TUDOR Black Bay One

Only Watch: Tudor Heritage Black Bay One

2015, sixième édition de la vente aux enchères bisannuelle Only Watch: pour la première fois dans l'histoire de la marque, Tudor se lance dans l’aventure avec une référence unique, la 7923/001 Black Bay One.

Par Ross Povey
Collectionneur Expert Tudor

Chaque collectionneur dans le monde dispose d’une montre Graal. Lui seul connaît les raisons qui font qu’il la désire autant et qu’elle représente à ses yeux le sommet du désir d’acquisition. Pour certains, il en va de la rareté de l’objet, pour d’autres, ce désir provient de ce que la montre aura été produite pour un usage professionnel (pensez MilSubs ou Comex). Enfin, il y a ceux qui, tout simplement, considèrent l’acquisition escomptée comme étant ambitieuse.

TUDOR Black Bay One for Only Watch 2015

Pièces uniques, le «Graal sacré»

La plupart de ces aficionados semble particulièrement attirée par le caractère unique d’une pièce. Graal suprême? Le principe même d’Only Watch, cette vente aux enchères bisannuelle organisée en 2015 par Philipps, c’est de regorger de pièces uniques dont la vente participe à la recherche sur la myopathie de Duchenne. L’événement sera donc, à coup sûr, l’objet de toutes les attentions.

TUDOR Black Bay One for Only Watch 2015

Le modèle Black Bay, troisième référence Tudor introduite dans la ligne Heritage, a connu un phénoménal succès. Lancé en 2012 à Baselworld, puis décliné en 2014 en une version se différentiant par une couleur particulière, ce garde-temps se veut généreusement inspiré par la Submariner 7922, connue également sous l’appellation «Big Crown»; une montre historique qui déjà en elle-même représente, pour de nombreux collectionneurs Rolex et Tudor, le Graal suprême. La première version de la Black Bay faisait donc la une avec son cadran doré, son absence de protège-couronne, avec sa couronne de taille inhabituelle, son verre saphir en forme de dôme ainsi que l’insert rouge de sa lunette tournante.

TUDOR Black Bay One for Only Watch 2015

Quant à la version 2014, elle offrait un heureux mariage de couleurs, l’argent pour le cadran et le bleu pour l’insert de la lunette. Elle se voulait un clin d’œil à l’histoire mythique des montres aux aiguilles swnowflake utilisées par la Marine Nationale française.

TUDOR Black Bay One for Only Watch 2015

Quant à la version 2014, elle offrait un heureux mariage de couleurs, l’argent pour le cadran et le bleu pour l’insert de la lunette. Elle se voulait un clin d’œil à l’histoire mythique des montres aux aiguilles swnowflake utilisées par la Marine Nationale française.

Dans les années 1950, Tudor sortait trois Submariners dépourvues de couronne, les références vedettes 7922 et 7924 qui tous deux arboraient la fameuse couronne surdimensionnée de 8mm de diamètre ainsi que le calibre 390, un mouvement automatique qui demeure le cheval de bataille de la marque. Durant un court laps de temps, il y eut aussi la production, cette fois avec un calibre non-automatique, de la référence 7923 dont il ne fut produit qu’un très petit nombre d’exemplaire et dont peu d’exemplaires ont survécu, ce qui rend le modèle encore plus rare. D’ailleurs, c’est aussi de cette montre que l’actuelle Black Bay One tire aujourd’hui son inspiration. Tudor a apporté un soin particulier au moindre détail.

TUDOR Black Bay One for Only Watch 2015

La nouvelle Black Bay emprunte certaines caractéristiques clés de l'originale, la référence 7923. Elle se distingue toutefois, et c’est un tournant, par le fait qu’elle s’est départie de ses légendaires aiguilles swnowflake. A leur place, ce garde-temps se dote d’aiguilles en or jaune de forme ‘crayon’ et d’une petite aiguille de forme sucette (c’est à dire d’une forme qui fait apparaître une bulle à la pointe de l’aiguille). Ce détail fait partie des attentions qui proviennent de la référence 7923 et qui ont été ici fidèlement réinterprétées. Parmi elles, mon préféré, ce rouge profond présent sur le cadran, au-dessus de l’inscription qui indique que la montre résiste aux chocs. Il s’agit d’une particularité classique au monde des Submariner des années cinquante.

TUDOR Black Bay One for Only Watch 2015

Dans les années 1950, Tudor sortait trois Submariners dépourvues de couronne, les références vedettes 7922 et 7924 qui tous deux arboraient la fameuse couronne surdimensionnée de 8mm de diamètre ainsi que le calibre 390, un mouvement automatique qui demeure le cheval de bataille de la marque. Durant un court laps de temps, il y eut aussi la production, cette fois avec un calibre non-automatique, de la référence 7923 dont il ne fut produit qu’un très petit nombre d’exemplaire et dont peu d’exemplaires ont survécu, ce qui rend le modèle encore plus rare. D’ailleurs, c’est aussi de cette montre que l’actuelle Black Bay One tire aujourd’hui son inspiration. Tudor a apporté un soin particulier au moindre détail.

TUDOR Black Bay One for Only Watch 2015

http://www.tudorwatch.com/

L'éclat doré de la Black Bay

Par Ross PoveyCollectionneur Expert Tudor
2016 a été une année des plus florissantes pour Tudor: la marque nous a offert la Black Bay 36 dans le classique design "Ovettone...

Vente caritative Only Watch, les résultats

Par Audrey HumbertContributeur
Pour la première fois depuis sa création, la vente caritative Only Watch destinée à lever des fonds contre la Myopathie de...

De l’unique à la série, sans jamais se renier

Par Vincent DaveauRédacteur France
Après la présentation de la Black Bay One dédiée à la vente aux enchères d’Only Watch, le lancement d’une...