piston de moteur à explosion pour obtenir le même rendement sonore que le soufflet traditionnel. Le taux de compression de ce piston est très proche de celui d’un moteur d’une sportive (environ 1 :10 de compression). Tous les organes : pompe, réservoir d’air et sifflet sont réalisés en saphir afin de limiter au maximum les frottements.

Lorsqu’on actionne le bouton poussoir dédié à l’oiseau siffleur, la came à 5h meut le piston qui traverse la montre de 3h à 9h. La pompe remplie le réservoir d’air qui alimente la mélodie du sifflet. Le barillet de complication alimente autant l’oiseau automate que le sifflet : le ballet mécanique impressionne tandis que le ballet de l’oiseau dansant au rythme du sifflement envoûte.

L’oiseau, plutôt imposant, est disposé dans un dôme qui dépasse de la surface du verre saphir. On avait déjà vu ce genre de procédé destiné à réduire l’épaisseur du boîtier (qui passe ainsi de 22.80mm à 15.65mm) pour des complications d’échappement mais jamais pour un automate siffleur!

Pour faciliter la propagation du son, le boîtier a été ajouré sur le côté. Cette ouverture était indispensable car contrairement à une répétion minute, il n’y a aucun phénomène de résonnance en l’absence de marteau frappant indirectement sur la structure de la montre.

L’ouverture est pourvue d’une membrane d’instrument de musique pour éviter à la poussière et à l’humidité de pénétrer le boîtier. Attention aux plongeons inopinés dans une piscine, le boîtier non étanche rendant le mécanisme de la montre vulnérable aux projections d’eau !

Jaquet Droz Charming Bird hands-on picture

Le boitier du Jaquet Droz Charming Bird

En dehors de cette spécificité le boîtier est relativement classique, façonné dans l’or blanc, il mesure 47mm de diamètre. On retrouve la même forme concave que sur la Bird Repeater (LIEN), mais là où la Bird Repeater était ultra-colorée et plus que vintage, la Charming Bird est très sobre avec sa finition ruthénium qui donne aux ponts un look noirci ultra-contemporain. Même la finition du cadran horaire (à 12h) est très actuelle.

Les chiffres semblent léviter au-dessus du cadran mais contrairement à ce qu’on a pu voir chez Hautlence il y a quelques années, ils ne sont pas collés à l’intérieur du verre saphir. Le cadran argenté est recouvert d’une plaque saphir; les index sont directement intégrés à cette dernière par croissance galvanique. Une première?  Si l’oiseau reste peint aux couleurs de la mésange bleue (TRAD : Tits bird) si chère à Jaquet Droz;  leur finition laquée est stylistiquement à la limite de l’art déco, une mini révolution si l’on considère que dans la grande tradition les oiseaux chanteurs sont recouverts de véritables plumes d’oiseaux.

Jaquet Droz Charming Bird hands-on picture
Entre le dôme emprunté au monde de l’horlogerie indépendante, la finition noircie des ponts, les index en lévitation et la mésange bleue épurée, cette montre est un tournant esthétique radical chez Jaquet Droz. Il y avait déjà eu quelques montres un peu décalées, notamment avec des boitiers céramiques, mais aucune réalisation n’était aussi futuriste.

Subjectivement, la Charming Bird une très belle montre. Objectivement, si l’on pense au succès de la Zeitwerk Luminous chez Lange (une montre contemporaine dans une gamme classique), la dernière haute-complication sortie des ateliers de Jaquet Droz est certainement vouée à un grand succès.

Mais Jaquet Droz qui célèbre cette année les  275 ans de sa création, va plus loin, en signant une complication complétement inédite, une montre majeure dans l’histoire des complications musicales. Son seul problème son prix : approximativement 400k chf. Tant le tarif, que le nombre d’exemplaires (28), la réserve à une élite de collectionneurs. Avec un tarif et un nombre de copie analogue, la Bird Repeater est déjà épuisée. 

