Introducing MIH Gaïa Watch
Prix ​​Gaïa

La montre MIH Gaïa pour préserver les savoir-faire horlogers locaux

Alors que le concours Gaïa, récompensant les personnalités marquantes de l’horlogerie va célébrer sa 25ème édition, le Musée International d’Horlogerie (MIH) présente son deuxième garde-temps, entièrement conçu en interne et réalisé par des artisans locaux pour soutenir une noble cause.

Par Watchonista

Le but de cette série limitée à 200 exemplaires est double : la promotion du MIH et de sa vocation à conserver le patrimoine horloger Suisse ; financer la restauration de deux monuments de l’histoire horlogère locale. Il s’agit de des deux pièces remarquables : le Grand Magicien, automate emblématique de la collection du Musée, réalisé par les Neuchâtelois Jean-David Maillardet et son fils Julien-Auguste en 1830 ; et le Tellurium de François Ducommun au début du 19ème siècle.
 

Grand Magicien Maillardet
Grand Magicien Maillardet

Un garde-temps 100% local

La MIH Gaïa est née de la collaboration de 8 partenaires locaux. L’atelier XJC s’est chargé du design ; Sellita a fourni le mouvement mécanique réputé à remontage automatique SW400-1 ; Winiger Horloger et le bureau Timeforge ont assuré la conception des plans techniques ; Singer a signé le cadran ; Stila a créé la boîte originale ; Brasport a founi le bracelet de cuir et Cornu & Cie la boucle ; enfin le Laboratoire Dubois a fiabilisé l’ensemble grâce à ses tests drastiques.
 

Montre MIH Gaïa

Le résultat est une montre unique et originale, sans aiguille, moderne et minimaliste. Le boîtier en acier 316L de 39mm est élégant et sobre avec ses 9,74mm d’épaisseur et sa lunette fine. Les cornes sont fines et anguleuses conférant une architecture épurée à la montre. Le cadran bombé est d’un bleu profond très attrayant.
 

Montre MIH Gaïa

Le disque central tourne et indique les minutes par un simple marqueur. Les heures s’affichent digitalement dans un large guichet rhodié à 12 heures pour une lisibilité parfaite. La boucle ardillon est gravée et porte fièrement les coordonnées GPS du musée : 47°06’03’’ N / 06°49’48’’ E.
 

Tradition de la souscription

Comme un rappel du mode de financement ancestral de l’horlogerie, cette série limitée est disponible par souscription au prix de CHF 2'900. Celle-ci débutera lors de la cérémonie du Prix Gaïa le 19 septembre prochain. Les premiers heureux souscripteurs bénéficieront de CHF 500 de remise pour acquérir ce garde-temps 100% made in La Chaux-de-Fonds au prix de CHF 2'400 !
 

A l'intérieur du MIH

Une belle aubaine pour tous les collectionneurs soucieux d’obtenir une montre rare, différente, chargée de sens et de contribuer à la préservation du patrimoine horloger Suisse.

Pour faire partie des premiers bénéfacteurs, ce sera sur www.montremih.ch.

(Photos fournies par le MIH)

[Communiqué de presse]

Prix Gaïa 2019: Suzanne Rohr, Laurent Tissot et Karl-Friedrich Scheufele

Par Watchonista
Le Prix Gaïa du Musée international d'horlogerie (MIH) récompense chaque année des carrières extraordinaires accomplies dans le domaine de l'...
[Communiqué de presse]

Prix Gaïa 2019 – Karl-Friedrich Scheufele. Catégorie Esprit d'Entreprise

Le jury du Prix Gaïa distingue Karl-Friedrich Scheufele pour l'essor et la reconnaissance internationale qu'il a su donner à l'entreprise...
[Communiqué de presse]

Prix Gaïa 2019 – Laurent Tissot. Catégorie Histoire-Recherche

Le jury du Prix Gaïa rend honneur à Laurent Tissot pour sa contribution au renouvellement de la connaissance de l'histoire économique, sociale et...
[Communiqué de presse]

Prix Gaïa 2019 – Suzanne Rohr. Catégorie Artisanat-Création

Le jury du Prix Gaïa distingue Suzanne Rohr pour son rôle pionnier, sa persévérance et son indépendance dans l'apprentissage, la maîtrise et la...