blancpain villeret tourbillon volant une minute 12 jours 22 (1)

Blancpain Villeret Tourbillon 12 jours, la quête de la perfection

En alliant proportions et performances, Blancpain propose une vision contemporaine et à la fois classique du tourbillon volant, sans doute une référence pour les années à venir. Analyse de la justesse de cette montre.

Par Marco Gabella
Président et éditeur exécutif

A la fin des années 1990, l’horlogerie mécanique connaît un formidable regain d’intérêt. La demande des clients se porte à nouveau vers d’exceptionnelles complications, comme le quantième perpétuel ou encore la répétition minute. Finalement, c’est vers les montres à régulateur tourbillon que se focalisent le plus d’attention et d’intérêt. Rappelons que le tourbillon n’est pas à proprement parler une complication, mais un dispositif pour compenser les effets de gravité. Cet intérêt est compréhensible. En effet, quel amateur de mécanique horlogère n’apprécie-t-il pas de pouvoir contempler la révolution d’un tourbillon dans sa cage? En un mot, c’est magique!

En 1996, Blancpain définit un nouveau standard avec  le calibre 25, premier mouvement à régulateur tourbillon incluant un remontage automatique avec une réserve de marche de 8 jours.

Blancpain Villeret Tourbillon Volant Une Minute 12 Jours

La performance du régulateur à Tourbillon jumelée à une importante réserve de marche - 8 jours - offre des conditions idéales pour la précision chronométrique. Quand le ressort du barillet est bien chargé, l’énergie délivrée est des plus constantes, permettant ainsi au régulateur de fonctionner au mieux. Grâce au remontage automatique, le porteur veille par ses mouvements à la charge continue, et donc optimale, du ressort de barillet. 

Ce premier aspect en ferait presque oublier la fonction de base d’une réserve de marche de 8 jours… Pouvoir laisser sa montre au coffre - ou ailleurs, après tout, c’est le choix et le patrimoine de celui qui l’acquiert - pendant une semaine pour enfin la récupérer, fonctionnelle et prête à l’emploi, bref toujours à l’heure.

Blancpain Villeret Tourbillon Volant Une Minute 12 Jours

12 jours à partir d’un seul barillet!

En 2014, Blancpain revoie sa copie dans la continuité avec le calibre 242 à remontage automatique, disposant d’une réserve de marche étendue à12 jours. Ce qui a immédiatement retenu l’attention de notre rédaction, ce n’est pas tant l’impressionnante autonomie de 288 heures de ce nouveau calibre, que la justesse du garde-temps abritant ce nouveau mouvement manufacture, la Blancpain Villeret Tourbillon 12 jours. 

Certes les performances sont ici au centre du débat. Toutefois, la réelle prouesse de Blancpain consiste en avoir su développer un mouvement disposant d’une grande autonomie et d’un remontage automatique tout en conservant des proportions idéales. 

Pour disposer d’une énergie suffisante, la solution la plus simple aurait été d’avoir recours à deux barillets. Cette option aurait hélas engendré une inévitable augmentation des dimensions du calibre. Par ailleurs, depuis le calibre 23, mouvement tourbillon volant à remontage manuel le plus plat du monde à sa sortie en 1989, l’architecture des mouvements Blancpain munis d’un régulateur tourbillon est conçue classiquement avec un seul barillet. Même le récent calibre 2322, embarquant un tourbillon et un carrousel, respecte cette architecture.

Blancpain Villeret Tourbillon Volant Une Heure 12 Jours

L’intégration du remontage automatique est une solution de confort pour le porteur. Un confort également visuel puisqu’elle ne nuit en rien à l’esthétique. La masse oscillante est ajourée afin d’offrir une large vision sur le mouvement. Détail supplémentaire, la rotation de la masse se fait en périphérie du calibre, dans un espace compris entre le boîtier et l’ouverture de la glace saphir du fond.

Les finitions et matériaux utilisés dans le calibre 242 reflètent le juste mélange de classicisme et de contemporanéité qui se dégage de la Blancpain Villeret tourbillon 12 jours. Les motifs traditionnels des ponts et des disques guillochés mains sont ponctués par le design anguleux en forme de jante du rochet et de l’habillage du barillet. Le spiral et les cornes d’ancre en silicium, matériau amagnétique, se détachent des surfaces polies des autres composants du tourbillon.     

