reinhart

Prix Gaïa 2018 – Reinhard Meis. Catégorie Histoire-Recherche

Le jury du Prix Gaïa rend hommage à la contribution essentielle de Reinhard Meis à la connaissance de l'histoire technique de l'horlogerie par l'exhaustivité de ses recherches menées en indépendant et par l'excellence de ses publications dans le domaine des montres compliquées.

Sa carrière

Reinhard Meis est né en 1940 à Koppelow dans le nord de l'Allemagne, dans une famille d’horlogers. Il suit un apprentissage d'horloger à Minden et Eutin et se forme à l’Ecole d’horlogerie de Hambourg-Altona. Il exerce ensuite sa profession d’horloger à Eutin et Husum. A l'âge de 27 ans, il se spécialise dans la mécanique de précision à Schwenningen puis s'engage auprès des maisons Siemens et Telefunken. De 1973 à 1991, Reinhard Meis est assistant technique des Prof. Bömmel et Dransfeld à la Faculté de physique de l’Université de Constance et s'active notamment dans le domaine de la physique des solides. Parallèlement, il rédige des ouvrages de référence : Die alte Uhr, Tas- chenuhren, IWC-Uhren, Das Tourbillon et Armbanduhren Chronographen – traduits dans plusieurs langues – ainsi qu'une soixantaine d'articles dans des revues.
 


En 1991, Reinhard Meis devient conseiller technique et concepteur de mouvements pour la maison Lange Uhren. Il est à l'origine des premières collections de la Maison Lange & Söhne sous la Direction de Günter Blümlein. Il participe à la réalisation d'expositions pour les marques du groupe LMH (Les Manufactures Horlo- gères) : Jaeger-LeCoultre, IWC et Lange & Söhne. Parallèlement pendant ses loisirs il poursuit son activité de chercheur et d'auteur en publiant notamment A. Lange & Söhne: eine Uhrmacherdynastie aus Dresden (1997) et A. Lange & Söhne, feine Uhren aus Sachsen. En 2004, il rejoint le Pôle Mouvement de Richemont à Neuchâtel en tant qu'ingénieur directeur pour le design de produits et la haute horlogerie et consultant pour les marques du groupe. Depuis 2011, Reinhard Meis bénéficie d'une retraite qu'il consacre à des travaux d'écriture.
 

Publications (sélection)

Alte Uhren und Spieluhren. Aus Privatsammlungen und Beständen des Rosgartenmuseums. Gesellschaft der Freunde des Rosgartenmuseums, Konstanz 1976.

Die alte Uhr. Geschichte, Technik, Stil. Ein Handbuch für Sammler und Liebhaber, 2 Bände. Klinkhardt & Biermann, Braunschweig 1978.

Taschenuhren. Von der Halsuhr zum Tourbillon. Callwey, München 1979.
 

Taschenuhren. Von der Halsuhr zum Tourbillon. Callwey, München 1979

– IWC-Uhren. Die „Schaffhauser“ und ihre Geschichte. Carinthia, Klagenfurt 1985.

– Das Tourbillon. Faszination der Uhrentechnik. Laterna magica, München u. a. 1986.

– Chronographen, Armbanduhren : die Zeit zum Anhalten, Callwey, München 1992.

– A. Lange & Söhne. Eine Uhrmacherdynastie aus Dresden. Callwey, München 1997.

– Montblanc : écrire le temps, Flammarion, Paris 2010.

Visitez la page spéciale Prix Gaïa

[Communiqué de presse]

Prix Gaïa 2019: Suzanne Rohr, Laurent Tissot et Karl-Friedrich Scheufele

Par Watchonista
Le Prix Gaïa du Musée international d'horlogerie (MIH) récompense chaque année des carrières extraordinaires accomplies dans le domaine de l'...

Prix Gaïa 2018: Maximilian Büsser, Reinhard Meis et Paul Clementi

Par Joël A. GrandjeanContributeur
Le Gaïa récompense des personnes, pas des montres. Certes, le nom de certains lauréats rime avec garde-temps mythiques. Reste que ce prix célèbre l'...

Prix Gaïa 2018 – Maximilian Busser. Catégorie Esprit d'Entreprise

Le jury du Prix Gaïa distingue Maximilian Büsser pour son approche créative de l'horlogerie appliquée tant dans le design des produits que dans leur...

Prix Gaïa 2018 – Paul Clementi. Catégorie Artisanat-Création

Le jury du Prix Gaïa souligne l'étendue des compétences manuelles et des connaissances historiques de Paul Clementi mises au profit de créations...