Timing Daytona With Rolex, A 24 Hour Experience
Evénements
Le monde automobile

Rolex au 24 Heures à Daytona

Coup d'envoi officiel du calendrier des courses de cette année, 24 heures à la Rolex 24 à Daytona pour vivre une course riche en histoires passionnantes et en montres hors du commun.

Par Josh Shanks
Rédacteur Etats-Unis

Peu de courses sont aussi emblématiques que les 24 Heures à Daytona. Depuis 1962, cette course d'endurance de 24 heures a attiré des pilotes de tous les horizons, notamment ceux de la F1, d’IndyCar, de Sports Cars, de NASCAR et autres. La course se classe au même rang que celles Indianapolis, Monaco et Le Mans.
 

Entrée au stand de Daytona

En cette fin de semaine de janvier, le circuit de 2,5 milles de Daytona Speedway se transforme en gymkhana de douze virages de 3,56 milles de long. Des vitesses époustouflantes associées à un large éventail de combinaisons de voitures et de conducteurs font une expérience exaltante de cette course. Nous nous sommes vite aperçus qu'il ne s'agissait pas seulement de garde-temps.
 

Le trophée Rolex 24 et la montre du gagnant

Rolex à Daytona

Depuis 1992, Rolex est le sponsor en titre des 24 Heures à Daytona. Au début de leur parrainage, la course a été officiellement rebaptisée " Rolex 24 " à Daytona. Après un certain temps de présence sur ce circuit, il était clair que les le partenariat de Rolex avait porté ses fruits. Beaucoup de pilotes et de fans que j'ai rencontrés, appelait cette course du nom de "Rolex. ”

Bien sûr, il serait totalement injuste de ne pas souligner le fait que le chronographe Rolex de Daytona, très couru, tire son nom de cette ville et de ce circuit. Les liens entre Rolex et Daytona sont même antérieures au circuit Daytona International Speedway, construit en 1959. Dès le début des années 1900, les plages de Daytona accueillaient une pléthore de courses automobiles. D'innombrables records de vitesse sur piste ont été réalisés et chronométrés par Rolex sur les côtes peuplées de Daytona Beach.
 

Rolex 24 à Daytona
Vintage Rolex Daytona

Aucun n'est plus célèbre que le record du monde établi par Sir Malcolm Campbell en 1935 à bord de la célèbre Bluebird. Réalisation du record de vitesse sur terre de 276 mi/h. Au poignet de Campbell ce jour-là ? Une Rolex Oyster. La première montre-bracelet Rolex utilisée lors d'une course automobile. En fait, Rolex entretient une relation de longue date avec Daytona. Au final, ce lien a fini aujourd'hui par se concrétiser par ce parrainage avec comme appelation: Rolex 24 à Daytona.
 

Fêtes d'avant course

De la plage à la piste

De nos jours, les courses automobiles ont quitté les plages pour la piste. Et pas n'importe quelle piste ! La Daytona International Speedway est située à un peu moins de six kilomètres de ce superbe littoral qui a fait de Daytona une référence dans le monde du sport automobile. Beaucoup associent Daytona à la course de stock-car. Et c’est normal, puisque ce temple de la course automobile a été construit pour abriter la course sur route et sur sable incroyablement risquée, qui avait été le prédécesseur de l’épreuve Daytona 500.
 

Rolex 24 at Daytona - Grille de départ

La parternité de Daytona International Speedway revient à Bill France Sr., un homme d'affaires visionnaire, arrivé dans la région de Daytona Beach avec un maigre pécule dans sa poche, cent dollars en tout. Après avoir été propriétaire d'une station-service et pilote de stock-car à ses heures perdues, France Sr. s'est associé à des amis pilotes pour former la NASCAR, l’Association nationale qui régit les courses automobiles de stock-car, discipline très populaire aux Etats-Unis. Peu de temps après, le circuit international de Daytona a été construit pour accueillir la Daytona 500 depuis 1959 et les 24 Heures de Daytona depuis 1962.
 

Rolex Daytona avec cadran en rhodium au poignet de Luca Bernasconi, PDG de Rolex

Vivre l’événement Daytona avec Rolex

Si vous avez déjà regardé ou assisté à une course de F1 ou d'endurance, vous avez sans aucun doute repéré le logo emblématique de Rolex sur le circuit. Ce n'est pas un hasard. Rolex a noué des alliances stratégiques avec des organisations clés comme la Fédération Internationale de l'Automobile, la FIA et des organisateurs de courses comme les 24 Heures du Mans et la Rolex 24 à Daytona. De plus, Rolex est le garde-temps officiel de la Formule 1.
 

