Sous la loupe
En collaboration avec Le Rhöne

Le Rhöne, l’interpellation hautement horlogère de l’année 2018

Un accent circonflexe qui a mis les voiles, remplacé par deux points sur le O d’un nom célèbre! Cette marque suisse, sans jamais s’écarter des voies de l’excellence horlogère, titille le fauteur de trouble qui sommeille en nous.

Par Joël A. Grandjean
Rédacteur Suisse

Le Rhône, un mot dont la définition fluviale qui relie la Suisse à la Méditerranée s’enrichit sur les rives de Genève d’une allusion au concentré de luxe qui s’en réclame, au travers de cette légendaire rue qui en porte le nom, au sortir d’un lac Léman pressé de renouer avec les eaux courantes.
 

Le Rhöne Double Tourbillon

Deux points complices

Le tréma sur le ‘O’ de Le Rhöne interpelle donc. Il se veut énigmatique, intrigant, incitatif. Deux points, Loïc Florentin et Timo Rajakoski, deux destinées entrepreneuriales unies dans cette aventure horlogère qui fleure bon une dimension internationale dont Genève sait faire preuve. Ces deux points, indissociables, on les retrouve subtilement jusque dans les décorations intimes des garde-temps, ils incarnent l’amitié, l’ultime subtilité de finitions soignées.
 

Loïc Florentin et Timo Rajakoski

De leurs enfances expatriées – ils allaient déjà ensemble à l’école au Venezuela – sont nés des liens solides de rêves partagés. Lorsqu’en 2012 ils s’associent pour fonder Le Rhöne, leur marque horlogère, ils ajoutent à leurs cursus professionnels, le premier dans un groupe de luxe, horlogerie incluse, le second dans la sphère bancaire, un chapitre dont l’écriture est en cours. Ils s’offrent surtout quelques territoires de conquête, peuplés de passion, de créativité et d’un état d’esprit à part. Une force, surtout une différence. Loin d’être un long fleuve tranquille Le Rhöne, surmonté de ses deux petits points, interpelle, surprend.
 

Le Rhöne Double Tourbillon seen from the side

Doubles Tourbillons Home Time, conjonction de complications

Première surprise. La maîtrise d’un double-tourbillon reste rare au sein des marques horlogères. Avoir un pied dans ce cercle très fermé situe d’emblée une marque, quelle qu’elle soit. Déjà en solo, cette complication mère, dont le meilleur en matière d’émerveillement se savoure lorsqu’un calibre choisit de battre plus lentement au rythme de 21'600 alternances par heure, s’est dédoublée. Deux organes réglants, nichés chacun dans leur cage, faisant un tour sur eux-mêmes en 60 secondes. Le remontage manuel débouchant sur une réserve de marche d’environ 72 heures permet d’entretenir avec son garde-temps un lien fort, basé sur le respect, l’admiration de ce cadran si proche du regard qu’on en oublierait la glace qui le protège. Cet effet grandes profondeurs provient d’un super traitement antireflet, le même que celui qui recouvre aussi le verre du fond, celui qui donne directement accès aux rouages secrets de ce chef d’œuvre micromécanique. 
 

Le Rhöne Double Tourbillon

Sur le coup de midi, un premier sous compteur offre son tour d’heure aux 24 unités d’un temps référence, celui de votre chez vous. Home Time, c’est le nom du modèle, c’est aussi l’indication jour-nuit offerte en prime, via une étoile tournante, le logo identitaire de la marque Le Rhöne pour la DT-01, soit pour la DT-02, par une aiguille poire dont le bulbe inférieur abrite un soleil. Deux des index sont en chiffres arabes, les autres sont de forme bâtons courts et larges, rainurés de matière luminescente, ou à deviner. Dans le premier modèle de cette famille, les tourbillons sont surmontés par une paire de ponts dont le point de jonction ressemble à des mains qui se joignent tandis que dans la deuxième version, c’est à nouveau le logo de la marque qui semble en pleine lévitation au cœur des deux tourbillons volants.
 

Le Rhöne Double Tourbillon

Quant à la boîte en or blanc de 45 mm de diamètre – dont l’étanchéité a été testée à moins trois atmosphères, soit 30 mètres en dessous du niveau de la mer –, elle présente de nombreuses surfaces offertes aux personnalisations. Ses reliefs, ses niveaux en 3D peuvent autant alterner le poli et le satiné que quelque errance exclusive en matière de sertissages. Les combinaisons sont multiples. Servies sur son bracelet alligator brun à boucle déployante. 
 

Le Rhöne Double Tourbillon au poignet

Les Road Racers, chronographes Bi-Compax

A feuilleter l’infinité de variations qu’offre la conception de la boîte Le Rhöne et ses 7 niveaux de personnalisation, il est difficile d’échapper, quels que soient les goûts et les couleurs, à l’attractivité du Chronographe Le Rhöne. Pièce sportive, offrant à la rondeur convenue quelques excroissances aux esthétiques heureuses issues de leurs imbrications, son nom de baptême est Road Racer. Sur fond de conduite gantée et de tableaux de bords en bakélite, son design résolument dans l’air du temps ne peut s’empêcher de révéler ses influences vintage et ses liens avec l’univers automobile. D’ailleurs, quelques fragments de moteur d’une Camaros de première génération, celles de 1969 ont été importés dans ces pièces
 

Le Rhöne Road Racer DLC Blue
Le Rhöne Road Racer Steel White Dial

A l’intérieur de cette carrure de 45 mm, cette fois étanche à 100 mètres, évolue le calibre LR.CBC-1, un chronographe mécanique à remontage automatique battant à 28'000 alternances par heures (4 Hertz) et offrant, avec ses 25 rubis fonctionnels et ses décorations main, 44 heures de réserve de marche. Mouvement Le Rhöne dont le châssis de conception modulaire marie une base de Soprod A10 au module Dubois Dépraz, tout ici a été réalisé dans les règles de l’art, selon les codes les plus rigoureux de l’horlogerie d’excellence. 
 

Le Rhöne Road Racer Gold Black Dial
Le Rhöne Road Racer Gold Black Dial

Ce modèle, en particulier, Road Racer Infinity Black

Tandis que les variantes possibles défilent sous mes yeux, alternances plurielles de matériaux assortis, de fonds de cadrans stylisés et personnalisés, il est un modèle en série limitée qui me procure un frisson de ferveur. Cette all black, dont la boîte traitée DLC noir alterne polis miroir et satinés verticaux, dont le cadran satiné vertical aux profondeurs galvaniques accueille la course furtive d’aiguilles noires elles aussi, enduites d’une matière luminescente qui se détache aussi des appliques noircies, se dresse tel un repère de bon goût horloger. Certainement l’un des chronographes les plus adrénalitiques de la saison.
 

Le Rhöne Road Racer DLC Yellow

Le Rhöne Double Tourbillon en vidéo

A post shared by watchonista (@watchonista) on

Le Rhöne irradie les cycles lunaires ou les envies de voyage

Par Joël A. GrandjeanRédacteur Suisse
Ses boîtes aux rondeurs et aux douceurs assumées s’offrent à mille et une combinaisons de matériaux et de terminaisons. Par-delà ce vaste territoire de...