kathleen

Prix Gaïa 2000 – Kathleen Pritschard. Catégorie Histoire-Recherche

Récompensée notamment pour la réalisation d'un ouvrage de référence sur les sociétés et marques horlogères suisses ainsi que pour son engagement auprès la NAWCC comme administratrice de son musée et comme auteure de nombreux articles pour le bulletin.

Formation

Master of Arts (Université de Harvard), spécialisation en muséographie

Œuvres choisies

  • Swiss timepiece makers : 1775-1975, West Kennebunk (Maine-USA) et Neuchâtel, 1997.
  • Vacheron & Constantin II: ein langes Frauenleben in einer Genfer Uhrmachersippe, Alten Uhren und moderne Zeitmessung, n°9, cahier 5, 1986.

L'avant Gaïa

Après l'obtention du Master of Arts, Kathleen Pritchard commence sa carrière comme bibliothécaire à la National Gallery d'Ottawa au Canada, puis au Musée des Beaux-Arts à Boston et enfin au Satellite Systems Engineering à Bethesda dans le Maryland.

Sa curiosité de documentaliste la pousse à s'interroger sur le manque d'informations disponibles sur les sociétés horlogères suisses. Elle commence alors à récolter des données sur les firmes suisses dès la fin des années soixante.

Les 3 lauréats : Simone Bédat, René Bannwart et Kathleen Pritschard

Après vingt ans de recherches, cette masse d'informations devenue considérable la décide à rédiger un ouvrage intitulé "Swiss Timepiece Makers 1775-1975" publié en 1997. Cet ouvrage est une encyclopédie en deux volumes, répertoriant plus de deux mille firmes. Les entrées comprennent une brève description de chaque société suisse, les logos, les marques de fabrique, de riches références bibliographiques, des reproductions de publicités ainsi que la liste des prix remportés. Ce livre remarquable constitue une véritable bible pour l'horlogerie suisse et ses horlogers.

Kathleen Pritchard est membre de la National Association of Watch and Clock Collectors (NAWCC) depuis 1975 dont elle est "Fellow" (membre d'honneur) et "Star Fellow" (membre d'honneur d'exception). De 1982 à 1992, elle est administratrice du Musée de la NAWCC à Columbia en Pennsylvanie. Elle écrit de nombreux articles dans le Bulletin de la NAWCC. Au sein de cette association, elle est chargée de répondre aux nombreuses questions des membres concernant l'horlogerie suisse. Il faut souligner que Kathleen Pritchard est aussi membre de Chronométrophilia, Association suisse pour l'histoire de la mesure du temps.

Kathleen Pritchard et son mari ont estimé des collections de montres et évalué leur état.

Ils ont notamment examiné et daté les montres du Daughters of the American Revolution Museum (Constitution Hall) à Washington. Kathleen Pritchard a également collaboré à l'expertise des montres et horloges de la maison de George Washington à Mont Vernon en Virginie.

L'après Gaïa

Kathleen Pritchard poursuit ses activités au sein de la National Association of Watch and Clock et continue à publier des articles dans la revue de cette association. Elle garde toujours un grand intérêt pour tout ce qui a trait au monde de l'horlogerie et tout particulièrement à l'horlogerie suisse.

Prix Gaïa 2000 – René Bannwart. Catégorie Artisanat-Création

Récompensé pour son talent de créateur et designer de modèles mythiques comme la Seamaster (pour Omega), ou au sein de sa propre...

Prix Gaïa 2000 – Simone Bédat. Catégorie Esprit d’Entreprise

Récompensée pour sa qualité d'entrepreneur qu'elle a développée tout d'abord au sein de l'entreprise Raymond...