Pour les passionnés d’horlogerie moins fortunés, Jaquet Droz présente d’autres pièces :

La Quantième Perpétuel Eclipse de Jaquet Droz

L’horlogerie mécanique de base, c’est assez désuet, n’importe quel Smartphone donne une heure plus juste que la plus précise des montres mécanique.

Mais on peut aller plus loin dans la chasse aux chimères avec un Quantième Perpétuel. Celui-ci nécessite en effet un remontage et des réglages constants (heure d’été/hiver) pour être réellement perpétuel.

Le QP, c’est donc l’un des exercices les plus dandy de la montre mécanique, chaque maison d’horlogerie de prestige se doit de posséder son QP.

Aujourd’hui, Jaquet Droz présente sa nouvelle vision du QP, emprunte de poésie et de théâtralité : le Quantième Perpétuel Eclipse. La montre est légèrement concave en or rouge, elle fait 43mm pour 13.2 de hauteur, les proportions sont quasi-parfaites, à noter qu’avec sa grande ouverture de cadran et son cadran en émail grand feu ivoire, elle parait un peu plus grande au poignet.

Jaquet Droz Perpetual Calendar Eclipse
Il existe une version noire, qui parait un peu plus ramassée, peut-être à préférer pour les plus petits poignets.

La montre est animée par un calibre modulaire automatique à double barillet fournissant 68h de RdM pour une fréquence de 28800 a/h… Le module, déjà vu dans le Swatch Group, est ici légèrement modifié pour fournir cet agencement exclusif à ce QP Eclipse :

L’agencement du cadran est très original mais néanmoins très lisible, l’exercice avec autant d’indications n’est pas si aisé dans un QP. On trouve sur la moitié gauche du cadran l’indication du jour de la semaine ; sur la moitié droite, l’indication de la date; à 12h le mois. Seul défaut, le guichet de l’année bissextile, l’intégralité des indications se font par aiguilles et c’est un peu dommage de perturber cette harmonie avec une indication par guichet. On aurait pu retrouver l’année bissextile au dos par exemple.

Jaquet Droz Perpetual Calendar Eclipse dial
Le point d’orgue de cette pièce, c’est bien sur la phase de lune à 6h. Comme sur l’éclipse de base, la lune affleure le cadran et un disque monté sur pivot va la masquer au gré des phases de l’astre lunaire. L’ensemble constitué par le bras du disque et la lune fait immanquablement penser à un masque vénitien monté sur bras… Avec le ballet des indications rétrogrades et les étoiles, l’univers du théâtre classique est suggéré de fort élégante manière.

Si l’on met de côté l’incongru guichet d’année bissextile, c’est un des plus beaux Quantième Perpétuel du marché, la lisibilité, la taille, l’agencement, tout est parfait. La grande force de cette montre, c’est que tout l’espace est occupé avec l’intelligence d’un jardin à la française, les aiguilles des minutes courent jusqu’au rehaut et malgré la grande taille des aiguilles, les indications se chevauchent assez peu ce qui permet de gagner un ou deux millimètre en hauteur de boitier.

Jaquet Droz Perpetual Calendar Eclipse

Le prix, élevé, n’est pas délirant pour ce type de complication avec ce niveau de finition : 56’200 chf.

La Grande Heure GMT de Jaquet Droz

Si l’on prétend à être un puriste, comment ne pas évoquer les mono-aiguilles? Au commencement de l’horlogerie de poche, au XVIIIème, fut la mono-aiguille.

En effet, à l’époque la mono-aiguille présentait plusieurs avantages. Tout d’abord, les alliages des spiraux de l’époque n’étaient pas très homogènes. Cela conditionnait des niveaux de précision de l’ordre du quart d’heure.  Les grands boîtiers, permettait de surcroit d’avoir un chemin de fer assez précis. Enfin, un canon mono-aiguille évitait les frottements, ce qui n’était pas superflu étant donné les niveaux de tolérance assez élevés à cette époque…

Aujourd’hui, les mono-aiguilles sont l’un des hommages les plus sérieux aux débuts de l’horlogerie portable. Jaquet Droz produit déjà une montre de ce type. Mais aujourd’hui, l’idée c’est de produire une double mono-aiguille indiquant deux fuseaux horaires!!

