maurice lacroix pontos day date 17

BASELWORLD 2017: Maurice Lacroix, la prise de pouvoir de la cohérence

Adepte de la valeur perçue, la Manufacture de Saignelégier dans le Jura suisse, n’en finit pas de surprendre par la justesse de son offre et la cohérence de ses collections. Parcours sans faute, promesse de percées…

Par Joel Grandjean
Rédacteur en Chef

L’accessibilité d’une offre, sans jamais que la qualité n’en pâtisse, reste une exception au monde de l’horlogerie suisse. Elle redonne le sourire, elle remplit d’aise surtout lorsqu’elle provient de terroirs où l’indépendance est sacrée et où la partie se joue en dehors de grands mastodontes industriels aux mains de puissants groupes horlogers. L’horlogerie d’excellence, qui fait le pari de rester abordable sans pour autant renier ses fondamentaux, c’est encore possible en 2017 et ça fait du bien lorsqu’on s’y trouve confronté.

Maurice Lacroix Aikon Chronograph

Se lancer en 1975, quelle folie!

 

Rarement marque horlogère n’aura à ce point pris sa destinée en main. Il faut dire que 2’200 points de vente répartis sur 65 pays, ça vous donne des responsabilités et de la détermination. Au commencement, dans le conseil d’administration de cette fabrique spécialisée dans le private label, un certain Maurice Lacroix dont le nom un rien frenchy et surtout en totale adéquation avec une origine jurassienne contrôlée, promet de véhiculer l’une des valeurs de base, l’authenticité. Une certaine forme d’humour aussi, de recul sur soi, puisque alentours, ce sont plutôt des noms historiques que l’on ressuscite ou des incontournables enseignes que l’on perpétue.

Maurice Lacroix Pontos Day-Date

Ce même humour vient de déposer en 2017 l’appellation «Vagues du Jura», peut-être en clin d’œil facétieux aux célèbres «Côtes de Genève» qui imposent à moult modèles du secteur leurs codes esthétiques. Y aurait-il des vagues dans le Jura? La question de l’existence de côtes à Genève ne semble jamais avoir fait débat. Quoiqu’il en soit, en 1975, il fallait vraiment oser se lancer, en pleine crise majeure d’un secteur qui perdait deux-tiers de ses emplois en raison d’une montre à quartz venue du Soleil Levant et vendue moins chère.

Maurice Lacroix Masterpiece Double Retrograde

Succès esthétiques sur fond d’autarcie micromécanique

Très vite, l’entreprise vogue sur la vague du succès. En 2004, à la veille de son trentième anniversaire, elle s’offre l’ambassadeur Roger Federer alors en pleine conquête. En 2006, elle se met sur son trente-et-un côté outil de production et mise sur de lourds investissements en vue de concevoir, produire et fiabiliser à l’interne son premier calibre mécanique. Aujourd’hui, Maurice Lacroix, marque la plus prisée par les prix Red Dot – les oscars du design – en propose 15 et envisage réduire ses 380 références à moins de 200 d’ici deux à trois ans. Elle est une Manufacture à part entière qui opte pour des organes réglant en silicium, pour une systématique en matière d’innovation, notamment côté matériaux ou complications simples, voire complications inhabituelles. Tels ces rouages carrés qui donnent aux aiguilles des courses temporelles aléatoires, tantôt toutes en lenteurs, tantôt en accéléré. Après quelques incursions donc en terres de talking pieces et d’ultra complications ou de concept watches, elle revient à ses fondamentaux et offre en 2017 51 nouvelles références. Son positionnement clairement assumé fait écho à son credo: protéger le produit, lui conférer un maximum de valeur perçue, ne pas lésiner sur les habillages, les finitions, les subtilités identitaires, savoir ne pas s’éparpiller malgré la passion et l’obsession du détail.

Maurice Lacroix Masterpiece Double Retrograde caseback

‘Aikonique’retour aux fondements

Son histoire contemporaine lui a montré une voie, elle qui à une époque voyait la production de son modèle Calypso passer à 100'000 exemplaires chaque année. D’ailleurs, l’une des pierres d’angle de 2017, est ce chronographe bleu au diamètre de 44 millimètres, issu de la Calypso devenue Aikon en 2016. Prononcez ce nom phonétiquement, ça sonne comme ‘icône’. En raison de l’attractivité de son prix, il s’agit d’un suprême hameçon horloger lancé sur les marchés du monde. Qui plus est doté de codes fortement reconnaissables, tels ces guillemets stylisés posés à 2, 4, 6, 8, 10 et 12 heures, tels ces poussoirs chronographiques harmonieusement encastrés à même l’arrondi de la carrure. 

