jacky epitaux

Jacky Epitaux de Rudis Sylva, interview ‘Questions de Temps’

Lui, c’est «Jacky», un personnage, un authentique, apprécié jusque dans les rangs les plus reculés de la planète horlogère. Fondateur et âme pensante de la marque de niche Rudis Sylva, un joyau du Jura Suisse.

Par Joel Grandjean
Rédacteur en Chef

«Sacré Jacky» reste l’expression spontanée de toute personne qui le cite, au détour d’une conversation ou de l’évocation de son parcours d’exception. Jamais avec condescendance, toujours avec admiration. Avant d’être fondateur et berger d’une marque qui professe une chronométrie dont l’excellence rejoint le cénacle des grands horlogers, tels les Philippe Dufour ou les Jean-Claude Nicolet, il fut une star du sport local, suisse, exerçant le foot en professionnel et, en dilettante au Locle, l’horlogerie, puisque soutenu financièrement par la marque Zenith encline à encourager les carrières du cru. «La Zenith», comme disent encore les gens de par ici. 

Jacky Epitaux, Rudis Sylva CEO

L’univers à part des paysans horlogers

Il rentre de Moscou, le froid, même russophone, ça le connaît! Car il vient des Franches-Montagnes dont il pourrait, sans que cela ne choque personne, être nommé Ambassadeur plénipotentiaire.

En effet, toute son œuvre entrepreneuriale n’a de cesse de mettre en valeur les talents de sa région, des artisanats en voie de disparition mais d’une valeur inestimable, des gestes originels, fidèles à la plus noble des traditions horlogères. Il a même ouvert un hôtel, l’«Espace Paysan-Horloger» puisque ses clients, qui viennent du monde entier, méritent autant l’accueil champêtre de la visite d’une ferme alambic que les conforts usuels dus à leur rang. Il a même instauré, dans l’étage inférieur de cet hôtel, un mini parcours muséal doté de clins d’œil pertinents à l’histoire du lieu et à ses résonances dans l’histoire suisse avec un grand H, dans celle donc de l’horlogerie mondiale. 

Espace Paysan Horloger

Installée aux Bois, une commune des environs de La Chaux-de-Fonds, passage obligé d’un arc jurassien peuplé de co-traitants et d’irréductibles artisans, sa marque s’est construite notamment sur l’Oscillateur Harmonieux, une complication horlogère originale, fruit d’une ressemblance avec le célèbre tourbillon et d’une interprétation unique et brevetée d’un mécanisme à résonnance. En série ultra-limitées, ses garde-temps dont la valeur tutoie les six chiffres, rejoignent peu à peu les poignets des collectionneurs les plus avertis.

Distribution horlogère en mode retour aux sources

Retour à la Chaux-de-Fonds, début décembre 2016, sur la scène du Théâtre de l’Heure Bleue, alias l’ancienne Salle de Musique de la Ville. Sans faire l’économie d’une seule once de son naturel, Jacky Epitaux s’assoit à la table ronde organisée par Kalust Zorik, fondateur des Journées Internationales du Marketing Horloger. Lui aussi, un personnage, qui aime bien depuis 20 ans, date de la création de ces événements dédiés à la mise en valeur du marketing horloger, installer ses éclectiques invités à la même table, histoire d’en extraire le  meilleur, quitte à titiller le chocs des idées et des opinions. 

Espace Paysan Horloger

Le thème du jour étant «Le futur des canaux de distribution horlogers», sa présence terre à terre, pétrie d’humilité et de bon sens, rappelle l’état d’esprit qui prévalait dans l’univers des horlogers d’alors, à la fois ouvert au monde, curieux d’en découvrir les contours - n’étaient-ils pas déjà des grands voyageurs ? -, et jaloux de leurs particularismes de montagnards affranchis, cachant d’incroyables chaleurs humaines sous leurs aspects rudes. 

Dissimulant également d’insoupçonnables qualités hospitalières, véritables atouts pour une marque dont les acheteurs disposent de moyens suffisants pour se permettre de se rendre en visite aux ateliers, voire de goûter l’espace d’une parenthèse hors du temps, aux vraies valeurs. Celles que sait distiller et partager «Jacky», celles qui anoblissent les œuvres micromécaniques extrêmement complexes qui sortent de ses ateliers.

Espace Paysan Horloger

Alors, Jacky Epitaux, c’était quand la première fois?

A 17 ans.

Etes-vous toujours à l’heure?

Oui

Quel est le pire retard dont vous vous souvenez, celui qui vous a le plus mis dans l’embarras?

Une polenta - lapin chez des amis bergamasques, j’avais oublié!

Existe-t-il un retard ou une avance qui vous a permis d’échapper au pire?

Un rendez-vous retardé d’un jour chez un détaillant à Rio. Le matin, de mon hôtel à San Paulo, j’apprends que l’avion prévu vient de s’écraser peu après le décollage: plus de 200 morts.   

