EPHJ Tables Rondes IMG 9189

Salon EPHJ-EPMT-SMT, l’horlogerie côté coulisses

Genève, du 20 au 23 juin 2017. Lauréate du Grand Prix des Exposants 2016, la PME jurassienne AJS Production sera l’un des plus de 850 exposants au Salon EPHJ-EPMT-SMT à Palexpo. Plus de 20'000 visiteurs professionnels attendus…

Par Joel Grandjean
Rédacteur en Chef

Comme chaque année, un programme de Tables Rondes offre son lot de conférences et de concentration de savoirs. Votre magazine en ligne Watchonista.com y est directement associé puisque son rédacteur en chef, le soussigné, modérera une table ronde sur les «Matériaux» le mercredi 21 juin à 10h30. S’inscrire comme visiteur, réservé aux professionnels.

20'000 visiteurs et un Conseiller fédéral 

En sa qualité de chef du Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche (DEFR), Johann Schneider-Amman coupera le ruban de la seizième édition de cette manifestation au nom imprononçable pour le grand public mais qui est la plus importante annuelle de Suisse dans l’univers des foires professionnelles. Elle est à l’horlogerie ce que le salon des tissus est à la mode, c’est-à-dire l’endroit où les tendances se créent, puisqu’on se trouve ici à la source des technologies et des processus à l’origine des nouveautés. L’EPHJ-EPMT-SMT attend plus de 20'000 visiteurs si on part de l’idée que le nombre d’entrées 2016 peut servir de base d’évaluation.

Parmi les visiteurs considérés comme professionnels, ils se reconnaîtront, journalistes spécialisés et collectionneurs très avertis font dans ce théâtre propice aux lancements de premières mondiales, leurs emplettes annuelles d’informations, de nouvelles connaissances, d’acquisitions de savoirs. Et surtout, réalisent à quel point tout ce qui arrivera sur le marché dans les deux ans suivant ce moment, prend racine ici, dans ces couloirs ouverts et conviviaux, faits d’accents du cru, d’acteurs de l’ombre, de talents dévoués, d’ingénierie réputée. Car ici se trouvent concentrés tout ce qui vient avant et après la montre, l’amont et l’aval du produit fini. Pas de marques, pas de montres, juste leurs environnements professionnels auxquels s’ajoutent ceux des secteurs cousins, telles l’univers de toutes les autres microtechniques et celui des MedTech. L’ambiance y est conviviale, l’ouverture et l’envie de partage sont à leur plus haut niveau dans le secteur.

EPHJ

Par de marques, vraiment?

André Saunier, qui est aussi le fondateur et le propriétaire de la marque horlogère suisse Louis Chevrolet, incarne bien cette vertu sacrée. Car il n’est pas venu ici pour exposer ses montres – il n’y aurait d’ailleurs pas été autorisé –, il s’est inscrit sous le nom de AJS Production, une enseigne bien connue dans la cotraitance horlogère. Une entreprise d’autant plus incontournable que sa notoriété a été amplifiée par son passage sur la scène du Grand Prix des Exposants 2106. Il s’agit d’une récompense d’autant plus prisée qu’elle est décernée par les autres exposants eux-mêmes.

Une récompense portée par un secteur tout entier

Existe-t-il plus gratifiantes louanges que celles reçues de ses pairs? «C’est le début d’une aventure! Nous pourrions quadrupler notre production actuelle dans un délai de 6 à 12 mois», s’emballent André et Anthony Saunier, à propos du Modularium, cette innovation qui leur a valu d’occuper le devant de la scène dès le premier soir du salon 2015. De quoi nourrir la fierté entrepreneuriale familiale d’une perle jurassienne de l’univers de la cotraitance horlogère suisse, créée en 1998. Une entreprise sœur de la marque horlogère suisse Louis Chevrolet.

Père et fils parlent d’une seule voix, d’un enthousiasme communicatif. «Cette distinction est un encouragement. L’innovation, dans une entreprise, c’est un secteur à part où l’on prend des risques. On ne sait jamais si on est sur la bonne voie. D’ailleurs, chez AJS Production, nous innovons aussi au niveau des processus de fabrication. Nous créons nouveaux procédés, plus modernes. En fait, nous modernisons le métier.»