Blancpain Villeret Tourbillon Volant Une Minute 12 Jours

Cette architecture a également permis d’élargir la cage tourbillon - c’était déjà le cas sur le calibre 25 et sur son tourbillon volant - afin de pouvoir pleinement le contempler côté cadran tout permettant de découvrir dans une échelle inédite le design singulier des composants. Là encore, le champ de vision a été complètement libéré en supprimant le pont supérieur de la cage du tourbillon. Il faut le reconnaître, l’animation proposée est des plus spectaculaires. Les oscillations du spiral et les mouvements de la roue d’échappement se vivent le temps d’une rotation complète de 60 secondes sans que rien ne vienne entraver le spectacle. 

De l’art et la manière      

Si le calibre 242 est un compromis idéal entre performance et esthétique, encore fallait-il exploiter ces qualités dans l’habillage. Et c’est justement sur ce point que la synthèse a lieu.

Avec ses chiffres romains noirs se détachant sur fond blanc, le cadran en émail grand feu de la Blancpain Villeret tourbillon 12 jours est d’une sobriété absolue. Cette austérité apparente n’est en fait là que pour servir le spectacle offert par le tourbillon volant. La profondeur de l’émail du cadran absorbe littéralement la lumière, tandis que les aiguilles polies feuilles de sauge et les composants du tourbillon se révèlent dans des jeux de brillance. 

Blancpain Villeret Tourbillon Volant Une Minute 12 Jours

Détail iconique des boîtiers de la collection Villeret, la lunette double pomme fait écho à l’ouverture du tourbillon à midi dans le cadran. Une des grandes forces de cette montre vient sans conteste des proportions harmonieuses de cette juxtaposition de deux rayons. 

L’aspect primordial de cette Blancpain Villeret tourbillon 12 jours reste la recherche du confort. Et c’est bien évidemment au poignet que l’ensemble des atouts de cette pièce devient le plus palpable. D’abord par l’ergonomie, puisque les dimensions contenues du calibre 242 ont été pleinement valorisées dans un boîtier de 42 mm de diamètre pour  à peine 11.65 mm d’épaisseur. Surtout, par l’allure générale de cette montre dont se dégage une simplicité toute emplie d’élégance.

Blancpain Villeret Tourbillon Volant Une Minute 12 Jours

Si il m’aura fallu bien du temps pour isoler les différentes qualités de cette Blancpain, la porter permet d’en apprécier immédiatement la justesse. Le tombé du bracelet en alligator convient même aux poignets XXS, comme le mien… Suffisamment rare pour être souligné! La vision du tourbillon est quasi hypnotique mais malgré la large ouverture, cette animation n’est pas tapageuse. Les aiguilles feuilles de sauge évidées se détachent de l’ensemble ramenant la lecture du temps au premier plan. La charge de la montre est efficace sans pour autant que les rotations de la masse oscillante virent au désagréable pour le porteur. 

En synthèse, cette Blancpain Villeret tourbillon 12 jours remplit ainsi ses promesses en ayant su juxtaposer fonction et forme. La version que nous avons testée est en platine sur alligator noir, une pièce également disponible en or rouge 18 carats sur bracelet alligator chocolat. Quelle qu’en soit l’édition, ce garde-temps reste limité à 188 pièces. 

Et recevez chaque semaine une sélection personnalisée d'articles.

Petite plongée avec la Blancpain Fifty Fathoms Bathyscaphe Day-Date 70s

Par Josh ShanksRédacteur en Chef
Mise en lumière sur l'une de mes pièces préférées de Baselworld 2018, ce modèle rétro inspiré de la Fifty Fathoms Bathyscaphe. Maintenant avec une...

Blancpain nouveautés 2017: le plaisir de l’essentiel

Par Vincent DaveauContributeur
Montres de plongée ou instruments célébrant la maîtrise des complications horlogères sur fond d’essentiel? La...

Blancpain nouveautés 2016: concentrés de savoir-faire

Par Vincent DaveauContributeur
La manufacture Blancpain nous propose, cette année, d’aller à l’essentiel de son art en matière de montres de plongée...