Junod4
Vintage & Enchères

Bijouterie Junod à Lausanne, la plus ancienne de Suisse romande

A l'époque où les riches touristes européens venaient en Suisse se reposer dans les célèbres bains thermaux et autres Palaces suisses, ils profitaient de faire une halte à une adresse incontournable, chez Junod.

Par Joel Laplace

Cet endroit verra défiler les têtes couronnées européennes et la jet-set en villégiature! Située au cœur de Lausanne, la maison Junod fondée en 1867 est une de ces adresses où des générations de gens élégants et qui apprécient le beau se sont succédées en quête d'un garde-temps ou d'une pièce de joaillerie. Pour soi-même, pour marquer un évènement symbolique ou tout simplement pour faire plaisir. Car, on le sait, une belle-montre bracelet ou une bague discrète et raffinée se transmet de générations en générations. Ainsi, cette adresse, celle de la bijouterie Junod, dispose d’une notoriété qui a largement dépassé les frontières helvétiques.

La Maison Junod en 1926 - 8, Place St. Francois, Lausanne La Maison Junod en 1926 - 8, Place St. Francois, Lausanne

A. Junod & Fils, un peu d'histoire

A Sainte-Croix en 1867, Ami Junod, un jeune horloger ouvre son petit atelier d'horlogerie au lieu dit «l'Observatoire», il devient rapidement un maître horloger reconnu et estimé, on lui confie la mission de régler toutes les pendules du village.

L’heure exacte lui est communiquée chaque jour, directement de l’Observatoire de Neuchâtel par voie télégraphique. En 1889, l’homme quitte son village natal pour s’installer à Lausanne, à cette période où le développement de la ville est sans précédent. Lausanne devient un centre touristique de première importance grâce à l'ouverture du Simplon en 1906. Imaginez-vous l'animation qui régnait dans les salons du Beau-Rivage Palace au bord du lac!

Le musée horloger Junod au premier étage de la boutique Le musée horloger Junod au premier étage de la boutique

Ami ouvre son atelier à la place Pépinet, puis un commerce d’horlogerie, bijouterie et orfèvrerie au No 7 de la rue Centrale, au bord du Flon, sous la raison sociale «A. Junod et fils.» Juste avant que la Première Guerre Mondial n'éclate, les Junod s'installent dans l'actuel magasin de la Place Saint François, au numéro 8. Quelques années plus tard, une autre joaillerie lausannoise prestigieuse, A l'Emeraude, déménagera pour s'installer sur la même place.

Dans les années 1930, trois horlogers occupent l'atelier d'horlogerie Junod. 

Un des fils d'Ami, Fernand est spécialiste de la chevalière, il en gravera plus de... 3000! Sa réputation dépassant largement les frontières suisses, il exécutera armoiries, ex-libris et peintures pour le compte de plusieurs familles nobles d’Europe.

Ami Junod, fondateur de la boutique Ami Junod, fondateur de la boutique

Au début des années 1960, Junod devient un des premiers magasins pilotes pour Omega, sa façade de marbre noire et son agencement très moderne ne passent pas inaperçus, des générations de Lausannois achèteront leur Speedmaster chez les Junod! Depuis 1981, c'est Lionel Goei, le gendre de Pierre Junod, entré dans l'affaire en 1962, qui tient les reines de la bijouterie. Nicolas Goei, petit-fils de Pierre Junod rejoint son père dans l'affaire en 1986 après des études commerciales et un diplôme de gemmologie en poche.

Une des première Reverso jamais fabriquée Une des première Reverso jamais fabriquée

A l’étage, le musée

En 2005, la Maison Junod inaugure son musée à l'étage du magasin, un très bel écrin qui présente aux visiteurs une très large collection de montre Omega ainsi qu'une belle sélection des pièces qui ont marqué l'histoire de l'horlogerie, de la Royal Oak à la première Ebel Wave. Parmi les trésors conservés par la famille Junod depuis plus de 150 ans, on peut admirer la première Reverso jamais fabriquée! On y découvrira également des outils horlogers du passé, les archives de la famille Junod et quelques montres des années 1960 signées Junod. On peut aussi imaginer les ancêtres de la famille s'affairer autour des meubles et établis soigneusement préservés. Et, dans cet espace réservé, il n'y a pas que des montres. On peut aussi y consulter les archives héraldiques de plus de 1000 familles de la région ainsi qu'une riche collection d'ex-libris. Les amateurs de généalogies apprécieront.

The Junod family is famous for its "chevalière" rings L'art de la chevalière, une spécialité de la famille Junod

Enchères à Genève: une rare Zenith El Primero vendue chez Phillips

Par Joel Laplace
Lors de la vente chez Phillips, entre les Rolex et les Patek Philippe, une pièce de connaisseur a refait surface. Une rareté, un témoin de...