patek philippe aquanaut travel time ref 5650g 001 14

Patek Philippe Advanced Research Aquanaut Travel Time 5650G: voyage vers le futur

La manufacture Patek Philippe reste attachée à faire du métier un art en mouvement dont les avancées se retrouvent au cœur de produits d’avant-garde comme, en 2017, l’Aquanaut Travel Time 5650G.

Par Vincent Daveau
Rédacteur France

En créant la cellule Patek Philippe Advanced Research à l’aube des années 2000, la manufacture genevoise fondée en 1839, a choisi de lancer un défi au temps lui-même en faisant la preuve qu’il est possible de concilier tradition et innovation. Il faut dire ce choix a été d’autant plus facile à faire que la renommée de cette auguste maison repose en partie sur sa capacité de toujours viser plus loin et d’aller de l’avant pour proposer des innovations ou des avancées techniques correspondant aux besoins des hommes et des femmes de son époque. 

Patek Philippe Advanced Research Aquanaut Travel Time Ref. 5650G

Cette faculté lui a permis, au cours des 178 dernières années, de déposer plus de 100 brevets, dont une vingtaine d’importance majeure pour l’horlogerie. Les deux avancées proposées dans la nouvelle Aquanaut Travel Time 5650G proposée par le bureau Advanced Research visent à améliorer toujours plus la précision. La première est d’ordre chronométrique, l’autre plus directement fonctionnelle. 

Patek Philippe Advanced Research Aquanaut Travel Time Ref. 5650G

Viser toujours la précision chronométrique

Cette montre dont la ligne fête cette année sa vingtième année d’existence, méritait bien d’être mise en valeur en servant la cause de la science horlogère. C’est ainsi que ce modèle proposé en or gris 18 carats et étanche à 120 mètres référence 5650 «Patek Philippe Advanced Research» intègre au cœur de son calibre mécanique à remontage automatique référence 324 SC FUS un nouveau spiral Spiromax® en Silinvar®. Ce-dernier, réalisé en silicium oxydé pour garantir une stabilité thermique absolue, a été optimisé d’un point de vue géométrique par l’ajout d’une course finale améliorant l’isochronisme du balancier dans les positions verticales. 

Patek Philippe Advanced Research Aquanaut Travel Time Ref. 5650G

Grâce à cette avancée, la pièce peut tenir une précision de l’ordre de -1 à +2 secondes d’avance par jour. En substance, le nouveau spiral Spiromax® en Silinvar® dispose de deux courbes terminales: la première «bosse externe», - le terme employé pour parler d’une courbe terminale sur le spiral -, améliore l’isochronisme du balancier dans toutes les positions, tout en garantissant des expansions et contractions du spiral suffisamment concentriques pour compenser les défauts d’isochronisme créés par l’échappement et le pivotement du balancier, quelle que soit l’amplitude. La courbe interne a, quant à elle, pour tâche de modifier le déplacement du centre de gravité afin d’assurer la marche la plus constante possible dans toutes les positions verticales de la montre. Réalisé selon le procédé de fabrication DRIE, le spiral est assuré d’une parfaite architecture et d’une reproductibilité à l’identique au micron près de la géométrie de courbe terminale qui permet d’obtenir un déplacement maîtrisé du centre de gravité lors de l’expansion et de la contraction du spiral, garantissant par ce biais, une régularité de marche sans précédent. 

Patek Philippe Advanced Research Aquanaut Travel Time Ref. 5650G

Rester flexible pour le guidage

L’idée dans cette étude a été pour les ingénieurs et horlogers de remplacer les articulations et les pivotements d’un mécanisme par des guidages flexibles réalisé d’un seul tenant. Ce système a fait ses preuves dans des domaines où la précision de fonctionnement est de rigueur (aéronautique, satellitaire, militaire). Pour vérifier si cette approche avait un sens en horlogerie, métier habitué aux vis, ressorts à talons et autres biellettes, les ingénieurs de «Patek Philippe Advanced Research» ont choisi de transformer le mécanisme de correction de fuseau horaire de l’Aquanaut Travel Time du calibre 324 S C FUS en un système de guidage flexible innovant. 

Le nouvel organe visible par une habile découpe pratiquée dans le cadran de la montre comporte deux systèmes flexibles en croix (un pour le doigt d’entraînement de denture et un pour le bras) par poussoirs correcteurs. Réalisés avec une finesse extrême, ces ressorts à lame d’une extrême finesse sont réalisé dans de l’acier horloger classique à l’aide de machines à commandes numériques de dernière génération capables de travailler à des tolérances infimes. Plus complexe à réaliser mais également à conceptualiser, ce type de fonctionnement linéaire a pour atout de fonctionner sans lubrification et sans possibilité de casse, les déformations étant contrôlées et sans chocs.

On se doute que cette première approche dans l’usinage très fin des matériaux contemporains ou plus traditionnels ouvre assurément de nombreuses perspectives d’avenir car on imagine toutes les applications horlogères qu’offre ce mode de transmission de l’énergie, ne serai-ce que pour des complications. L’avenir nous dira ce qu’il en est…

Patek Philippe Advanced Research Aquanaut Travel Time Ref. 5650G

http://www.patek.com/

Opinion étayée d'un horloger sur l’avancée du silicium

Par Jérôme MeierContributeur invité
En 2018, de plus en plus de marques recourent au silicium. Bref parcours de l’histoire et de l'avenir de ce matériau de plus en plus incontournable...

Patek Philippe : année jubilatoire

Par Vincent DaveauRédacteur France
Une plongée dans les dernières nouveautés de la marque iconique.  

Patek Philippe Référence 5930, Chronographe à Heure Universelle

Par Vincent DaveauRédacteur France
Temps omniscient! Appréciées des hommes d’influence, les complications de chronographe et d’heure universelle sont rarement rassembl...