Maurice Lacroix Aikon Chronograph

Index rhodiés, satiné bleu à fleur de cadran, aiguilles des heures, des minutes et des secondes diamantées et rhodiées, généreusement enduites de Super-LumiNova blanc aux lueurs verdâtres si délicieusement vintage. Boucle papillon polie et bouchonnée, bracelet en cuir de veau motif alligator, accueillant sur l’un de ses côtés, le célèbre logo ‘M’ poli et encastré. Comme preuve qu’une attention sans limite entoure chaque détail, il y a cette couronne vissée qui rend la montre étanche à 100 mètres – soit 10 atmosphères ou encore cette glace saphir traitée antireflet. Le tout pour un prix d’appel démarrant à 1'140.00 francs suisses TTC.

Maurice Lacroix Aikon Chronograph

Pontos, une affaire de style…

Bien sûr, c’est le fantasme de toute marque que de pouvoir compter dans sa collection depuis 1996 un modèle qui se rit des modes et traverse les époques sans jamais s’avérer has been. Cette montre est à Maurice Lacroix ce que la Porsche 911 est à l’automobile. Elle connaît, au fil de son existence, une multitude de mini-modifications qui font qu’elle dispose aujourd’hui de son style propre, intemporel. En apparence, sa forme n’a pas changé car c’est dans la finesse que se mesurent les ajouts successifs, les imperceptibles évolutions. Certes, en 2016, son boîtier est à 43 mm de diamètre et le jeu entre ses surfaces polies et brossées s’est accéléré. Reste que ses cornes arrondies, sous l’œil du designer averti, demeurent un summum de réussite esthétique. Elles sont échelonnées et présentent une profondeur issue d’un deuxième niveau de lecture

Maurice Lacroix Pontos Day-Date

En 2017, hormis le coup de cœur particulier de Watchonista pour la Pontos Réserve de Marche, la famille Pontos s’enrichit aussi d’une palette de bracelets, de nouvelles exécutions, toutes tirant vers la perception d’un luxe qui ne vous prend jamais de haut. A commencer par la maille milanaise qui se faufile dans la gamme et épouse le poignet tout en vous lançant quelque clin d’œil rétro sur fond de Dolce Vita. Elle se prête particulièrement à la lignée Pontos Chronograph, 43 mm de diamètre, comme aussi d’ailleurs ce cuir de veau, embossé, dont le motif grille s’amuse à se faire passer pour du caoutchouc tandis que le décor fibres tissées vous fait croire qu’il est Nato. Il y a encore ce cuir marron-orange issu de techniques traditionnelles, tels le tannage végétal ou la teinture à l’aniline: lustre discret, grain fin et teinte orangée vive. Sacrée déclaration de style notamment lorsqu’il dialogue avec le bleu-audace d’un des cadrans de la version Pontos Chronograph, une famille mécaniquement mue à raison de 28'800 alternances par heure, soit par le ML 112 ou le ML 157, deux calibres mécaniques 25 rubis Maurice Lacroix à remontage automatique, offrant chacun 46 heures de réserve de marche, une seconde centrale et même une date encastrée dans le bas du sous-compteur posé à 6h.

Maurice Lacroix Pontos Power Reserve

Day-Date automatique accessible

La mention spéciale revient à la Pontos Day Date, une montre trois aiguilles enrichie de deux guichets indépendants, l’un pour indiquer le jour de la semaine, en arc de cercle sous le 12 transformé en ‘M’ identitaire, l’autre pour afficher, de 1 à 31, le chiffre de la date. Comme ses sœurs, cette Pontos jouit des attentions qui, malgré son incroyable accessibilité – dès CHF 1'600.00 –  l’apparente aux garde-temps des classes supérieures. Comme par exemple son bracelet à boucle papillon. Son calibre mécanique 26 rubis à remontage automatique, décor rhodié, offre une réserve de marche de 38 heures. 

Maurice Lacroix Pontos Day-Date

A choix, boucle papillon ou ardillon. Sa boîte de 41 mm de diamètre, étanche à 10 atmosphères, son poussoir et son fond vissés, sa glace saphir traitée antireflet, sont autant de détails subtils. Un choix de cadrans, or noir, noir ou satiné soleil argenté, se prête à l’accueil d’index facettés et rhodiés – ou en or rose – et au balai d’aiguilles diamantées finition rhodiée ou plaquées or rose, saupoudrées de matériau luminescent blanc dégageant la nuit ses désuettes lueurs verdâtres.

Maurice Lacroix Pontos Day-Date

Deux complications originales dans la collection Masterpiece

La collection Masterpiece incarne la parfaite synthèse entre le savoir-faire manufacturier de Maurice Lacroix et son volontaire positionnement ancré sur des volumes autorisant les meilleures conditions d’accès aux plaisirs horlogers. En quête déterminée d’une valeur perçue qui doit atteindre son maximum quelle que soit la catégorie de prix, la marque installe en 2017 dans cette collection Masterpiece deux modèles carrément désirables. Une double-rétrograde, et une lune rétrograde. Deux modèles découverts en avant-première sur les hauts de Lausanne et qui feront encore couler beaucoup d’encre dans les jours qui viennent. Chacun se conjugue autant aux temps de la modernité que du classicisme.

