vog7569

Armin Strom revisite le phénomène de résonance

En 2018 Armin Strom affirme sa volonté d’intégrer le gotha de la haute horlogerie version indépendante avec un garde-temps moderne, innovant, revisitant les codes classiques.

Par Benjamin Teisseire
Éditeur et développement commercial

Le principe de résonance

Fin 2016, la manufacture de Bienne avait fait sensation en révélant sa Mirrored Force Resonance qui mettait en lumière un phénomène bien connu des horlogers en quête de précision, mais très peu exploité de nos jours. Christiaan Huygens (1629 - 1695) l’avait identifié avec deux pendules au 17ème siècle. Antide Janvier fut le premier à l’appliquer avec son pendule double au 18ème siècle.
 


Abraham-Louis Bréguet fut le premier à le maîtriser au 18ème dans une montre de poche. L’observation montre que deux oscillateurs fonctionnant côte-à-côte finissent par se synchroniser apportant ainsi une stabilisation du mouvement et une économie d’énergie pour une précision et une fiabilité optimisées. Principe simple mais compliqué à mettre en oeuvre.
 



François-Paul Journe a été le premier a l’appliqué à la montre bracelet en 2000. Le Chronomètre à Résonance de F.P. Journe est à ce jour le seul garde-temps à fonctionner selon le principe de résonance naturelle. Armin Strom a choisi une autre voie en couplant deux balanciers battant à la même fréquence par un ressort d'embrayage brevetée pour son mode de fonctionnement. En quelques minutes ils se synchronisent et le ressort qui les lie bat la mesure de cette union sacrée. Hypnotique!
 

Nouvelles versions, nouveaux garde-temps

La Pure Resonance reprend le principe mais dans une version au look plus classique. Cette nouvelle édition, disponible en acier (Water) et or rose 18ct (Fire) abandonne le design plus ‘industriel’ de son ainée. Elle s’enchâsse dans un boîtier plus sobre de 42mm et 12mm de haut (contre 43,4 et 13), avec une lunette plus fine. Les cornes se font plus courtes. Elle abandonne les deux sous-cadrans qui égrenaient les secondes des régulateurs, ainsi que la complication de remise à zéro simultanée des secondes qui les accompagnait. Le style s’épure tout en restant résolument moderne pour créer un tout nouveau garde-temps.
 

Mouvement revisité, chronométrie optimisée

Le calibre à remontage manuel ARF15 du prédécesseur a été repensé et modifié pour devenir le ARF16. Il bat toujours à 25.200 vph mais il s’est libéré des fonctions superflues pour se consacrer uniquement à la précision de la mesure du temps qui passe. Le régulateur inférieur distribue l’énergie pour afficher l’heure, le supérieur génère la résonance qui optimise le fonctionnement. Seul subsiste un mécanisme supplémentaire pour les secondes qui s’égrènent dans un petit sous-compteur épuré avec une petite aiguille blanche de forme bâton. Simple, efficace et beau.
 

Une vraie dress watch

Les touches de la haute horlogerie restent, elles, bien présentes mais tout en finesse : côtes de Genève verticales côté cadran, lunette affinée, cadran des heures et minutes excentré à 3h aux index en chiffres romains plus larges, plus lisibles, sous-cadran des petites secondes qui s’appuie délicatement sur celui des heures à 7h00, couronne unique plus courte sont autant de détails dont émanent le classicisme horloger. Tout comme le niveau de finitions du mouvement, qui reste fidèle aux exigences Armin Strom et que l’on peut admirer tant côté cadran, où les platines sont clairement visibles, qu’au travers du fond saphir.
 

Un tournant de la marque

Avec ce nouveau modèle Armin Strom affiche fièrement sa volonté de toucher un nouveau public de connaisseurs et collectionneurs aux goûts plus classiques sans toutefois renier le modernisme qui caractérise la marque. Cette direction est confirmée par la collaboration avec Kari Voutilainen pour des cadrans guillochés à la main sur la Mirrored Force Resonance Guilloché, proposés sur demande pour un surcoût de CHF 5000. Cela peut sembler conséquent mais quand on connait la difficulté du travail manuel sur des outils datant du 19ème siècle et la finesse du rendu du maître horloger, cela se comprend.
 


Armin Strom offre avec cette Pure Resonance, une vraie ‘dress watch’ en mode indépendant rebelle. Ajouter à cela leur capacité revendiquée à personnaliser chaque garde-temps grâce à leur configurateur innovant et surtout la languette sur leur lunette immédiatement identifiable, et tous les éléments sont réunis pour la réussite qu’on leur souhaite.
 

Armin Strom Pure Resonance Water en vidéo

Visitez la page partenaire d'Armin Strom

Armin Strom – Manufacture indépendante de haute horlogerie

Par Benjamin TeisseireÉditeur et développement commercial
Une vision forte ne se développe qu’au prix de l’indépendance totale. Armin Strom l’a bien compris et fête cette année les 10 ans de sa...

Armin Strom : la résonance en toute transparence

Par Vincent DaveauRédacteur France
La marque Armin Strom a fait de la transparence une signature pour que résonne toujours le plaisir de la précision. Découverte d’une maison qui fête...

Armin Strom Masterpiece 1 : Hands-on avec la phénoménale Dual Time Resonance

Par Benjamin TeisseireÉditeur et développement commercial
Armin Strom a déjà gagné une place très spéciale dans le petit monde de l’excellence horlogère indépendante. Leur production en interne de montres de...

Escapade horlogère: Armin Strom met les voiles à Majorque

Par Joel GrandjeanRédacteur en Chef
De retour de Majorque. Quartiers d’été pour la micro-manufacture biennoise indépendante qui se fraye un chemin de plus en plus...

Armin Strom professionnalise l’art des personnalisations: concours!

Par Joel GrandjeanRédacteur en Chef
Les clients aspirent souvent à pouvoir s’offrir un garde-temps unique, une montre qui se différencie de l’offre catalogue. Chez Armin...

Exclusivité Mirrored Force Resonance: Armin Strom crée la surprise à QP!

Par Joel GrandjeanRédacteur en Chef
Londres, 3 novembre 2016: Armin Strom choisit de lancer au salon QP une véritable bombe dans le paysage de la chronométrie mondiale. Un garde-...

La taille compte, affirme Armin Strom

Par Marco CattaneoJournaliste
Avec cette Edge Double Barrel présentée au printemps 2016, l’horloger biennois revisite le design de ses pièces. La montre gagne en...

Armin Strom présente un squelette complexe et décontracté

Par Marco CattaneoJournaliste
Avec son Tourbillon Skeleton Earth, la marque biennoise nous offre une démonstration toute en élégance de sa maitrise horlogère....

La dernière Pure Resonance d’ARMIN STROM se focalise sur la pureté et la chronométrie

La nouvelle Pure Resonance d’ARMIN STROM apporte une approche stylistique plus classique et une précision accrue.

Armin Strom Pure Resonance Water