anita

Prix Gaïa 2015 – Anita Porchet. Catégorie Artisanat-Création

Le jury du prix Gaïa a souhaité distinguer le rôle fondamental, la persévérance et l'indépendance dont a fait preuve Anita Porchet dans la redynamisation d’une discipline en voie de disparition: l’émaillage.

Anita Porchet est née en 1961 à La Chaux-de-Fonds. Elle s'initie à l'émaillage dans le cadre familial avant d'entamer une formation dans les beaux-arts. En 1983, elle réalise ses premiers travaux pour l'horlogerie. Sollicitée par de nombreuses marques, Anita Porchet n'a jamais fait de concession sur son statut d'indépendante.

Sa carrière

Anita Porchet se découvre une passion pour les arts dès l’âge de 12 ans. Après l’obtention de sa maturitéfédérale, elle effectue une année préparatoire àl’Ecole d’Arts Appliqués de La Chaux-de-Fonds avant d’entrer àl’Ecole d’Arts de Lausanne en 1980. Après divers travaux d’émaillage pour des entreprises horlogères, elle décroche en 1984 son certificat en option gravure et émail, àtout juste 23 ans. La même année, elle reçoit le prix Patek Philippe, forte d’une expérience acquise lors de cours particuliers chez Madame Elizabeth Juillerat, émailleuse à Genève.

De 1985 à 1992, elle rejoint l’enseignement du dessin, des activités créatrices manuelles et de l’émail àl’Ecole d’Arts Appliqués de La Chaux- de-Fonds. En parallèle, Anita Porchet effectue plusieurs travaux d’émail pour des particuliers et expose ses œuvres avec le groupement des émailleurs. Suite à de multiples travaux, elle décide de s’établir àLausanne et d’y installer son atelier. Ses talents artistiques prenant de l’essor, elle a l’opportunitéd’exposer àplusieurs reprises notamment àParis en 1994 pour un travail réaliséen collaboration avec le peintre F. Froehlich, àMorez (France) pour des bijoux émaillés contemporains ainsi qu’une exposition personnelle au Musée d’horlogerie de Genève en 1995.

Depuis 1995, elle réalise des travaux d’émail pour des entreprises ayant une forte légitimitédans les métiers d’art (Patek Philippe, Vacheron Constantin, Piaget) ou dans le savoir-faire (Hermès, Chanel). Cette implication dans l'horlogerie lui permet d’acquérir une renommée certaine faisant d’elle une spécialiste reconnue parmi les meilleures. Sollicitée par de nombreuses marques, Anita Porchet n'a pourtant jamais fait de concession sur son statut d'indépendante.

Grâce àce parcours, elle enchaîne voyages et expositions. Lors de ses déplacements, elle a l’occasion de faire des démonstrations d’émaillage au Japon, àFlorence, New York, Paris, ainsi que Shanghai.

Sa participation aux expositions collectives comme à la Galerie Pomone à Lutry, à la Galerie Rouge à Morges, à la fondation l’Estrée à Ropraz, à Strasbourg ou encore àl’exposition "Bijoux suisses au 20e siècle" présentée àGenève, Zurich et Ligornetto ne font qu’affirmer son talent d’artiste.

Ses travaux

Anita Porchet a su réaliser des chefs-d'œuvre d'émaillerie, en utilisant différentes techniques, principalement celle de la miniature. Elle pratique également le paillonné, une technique extrêmement rare. Les paillons consistent en de petites paillettes de formes variées, découpées dans de la feuille d'or.

Anita Porchet a effectué la reproduction du plafond de l’Opéra Garnier àParis pour Vacheron Constantin ainsi que la création de la montre de poche « Aube sur le lac», faite àl’occasion du 175e anniversaire de Patek Philippe. L’émaillage de ces garde-temps qui sont des pièces uniques, repose entre ses mains. Elle travaille depuis son atelier situéàCorcelles- le-Jorat, son village d’origine, oùelle s’est installée depuis maintenant 17 ans. 

Prix Gaïa 2015 – Jonathan Betts. Catégorie Histoire-Recherche

Le jury du prix Gaïa a souhaité reconnaître la contribution essentielle de Jonathan Betts à l’histoire de la mesure du temps, notamment dans le...

Prix Gaïa 2015 – Giulio Papi. Catégorie Esprit d’Entreprise

Le jury du prix Gaïa a souhaité distinguer Giulio Papi pour le rôle majeur qu’il a joué dans le développement de complications de montres bracelets...