max 2016 cmyk
Prix ​​Gaïa

Prix Gaïa 2018 – Maximilian Busser. Catégorie Esprit d'Entreprise

Le jury du Prix Gaïa distingue Maximilian Büsser pour son approche créative de l'horlogerie appliquée tant dans le design des produits que dans leur commercialisation ainsi que dans la gestion innovante de son entreprise.

Sa carrière

Maximilian Büsser est né en 1967 en Italie, à Milan. Très jeune, il s’installe en Suisse, à Lausanne, où il passe toute sa jeunesse. Ingénieur de formation, il est titulaire d'un diplôme en microtechnique de l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (1991). Sa passion pour l'horlogerie, Maximilian Büsser se l'est forgée au sein de Jaeger-LeCoultre, qui décuple son chiffre d’affaires au cours des années 1990. Au sein de cette maison, il assume les fonctions de Responsable produit et de Responsable ventes et marketing pour l’Europe.

Entrepreneur dans l’âme, il n’est âgé que de 31 ans lorsqu’il est nommé Directeur Général de Harry Winston Timepieces. Durant sept années, il transforme cette entité en une marque horlogère respectée, développant stratégie, produits, marketing et distribution internationale, tout en intégrant dans la structure le design, la recherche & développement et la fabrication. Le chiffre d’affaires de la société augmente de 900% et Harry Winston s’est positionné comme un acteur majeur de ce segment très concurrentiel.
 

En juillet 2005, Maximilian Büsser crée le premier Label créatif en haute-horlogerie – MB&F (Maximilian Büsser & Friends) – dans lequel il est désormais associé avec Serge Kriknoff. Il réalise alors son rêve : celui de posséder sa propre marque qui se consacre au développement de concepts horlogers radicaux, au sein de petits groupes extrêmement créatifs, composés de personnes avec lesquelles il aime collaborer. L'Horological Machine N°1, présentée en 2007, est la première pièce qui reflète l'état d'esprit de MB&F : conçue à l'image d'un être vivant, elle possède deux cadrans posés côte à côte qui donnent séparément les heures et les minutes, tandis que les quatre barillets, à l'instar des poumons, déploient une énergie commune faisant marcher le cœur de la montre.
 

Principales réalisations

En 2007, MB&F a dévoilé la HM1, sa première Horological Machine. Avec son boîtier sculptural en trois dimensions et son mouvement merveilleusement décoré, la HM1 a donné le ton des Horological Machines qui ont suivi : HM2, HM3, HM4, HM5, HM6, HM7, HM8 et HMX — des Machines qui symbolisent le temps plutôt que des Machines qui donnent l’heure.
 

MB&F LM1

En 2015, c’est au tour de la Legacy Machine Perpetual munie d’un calendrier perpétuel complètement intégré. La LM Split Escapement a été dévoilée en 2017. A ce jour, MB&F alterne entre Horological Machines résolument anticonformistes et Legacy Machines inspirées par l’histoire.
 

MB&F HMX

En 2011, MB&F a lancé la collection des rondes Legacy Machines. Ces pièces plus classiques — classiques pour MB&F — rendent hommage à l’excellence horlogère du XIXe siècle, en réinterprétant des complications de grands horlogers novateurs sous la forme d’objets d’art contemporains. Les LM1 et LM2 ont été suivies par la LM101, la première Machine MB&F équipée d’un mouvement entièrement développé à l’interne.
 

MB&F LM Split Escapement

A côté des Horological et Legacy Machines, MB&F a créé des boîtes à musique spatiales (MusicMachine 1, 2 et 3) en collaboration avec Reuge, Manufacture de musique mécanique et Maison de Luxe; ainsi que des horloges de table avec L’Epée 1839 : une horloge à l’apparence d’une plateforme spatiale (Starfleet Ma- chine), une fusée (Destination Moon) une araignée (Arachnophobia), une pieuvre (Octopod), ainsi que trois horloges-robot (Melchior, Sherman et Balthazar). En 2016, MB&F et Caran d’Ache ont créé un stylo mé-canique en forme de fusée appelé Astrograph.
 

MB&F Arachnophobia

MB&F s’est vu attribuée quatre distinctions au Grand Prix d'Horlogerie de Genève : en 2016 la Legacy Machine Perpetual a été lauréate de la montre calendrier, en 2012 la Legacy Machine n°1 a été double- ment récompensée par des passionnés d’horlogerie avec le Prix du Public ainsi que par un jury professionnel avec le Prix de la montre Homme et, en 2010, HM4 Thunderbolt remporte le Prix de la montre design. Last but not least, la HM6 Space Pirate a été récompensée en 2015 par un « Red Dot : Best of the Best » — prix phare de la compétition internationale des Red Dot Awards.

Visitez la page spéciale Prix Gaïa

Prix Gaïa 2018: Maximilian Büsser, Reinhard Meis et Paul Clementi

Par Joël A. GrandjeanRédacteur Suisse
Le Gaïa récompense des personnes, pas des montres. Certes, le nom de certains lauréats rime avec garde-temps mythiques. Reste que ce prix célèbre l'...

Prix Gaïa 2018 – Reinhard Meis. Catégorie Histoire-Recherche

Le jury du Prix Gaïa rend hommage à la contribution essentielle de Reinhard Meis à la connaissance de l'histoire technique de l'horlogerie par l...

Prix Gaïa 2018 – Paul Clementi. Catégorie Artisanat-Création

Le jury du Prix Gaïa souligne l'étendue des compétences manuelles et des connaissances historiques de Paul Clementi mises au profit de créations...