Maurice Lacroix Masterpiece Double Retrograde

Sur fond de cadran argenté ou noir, la Masterpiece Double Retrograde concentre à l’intérieur d’une boîte de 43 mm de diamètre étanche à 5 atmosphères, en plus des fonctions heures et minutes, d’une petite seconde posée à 9h et d’un indicateur de la réserve de marche de 52 heures situé à proximité de la couronne, l’affichage rétrograde sous midi d’un deuxième fuseau horaire. En réponse symétrique à 6h, une deuxième aiguille rétrograde se dédie à la comptabilité calendaire. A l’origine de cette générosité de fonctions, le calibre manufacture 74 rubis ML191 à remontage automatique, rythmant à raison de 18'000 alternances par heure, la course mécanique du temps. Au revers de la montre, un fond transparent permet d’en apprécier les mouvements ainsi que le va-et-vient incessant d’un rotor squeletté et rhodié, décor Côtes de Genève en colimaçon. Servi sur son bracelet crocodile à boucle déployante, ce modèle, dans sa version classique, offre des aiguilles bleuies sur fond d’un décor clous de Paris et sablé. Au prix de 4'500 francs suisses TTC.

Maurice Lacroix Masterpiece Moon Retrograde

Quant à la Maurice Lacroix Materpiece Moon Retrograde, proposée en trois nouvelles références dont un cadran bleu qui s’invite à la table des options, elle concentre dans un sous-cadran à 6h autant les phases de lune que l’indication par aiguille des 7 jours de la semaine. Même diamètre de boîte, même étanchéité, même esthétique épurée et fond transparent, sauf que l’indicateur des 52 heures de réserve de marche a été remonté au-dessus de la couronne et que celui, rétrograde, de la date s’est déplacé entre 11h et 9h. Côté propulsion automatique calée sur la fréquence de 2,5 Hertz (également 18'000 alternances par heure), c’est au calibre manufacture ML192 que le mérite revient. De la belle horlogerie, soignée, d’excellence, à même de générer une nouvelle race d’adeptes d’autant que son prix reste inférieur à 5'000.00 francs suisses TTC.

http://www.mauricelacroix.fr/

Vidéo: Maurice Lacroix présente l’Aikon Automatic

Par Watchonista
Lors de l’édition 2018 de Baselworld, nous avons eu l'opportunité de rencontrer Stéphane Waser, directeur général de Maurice Lacroix,afin de nous...

Maurice Lacroix Masterpiece : le juste équilibre

Par Vincent DaveauRédacteur France
Pour un amateur avisé, une montre n’est jamais aussi belle que lorsqu’elle possède des attributs mécaniques avancés tout en étant en phase avec...

Maurice Lacroix: un quart de Masterpiece…

Par Vincent DaveauRédacteur France
Cette année, la collection Masterpiece de Maurice Lacroix célèbre les 25 ans d’une histoire de passion pour la belle mécanique. Coup de projecteur!

Baselworld 2017: Moritz Grossmann, classicisme germanique, ingéniosité et poésie

Par Benjamin TeisseireÉditeur et développement commercial
Moritz Grossmann est un exemple de cette excellence horlogère allemande faite de technicité, sa précision et d’ingéniosit...

BASELWORLD 2017: Louis Moinet Mobilis – La gravité de l’attraction du vide

Par Vincent DaveauRédacteur France
Avec la montre Mobilis, la maison Louis Moinet propose une pièce de haute chronométrie faisant fusionner «in mobile» les deux talents...

BASELWORLD 2017: Zenith Defy El Primero 21 – La légende puissance 10

Par Vincent DaveauRédacteur France
Héritier du fameux El Primero, premier calibre de chronographe automatique de l’histoire capable d’afficher des mesures au 1/10ème de...

Maurice Lacroix Pontos Réserve de Marche

Par Benjamin TeisseireÉditeur et développement commercial
Retour vers plus de simplicité sur fond d’un rapport qualité-prix où le client s’y retrouve enfin. Telle est la tendance...

BASELWORLD 2017: MASTERPIECE - Excellence

La collection Masterpiece est la parfaite synthèse du savoir-faire de Maurice Lacroix. Cette collection est la figure de proue de la marque, et son...

PRE-BASELWORLD 2017: AIKON Chronographe 44mm

Maurice Lacroix célèbre sa période bleue. Il est l’heure de voir la vie en bleu !

WEB TRAINING S02E07 - MASTERPIECE - with subtitles

WEB TRAINING S02E06 - PONTOS - with subtitles

WEB TRAINING S02E03 - AIKON - with subtitles

RyoTracks The Beatboxer

MAURICE LACROIX - YOUR TIME IS NOW

MAURICE LACROIX - PORTRAIT OF JAMES MAGNUSSEN

MAURICE LACROIX - PORTRAIT OF ANDY YEUNG

MAURICE LACROIX - PORTRAIT OF DIIPA KHOSLA

MAURICE LACROIX - PORTRAIT OF ALEXA MEADE

Maurice Lacroix and Alexa Meade present: An AIKONIC performance

Maurice Lacroix | Aikon Chronograph