La Grande Heure  GMT est une montre de 43mm sur 11mm, animée comme le QP Eclipse, par un calibre Jaquet Droz basé sur le Piguet 1150. Le 1150 est un calibre double barillet de 11’’’ et ½ lignes pour 100h de RdM pour 21600a/h.

Chez Jaquet Droz la fréquence est poussée à 28800a/h et la RdM conséquemment réduite à 68h.

La particularité de sa complication est de bénéficier d’une double grande heure sans minutes. Ce qui en fait une des GMT parmi les plus précise du marché en l’absence de frottement de l’aiguille des minutes.

Les deux aiguilles de l’heure forment un compas, ce qui est évidemment un clin d’œil à la navigation maritime vintage. Cet exercice est bien sur un hommage plutôt qu’une réédition d’une pièce ayant existé, mais l’ambiance est là. On y croit, on s’amuse avec cette montre!

Pour pousser l’exercice encore plus loin, Jaquet Droz pourrait agrandir la taille du boitier pour agrandir le chemin de fer et ainsi faciliter la lecture de l’heure, à la minute près. La montre sera facturée 27’150 chf pour la version or.

Jaquet Droz Grande Heure GMT

Et recevez chaque semaine une sélection personnalisée d'articles.

Jaquet Droz, l’art de révéler l’invisible

Par Vincent DaveauContributeur
L’art de la mesure du temps ne se limite pas à la retranscription mécanique de son écoulement. Le vrai talent pour l’horloger...

GPHG 2015: GREUBEL FORSEY REMPORTE L'AIGUILLE D'OR

PALMARÈS - GRAND PRIX D’HORLOGERIE DE GENÈVE 2015

Exclusivité, cadran Jaquet Droz: mosaïque d’art et matériau organique

Par Joel GrandjeanRédacteur en Chef
Nouveauté Baselworld 2015, cette PHM Mosaic Elephant est née d’un processus inédit:  des œufs de caille qui, une fois...

Baselworld 2013: Jaquet Droz 2013 - L’oiseau chanteur, le QP et le GMT

Par Joel GrandjeanRédacteur en Chef
The Charming Bird - Dans les gènes de la marque Jaquet-Droz. Il y a la dimension automatière d’un des plus intéressants gé...

LES AMBASSADEURS À ZURICH ACCUEILLENT L'EXPOSITION JAQUET DROZ

Pierre Jaquet-Droz fut un des plus grands artisans-créateurs du 18ème siècle. Né à La Chaux-de-Fonds en 1721, c’...

GPHG 2015: JAQUET DROZ RECOMPENSE AU GRAND PRIX D’HORLOGERIE DE GENEVE

C’est avec une grande émotion que Jaquet Droz se voit récompensé au Grand Prix d’Horlogerie de Genève.

JAQUET DROZ DÉVOILE SON NOUVEAU SPECTACLE LUNAIRE, LE QUANTIEME PERPETUEL ÉCLIPSE

Le Quantième Perpétuel Éclipse de Jaquet Droz dévoile un nouveau spectacle lunaire sur deux modèles au design ré...

Behind The Scenes Of The Charming Bird by Jaquet Droz

Behind The Scenes Of The Charming Bird

THE CHARMING BIRD | GPHG 2015

The Charming Bird, The Singing Bird Automaton

Les Ateliers d'Art by Jaquet Droz (EN)

Les Ateliers d'Art by Jaquet Droz

PERPETUAL CALENDAR ECLIPSE IVORY ENAMEL (J030533201)

The Charming Bird by Jaquet Droz

Le voyage enchanté de Jaquet Droz à Baselworld 2014