pierre yves donze

Prix Gaïa 2011 – Pierre-Yves Donzé. Catégorie Histoire-Recherche

Actuellement Fellow researcher à l'Université d'Osaka (Japon), Pierre-Yves Donzé a notamment été collaborateur scientifique aux Universités de Lausanne et de Neuchâtel et chercheur invité à l'Université de Kyoto et à la Rutgers University (USA). Il a axé sa carrière de chercheur et d'historien dans deux domaines bien distincts.

L'historien des hôpitaux et de techniques médicales

Quoiqu'ayant, dès ses études, collaboré comme documentaliste au Musée international d'horlogerie, démontrant ainsi déjà son intérêt pour l'horlogerie et son industrie, il mène ses premières recherches sur l'histoire des hôpitaux et de la médecine, concluant d'ailleurs ses études à l'Université de Neuchâtel par une thèse de doctorat portant sur Les chirurgiens et la construction du système hospitalier vaudois, 1840-1960. Il poursuit actuellement en parallèle ses recherches dans les domaines de l'histoire industrielle horlogère et des technologies médicales.

L'historien de l'industrie horlogère

Ces premières recherches et contributions dans le domaine de l'horlogerie se sont faites en parallèle avec ses autres publications dans le domaine de la médecine, c'est ainsi que dès 2004, il publie régulièrement articles et ouvrages liés aussi bien à l'histoire patronale, syndicale qu'à la formation en horlogerie.

Son ouvrage Les patrons horlogers de La Chaux-de-Fonds: dynamique sociale d'une élite industrielle (1840-1920) (Alphil, 2007) relève de ce domaine d'étude.

Cependant, ce qui distingue aussi Pierre-Yves Donzé dans ses recherches, c'est son ouverture à l'industrie d'ailleurs, du Japon plus particulièrement. Il a ouvert ainsi un pan méconnu de l'histoire horlogère, abordant aussi bien les aspects économiques, techniques et culturels d'une importante industrie horlogère japonaise la mettant en relation avec les mêmes aspects de l'industrie européenne et plus particulièrement suisse.

Par ailleurs, il a publié en 2009, un important ouvrage, Histoire de l'industrie horlogère suisse: de Jacques David à Nicolas Hayek (1850-2000) (Alphil, Presse universitaire suisse, 2009), revisitant et synthétisant l'histoire de l'industrie horlogère suisse sous ses aspects économiques, techniques et concurrentiels.

Dans l'édition

Il dirige la collection Histoire et horlogerie des Editions Alphil, Presse universitaire suisse.

Le jury du Prix Gaïa salue le travail fondamental pour la connaissance de l'histoire industrielle et sociale de l'horlogerie mené par le candidat.

Prix Gaïa 2011 – François Junod. Catégorie Artisanat-Création

Automatier dans la tradition des grands horlogers du 18ème siècle, François Junod après ses études à l'É...