2010 Mock Muller

Prix Gaïa 2010 – Jacques Muller et Elmar Mock. Catégorie Artisanat-Création

Jacques Muller et Elmar Mock sont à l'origine d'un concept original de montre et auteurs des propositions contenues dans les brevets de la montre qui est commercialisée aujourd'hui sous la marque SWATCH.

1983, la première montre Swatch apparaît sur le marché. Révolutionnaire dans sa conception et dans sa réalisation, elle est fabriquée en série, précise, étanche, résistante au choc et bon marché.

C’est sous l’impulsion d’Ernst Thomke (à la tête de l’ETA depuis 1978) que ces deux concepteurs Jacques Muller, ingénieur horloger, et Elmar Mock, également ingénieur horloger et ingénieur en matières plastiques, ont développé une montre à quartz bon marché sur des principes déjà connus, comme l’utilisation du fond de la boîte pour y assembler les composants du mouvement, comme par exemple dans la Délirium.

L'idée majeure du concept développé consistait à renoncer à une réparation éventuelle et à tirer profit de ce renoncement, notamment pour améliorer la rentabilité de la montre et en réduire le coût.

Le Prix Gaïa remis à Jacques Muller et à Elmar Mock vise à récompenser les deux inventeurs mentionnés dans trois brevets liés au concept de la montre Swatch.

Trois brevets

Les brevets ci-dessous ont fait l'objet d'extensions dans d'autres pays que la Suisse:

  • CH 643704 Montre électronique à affichage analogique (déposé le 6 mars 1981)

Ce brevet protège une montre en matière plastique munie notamment d'un moteur comprenant un stator. Dans la montre décrite, le rouage est monté sur le stator, lequel est fixé à la boite par soudage. Cette montre a pour but de «...fournir une montre électronique à affichage analogique, présentant une structure simplifiée, qui soit aisée à usiner et à monter en grande série, et qui présente une épaisseur relativement réduite tout en permettant un large espacement des différents composants pour améliorer la fiabilité de la montre.»

  • CH646577 Procédé d'usinage d'une boîte de montre, moyens pour la mise en œuvre de ce procédé et boîte de montre résultant de la mise en œuvre de ce procédé (déposé le 24 juin 1981)

Ce brevet se rapporte à la fabrication de la boîte, plus particulièrement à la manière d'assurer la fermeture étanche du logement de la pile qui peut être remplacée. L’essentiel de l’invention consiste à venir mettre en place le couvercle du logement de la pile par un mouvement de rotation, tout en appliquant des ultrasons.

  • CH650894 Montre comprenant une boîte en matière plastique munie d'une glace et procédé de fixation de la glace sur la boîte de montre (déposé le 12 août 1982)

La glace est fixée sur la boîte par ultrasons, procédé impliquant de satisfaire à toute une série de conditions, ce qui a permis de réaliser une montre très rigide et étanche.

On constate que les trois inventions-clés de ce concept impliquent l'usage de la soudure, plus particulièrement par ultra-sons, technologie alors totalement innovante dans le domaine de l'horlogerie, et qui s’est révélée extrêmement efficace.

Prix Gaïa 2010 – Jean-Claude Biver. Catégorie Esprit d'Entreprise

«Je fonctionne à la passion.» Ce trait de caractère propre à Jean-Claude Biver relevé dans une interview de septembre...