Autre source de satisfaction relative à ce prix, il est attribué par les plus de 880 autres exposants du salon. «Ce sont les exposants qui votent, sur la base d’un dépôt de dossier. Au final, ce sont les autres entreprises présentent au salon qui se prononcent. Ce prix a donc pour nous une belle valeur car il est une reconnaissance du métier.» Avec ses trois secteurs distincts sous l’angle de l’environnement professionnel, l’horlogerie (EPHJ), les micro-techniques (EPMT) et les MedTech (SMT), cette manifestation à Palexpo Genève qui va vers son vingtième anniversaire, reste le plus grand salon professionnel annuel de Suisse.

EPHJ

Ce prix a-t-il permis de signer avec de nouveaux clients? «Nous avons à ce jour six clients pour le Modularium, certains nous ont rejoints suite à ce prix. Parmi eux, des clients que nous avions pour d’autres compétences exercées au sein de notre entreprise. Un tel prix est important surtout pour ceux qui nous font déjà confiance. Leur choix d’une entreprise innovante se voit conforté, ils se disent qu’ils ont le bon partenaire.»

Le Modularium, une platine à plus d’un million de configurations

Sur son site officiel AJS Production il est possible, grâce à un spectacle visuel et animé consacré à cette invention, d’en découvrir la nature et l’incroyable ouverture sur le champ des possibles en matière de personnalisation de mouvements horlogers. Imaginez une platine, sur laquelle aurait été pré-pensé l’emplacement de tous les trous à l’origine des développements futurs. Ici une configuration propre, unique, là une fonction compliquée additionnelle dont l’exercice et l’emplacement se situent à un endroit inattendu du cadran. «Le Modularium offre aux marques une nouvelle vision de la complication horlogère, au travers d’un éventail de plus d’un millions de configurations. Une aubaine pour les designers de calibres puisque, grâce à cette ‘platine universelle’, ils peuvent ajouter à leur créativité d’infinies explorations» confirment les Saunier. Cette platine additionnelle vient s’encastrer sur un calibre de base, ce qui, dans un contexte où la signature d’une marque est de ne pas faire comme tout le monde, l’enjeu de la customisation est de l’ordre du stratégique.

Sur le mode de l’innovation continue

Ils sont Jurassiens, ce qui donne déjà un indice sur leur détermination et leur esprit disruptif, Les Saunier font rien comme tout le monde. Leur manufacture horlogère également en 2016 au Salon, a présenté d’autres innovations que la gloire du Modularium a quelque peu éclipsées. Il y eut la «Projection Structurale», nouveau procédé de décoration en couleur issue d’une peinture spéciale usinable au laser, dont les propriétés permettent de reproduire à l’identique et de manière industrielle - donc répétable à l’envi - aussi bien des décors horlogers traditionnels qu’innovants. Il y eut aussi cette nouvelle forme de gravure laser 3D autorisant, à partir d’une simple reproduction photographique, la reproduction fidèle en haute résolution et en trois dimensions. A l’image de cette séduisante et originale lune miniature, elle aussi présentée en primeur à Genève Palexpo. De la poésie industrielle, de l’intelligence pragmatique mise au service des marques en quête, sur un marché plus qu’encombré, d’une différenciation poussée à l’extrême et soucieuse du détail qui fait la différence. Respect!

Modularium cadran design

S’inscrire comme visiteur, réservé aux professionnels:  http://bit.ly/2sjroiM

http://www.ajs-production.ch
https://www.louischevrolet.ch/

Programmes des Tables Rondes de l’EPHJ-EPMT-SMT 2017
http://www.ajs-production.ch
https://www.louischevrolet.ch/

EPHJ – Un Vivier D’Innovation Pour L’Horlogerie

Par Watchonista
Bien que le discours marketing prédominant des marques horlogères soit que « tout est fait en interne », l’horlogerie est avant tout un...

L'EPHJ 2018, de plus en plus de collectionneurs s'y intéressent

Par Joël A. GrandjeanContributeur
Les racines de ce salon sont horlogères. Mais l'arbre produit également des fruits dans toutes les autres technologies de précision, MedTech compris. L...

EPHJ-EPMT-SMT: Ces prix qui peuvent tuer!

Par Joel GrandjeanRédacteur en Chef
Les sous-traitants, co-traitants devrais-je dire tant ils supportent les hauts et les bas du secteur, sont parfois victimes de ‘tentatives d’...