Espace Paysan Horloger

Existe-t-il un retard ou une avance qui vous a permis de vivre le meilleur? Souvenir d’un instant béni, d’un moment privilégié...

Souvent, comme je marche toujours devant en forêt ou ailleurs, le gibier me regarde, prend peur et s’enfuit… Tant pis pour ceux qui me suivent!

Quel fut votre jour le plus long?

A l’école de recrue, nous devions rentrer à pied des Grisons au Tessin, à travers les montagnes. J’ai fini par m’endormir debout. C’est étonnant, les genoux fléchissent subitement et l’on se réveille immédiatement en position accroupie.

Jacky Epitaux & Philippe Dufour

Hormis une montre ou un garde-temps, quel est le design que vous considérez comme le plus intemporel?

L’art sapin, décliné sur plusieurs constructions à La Chaux-de-Fonds. Un art  régi par la courbure harmonieuse que l’on retrouve chez le «roi des forêts» et qui peuple notre belle région jurassienne.

Citez-moi l’objet personnel que vous souhaiteriez soustraire à l’emprise du temps, pour qu’il ne se dégrade jamais?

Ma voiture. L’argent économisé pour le remplacement chronique de mes véhicules me permettrait de prendre une retraite encore plus vite et m’octroierait par-delà plus de «temps-loisirs.» 

Jacky Epitaux & Ronaldinho

Quel est le type de «chronophage» - mangeur de votre précieux temps -, que vous redoutez le plus?

Internet fait partie des pièges qui peuvent vous faire rentrer dans une bulle de non-communication. Eteindre son ordinateur, c’est dire au revoir, je passe à ma famille, à mes amis ou à autre chose de plus sain.

Si le temps vous était conté… Un livre, un proverbe, une citation?

Un livre: «Une vie» de Maupassant, avec comme héros: moi et mes choix. Une vie d’exalté, décrite dans la prose de ce magnifique auteur.

Quels commentaires vous inspire un proverbe du sud qui dit «Vous avez l’heure, nous avons le temps!»?

Ou «manana» comme on dit en Amérique du Sud. Ressort alors mon attache au Brésil, foot sur la plage, Caïpirinha, musique et soleil. A la nuit tombée, une Picanha dans le meilleur Churasco …et le reste peut attendre !

Rudis Sylva Oscillateur Harmonieux - 2009

Quel est le livre que vous avez mis le plus de temps à lire ou que vous n’avez jamais fini?

Le Premier Millenium, j’ai commencé et je dois absolument consacrer du temps à le terminer. On lui accorde tant d’éloges!

Quel est le premier de vos souvenirs, de nature positive ou négative, qui se rapporte à une durée?

Mes vacances chez mes grands-parents, à Cossonay-Gare, au bord de la Venoge.

J’en avais plein les yeux, la rivière, les forêts, les truites, les champignons, les fruits et les noix. Puis le soir, l’effervescence des sorties d’usine des ouvriers des câbleries et des Grands-Moulins. Ces jours magiques s’égrenaient trop vite.

Rudis Sylva Oscillateur Harmonieux - 2016

Quels sont vos moments qui ne devraient jamais s’arrêter?

Lorsque je joue ou je rigole en famille ou avec des amis.

S’il vous arrive de pleurer, quelle est la fois où vous pensiez ne jamais pouvoir vous arrêter?

Je suis un grand positif et n’ai jamais le moral en bas. Je pleure parfois avec beaucoup de plaisir et décide quand m’arrêter. Les pleurs me construisent et je les trouve magnifiques.

Quelle différence faîtes-vous entre temps et éternité?

Etant plutôt le type à brûler la chandelle par les deux bouts, je m’accorde le maximum de bon temps pour que cette trop courte vie me paraisse une éternité.

Votre première montre?

Une Rotary reçue pour ma première communion.

Rudis Sylva Auditorium

Si vous possédez plusieurs montres, quels rôles jouent-elles dans votre existence?

J’en possède six. La moins portable mais la plus valeureuse est une Rodolphe, série limitée, commémorative de la 5ème victoire du Brésil en coupe du Monde. Cette montre m’a octroyé de somptueux moments dans le monde du football, mon sport de prédilection.

La montre de votre marque dont vous êtes le plus fier...

N’ayant produit qu’une seule montre à grande complication, l’Oscillateur Harmonieux est ma favorite, il a fallu des années pour la concevoir.

Si, privé d’indicateur horaire, vous deviez planter un objet personnel dans le sol pour que son ombre vous donne l’heure, à la façon d’un antique cadran solaire, quel serait-il?

Un sorbier des oiseleurs; cet arbre se transforme au fil des saisons et nous gratifie du chant d’une multitude d’oiseaux. En hiver, ses grappes, passées par l’alambic, égayent nos soirées. 

http://www.paysan-horloger.ch
http://www.rudissylva.ch

Arts mécaniques et manuels chez Rudis Sylva

Par David Richard
Objets d'une commande de prestige et sujets à des centaines d'heures de travail, trois exemplaires uniques de la marque aux trois sapins s'...