Prix Gaïa 2019 – Suzanne Rohr. Catégorie Artisanat-Création
[Communiqué de presse]

Prix Gaïa 2019 – Suzanne Rohr. Catégorie Artisanat-Création

Le jury du Prix Gaïa distingue Suzanne Rohr pour son rôle pionnier, sa persévérance et son indépendance dans l'apprentissage, la maîtrise et la transmission de l'art de l’émaillage.

Sa carrière

Née à Genève en 1939, Suzanne Rohr a grandi dans une famille ouverte aux arts classiques. Attirée dès sa tendre enfance par le dessin et la peinture, elle montre son goût pour la finesse et la perfection du trait. En fin de scolarité, elle découvre avec admiration une exposition d'émaux au Musée d'art et d'histoire de Genève. Elle effectue dès lors sa formation d'émailleuse et de peintre miniaturiste sur émail à l'Ecole des arts décoratifs de Genève, section émail (classe de Mme Elisabeth Juillerat), où elle obtient son diplôme fédéral en 1959. Elle est la seule élève de sa classe. En guise de prix, elle se voit offrir par l'Instruction pu- blique du canton de Genève une année supplémen- taire dans la classe de bijouterie-joaillerie. La même année, elle gagne le Prix du concours de la Fondation Hans Wilsdorf pour la création d'un bracelet de dame incluant une montre dans le décor émaillé. En 1960, ne trouvant aucun débouché professionnel, Suzanne Rohr ouvre son propre atelier. C'est le début d'une carrière indépendante de laquelle elle ne se dé- tachera plus.

De 1960 à 1968, Suzanne Rohr cherche sa voie. Elle créé des bijoux, des coupes et des tableaux émaillés, utilisant des techniques de cloisonné, de champlevé, ou avec des paillons d'argent et d'or.
 

Suzanne Rohr at the GPHG

A la même époque, elle rencontre le célèbre miniatu- riste genevois Carlo Poluzzi. Il devient son mentor et le sera pendant 28 ans. A ses côtés, elle affine sa tech- nique et se consacre uniquement à la miniature sur émail. Elle vend quelques miniatures à La Côte-aux- Fées, au Locle et à Neuchâtel et effectue des travaux pour les maisons d'horlogerie de Genève.

A partir de 1967, Suzanne Rohr entre en contact avec Patek Philippe où elle rencontre des connaisseurs de son art. Elle parvient à imposer son point de vue et à obtenir notamment une qualité d'or irréprochable, condition indispensable à la production d'une peinture parfaite. Dès 1970, elle peut compter sur des commandes régulières et sur un soutien constant de la maison genevoise comme de la famille Stern qui lui témoignera sa confiance pendant près de 50 ans.

Fascinée par l'art de la miniature, par l'harmonie des formes et la beauté des couleurs, Suzanne Rohr à ardemment souhaité transmettre cet art et le voir encore reconnu au 21e siècle. En 2017, Suzanne Rohr obtient avec son ancienne élève Anita Porchet le Prix spécial du jury lors du Grand prix d'horlogerie de Genève, pour la grande perfection de leur travail.

La Loge, d'après P.-A. Renoir, 1994

La montre MIH Gaïa pour préserver les savoir-faire horlogers locaux

Par Watchonista
Alors que le concours Gaïa, récompensant les personnalités marquantes de l’horlogerie va célébrer sa 25ème édition, le Musée International d’...
[Communiqué de presse]

Prix Gaïa 2019: Suzanne Rohr, Laurent Tissot et Karl-Friedrich Scheufele

Par Watchonista
Le Prix Gaïa du Musée international d'horlogerie (MIH) récompense chaque année des carrières extraordinaires accomplies dans le domaine de l'...
[Communiqué de presse]

Prix Gaïa 2019 – Karl-Friedrich Scheufele. Catégorie Esprit d'Entreprise

Le jury du Prix Gaïa distingue Karl-Friedrich Scheufele pour l'essor et la reconnaissance internationale qu'il a su donner à l'entreprise...
[Communiqué de presse]

Prix Gaïa 2019 – Laurent Tissot. Catégorie Histoire-Recherche

Le jury du Prix Gaïa rend honneur à Laurent Tissot pour sa contribution au renouvellement de la connaissance de l'histoire économique, sociale et...