rolf

Prix Gaïa 2001 – Rolf Schnyder. Catégorie Esprit d’Entreprise

Récompensé pour son rôle d'entrepreneur au sein d'une des plus importantes marques horlogères dont il a su, grâce à son talent, redonner l'importance historique qui était la sienne, ceci notamment en s'entourant de créateurs techniques et d'artisans hors pair.

Formation

Commerciale

Œuvres choisies

  • Création d’un nouveau type de montres-bracelets Ulysse Nardin.
  • Développement de montres astronomiques: l'astrolabe Galileo Galilei, la montre-bracelet Planetarium Copernicus et la Tellurium Johannes Kepler.
  • Création de mécanismes complexes: la montre GMT +/- et la GMT+/- perpétuelle.

L'avant Gaïa

Au bénéfice d'une formation commerciale, Rolf Schnyder est engagé par l'entreprise Diethlem qui représente les entreprises horlogères suisses en Thaïlande. Après quelques années, il quitte la Thaïlande et se rend en Malaisie où il fonde sa propre entreprise, Precima.

En 1982, Rolf Schnyder a connaissance de la mise en vente de la maison Ulysse Nardin et il décide de la racheter. Cette entreprise de prestige n'a pas réussi à surmonter la grave crise horlogère des années 70, liée à l'arrivée des montres à quartz. Par ce rachat, Rolf Schnyder permet la renaissance de cette maison. Il rend possible ce nouveau départ en misant notamment sur l'innovation et le développement.

Sa première décision est de créer un nouveau type de montre-bracelet mécanique qui n'existe pas encore sur le marché. Il lance l'idée de construire un astrolabe de la taille d'une montre-bracelet. Afin de parvenir à développer ses montres, il s'associe les compétences de Ludwig Oechslin. Leurs recherches aboutissent en 1985, année des cinquante ans de Rolf Schnyder, par le lancement sur le marché de l'astrolabe Galileo Galilei permettant à Ulysse Nardin de faire son entrée dans le Guiness Book des records. Trois ans plus tard, ils récidivent en créant la montre-bracelet Planetarium Copernicus et en 1992, la Tellurium Johannes Kepler vient compléter la trilogie.

Rolf Schnyder est un innovateur, mais ses prouesses techniques ne doivent pas seulement être des mécanismes compliqués, elles doivent aussi fournir des indications utiles dans la vie quotidienne.

C'est ainsi qu'en 1994, il présente au public la GMT +/-, montre qui permet de lire deux fuseaux horaires d'un seul coup d'œil. Cinq ans plus tard, pour marquer l'entrée dans le nouveau millénaire, Ulysse Nardin réalise la GMT +/- perpétuelle qui intègre deux brevets uniques et exclusifs à la marque dans la même montre.

A côté de ces produits principaux, Rolf Schnyder développe des modèles spéciaux comme par exemple la Triple Jack, répétition minutes. Et, en 2001, la Freak. Il s'agit d'une montre dont les composants du mouvement tournent et se meuvent en totale transparence. C'est également un carrousel-tourbillon sans aiguilles, sans cadran et sans couronne, muni d'un nouvel échappement à double roue d'une étonnante simplicité, lequel ne nécessite aucune lubrification.

L'après Gaïa

Actuellement, Rolf Schnyder vit à Kuala Lumpur, mais il garde des contacts quotidiens avec les bureaux Ulysse Nardin au Locle et il revient fréquemment en Suisse.

Prix Gaïa 2001 – Catherine Cardinal. Catégorie Histoire-Recherche

Récompensée pour l'ensemble de son œuvre comme auteur d'ouvrages de référence en horlogerie et comme conservateur...

Prix Gaïa 2001 – George Daniels. Catégorie Artisanat-Création

Récompensé pour l'ensemble de son œuvre aussi bien technique, scientifique qu'historique, pour ses créations horlogè...