Stephen Forsey 940x520

L’espace et le temps, un entretien avec Stephen Forsey

Placée sous le signe d’un échange consacré à «Balancier», la dernière création de la marque Greubel Forsey, la rencontre avec son co-fondateur a permis d’aborder, sur fond d’accessibilité, les ponts entre les arts et la technologie. 

Par Rhonda Riche
Rédacteur

Robert Greubel etStephen Forsey n’ont de cesse de surprendre le monde de l’horlogerie avec leurs inventions. Ils se sont rencontrés alors qu’ils étaient de jeunes horlogers, et ils se sont spécialisés dans le développement de mouvements compliqués. Ils ont inauguré leur manufacture Greubel Forsey en 2004 avec la DT30 Vision/Secret qui disposait d’un tourbillon incliné à 30°, accomplissant une révolution de 60 secondes, lui-même inséré dans une seconde cage effectuant une rotation sur elle-même en 4 minutes.

Greubel Forsey Signature 1

En 2017, lors du SIHH, Salon International de la Haute Horlogerie, la manufacture introduit cinq nouveaux garde-temps innovants: la Grande Sonnerie - une montre sonnerie à remontage automatique, étanche à 3 atmosphères; des nouvelles versions de la Tourbillon 24 Secondes Edition Historique, de la Tourbillon 24 Secondes Vision, de la Signature 1 et une deuxième édition de la série Art Piece.

Greubel Forsey Tourbillon 24 Secondes Vision

Toutefois, la véritable actualité de Greubel Forsey, demeure l’introduction d’une sixième montre, le Balancier. C’est durant Baselworld 2017, dans le lieu bâlois historique qu’est l’Hôtel des Trois-Rois, que la rencontre avec Stephen Forsey, a eu lieu.

Greubel Forsey Balancier

Watchonista: Greubel Forseyest reconnu pour ses tourbillons grandes complications. Pourquoi introduire en 2017 une ‘simple’ quatre-aiguilles?

Stephen Forsey: Robert Greubelet moi, et déjà lorsque nous étions de jeunes horlogers, avons travaillé sur des montres à super complications. Cette fois-ci, nous voulions créer une pièce plus petite, plus fine et axée surtout sur le temps. Nous nous sommes mis au défi de créer quelque chose qui est l’essence même de ce que nous faisons en tant qu’horlogers                                            

W: Le Balancier attire l’attention d’un grand nombre de collectionneurs. Se détourneraient-ils des grandes montres à super complications pour des montres plus minimalistes?

SF: Tout est cyclique, c’est donc une réaction naturelle. Nous avons tous nos modes de consommation, et pour les collectionneurs, il y a dans l’air également leur aspiration à explorer et à découvrir de nouvelles façons d’exprimer le temps dans une montre.

Greubel Forsey Balancier

W: En déclarant ‘c’est aussi une montre accessible’, qu’entendez-vous?

SF: Avant le Balancier, la Vision était notre montre la plus accessible. Ou plutôt notre montre la moins inaccessible! Mais l’accessibilité d’une montre relève plus de son édition limitée que de son prix. Or, nous voulons que les gens portent nos montres. Le défi consiste à montrer ce qui en fait sa valeur. Par exemple, nous sommes au 21ème siècle et pour nous, il est important que toutes nos pièces soient étanches pour protéger l’investissement de nos collectionneurs et notre travail.

Greubel Forsey Balancier

W: Le Balancier est très confortable à porter. Comment en avez-vous conçu son design?

SF: À chaque fois que Robert Greubel et moi ajoutons un modèle à la collection, il doit incarner tous nos savoir-faire. Et cela implique notre caractère esthétique et notre manière de faire en matière de finitions. Le Balancier est fin, mais nous voulions malgré tout qu’il offre cette sensation de 3D qui nous caractérise.

Nous avons donc ajouré le cadran pour en montrer le balancier. Nous avons laissé une ouverture sur le côté afin d’en dévoiler le mécanisme, et sur l’envers se découvre tout l’art des finitions auquel s’ajoute un texte gravé arborant notre philosophie. Une montre doit être attrayante. Les collectionneurs auront tôt ou tard des moments où plus de détails se révéleront à eux.

Greubel Forsey Balancier


W: Quelle est la dernière innovation de Greubel Forsey?

SF: Le projet Mechanical Nano. Dans l’histoire de la mesure du temps, les horlogers se sont toujours heurtés au problème de l’espace, de l’encombrement intérieur. Aujourd’hui, nous en sommes encore au stade du prototype, mais nous espérons démarrer la production dans le courant de l’année.

Il comporte un système de régulation et un train d’engrenage qui utilisent moins d’espace, de composants et d’énergie tout en procurant 180 jours de réserve de marche. Avec la Mechanical Nano,nous pouvons devenir de bien meilleurs horlogers et, qui sait, découvrir des choses que nous ne cherchions même pas. L’art de l’invention est notre raison d’être.

Greubel Forsey Balancier © Monochrome Watches

http://www.greubelforsey.com/

Greubel Forsey 10 ans et très motivés

Par Eric Othenin-GirardJournaliste spécialisé
L’horlogerie? Un monde curieux, merveilleux... Rencontres d’exception, créations fabuleuses! Placée sous le signe des plus belles d...