Daytona Speedway (départ / arrivée)

Ainsi, lorsque Rolex vous invite à participer à l'une des courses d'endurance les plus importantes du monde, vous sautez sur l'occasion. J'ai participé à quelques épreuves automobiles, mais jamais à une course d'endurance. J'ai donc pris avec moi ma fidèle Rolex Explore I et je me suis dirigé vers Daytona.
 

La collection personnelle Rolex de Scott Pruett

Il était clair dès le moment où nous nous sommes arrêtés sur la piste emblématique, nous avons vu que Daytona est une ville Rolex. En arrivant sur le circuit, un panneau géant portant le logo Rolex 24 à Daytona vous acceuille. Une fois à l'intérieur, des panneaux publicitaires Rolex massifs sont plantés d'un bout à l'autre de la piste. Dans le fer à cheval international (le sommet du virage 3) et à travers l'arrêt de bus (virages 8 à 11), la marque Rolex couvre la piste.
 

La voiture de course Wayne Taylor n ° 10 de Konica Minolta

Piste spéciale

En arrivant, sur les lieux pour la parade, c’est le Grand Marshal Scott Pruett qui a salué notre groupe. Grand Marschall est un titre honorifique, l’équivalent de Chevalier de la légion d’honneur. A ce titre, Pruet au bénéfice d’un palmares élogieux, mérite amplement cettte distinction: cinq fois vainqueur à Daytona, après avoir été sur le circuit depuis 1985, année où il a piloté une Mazda RX-7. Après avoir seize années consécutives de circuit, Pruett a décidé de raccrocher les gants pour passer à la phase suivante de sa carrière. Pour l'édition de cette année, Pruett a un rôle tout à fait différent, Grand Marschall en parade tout simplement.
 

Grand Marshall Scott Pruett

"Quand on a fait la même chose pendant tant d'années au volant de cette emblématique voiture 01, il est difficile de s’imaginer une autre façon de rester dans la course que de revenir en tant que Grand Marshall. Ça va être un peu bizarre parce que j'ai apporté ma combinaison, mais pas mon casque. C'est un de ces moments où vous avez l'occasion de faire ce que vous aimez depuis tant d'années. ”
 

La course de Scott Pruett remporte la Rolex Daytona
Le dos de la montre Grand Marshall de Scott Pruett

Interrogé sur sa relation avec Daytona, Pruett explique à quel point cette piste lui était si spéciale : " Vous appelez ça une piste spéciale, et elle l’est pour moi pour moi. J'appelle cet endroit "ma maison" en raison de toutes les courses remportées. J’ai tellement de bons souvenirs ici."
 

La voiture emblématique 01 Chip Ganassi de Scott Pruett

Tout tourne autour de la montre

Depuis 1992, Rolex offre un Cosmographe Perpétuel Oyster Daytona unique aux pilotes vainqueurs de la Rolex 24 à Daytona. Les équipes peuvent avoir jusqu'à cinq pilotes par équipe avec un minimum de quatre heures en voiture par pilote pour se qualifier pour la victoire. En plus, pour cette édition, quatre catégories différentes sont en compétition à Daytona (Dpi, LMP2, GTLM et GTD). Ce qui signifie que pour chaque vainqueur de sa catégorie et l'équipe gagnante au classement général, Rolex remettra une Daytona en or et acier, portant l'inscription "WINNER" au dos du boîtier.
 

La plus récente acquisition de Scott Pruett pour avoir remporté le Rolex 24 2013

Quand j'ai demandé à Pruett ce que cela signifiait pour les conducteurs, il m'a répondu : "Du point de vue du conducteur, c'est une question de montre. C'est une chose incroyable, et c’est en une autre de ramener un trophée à la maison et de le mettre sur une étagère. Ou encore de gagner un prix en argent et le mettre à la banque, mais il y a quelque chose d'encore plus spécial que de pouvoir porter à son poignet. J'ai eu beaucoup de chance d'avoir gagné autant de montres Daytona."
 

Au poignet de Hurley Haywood, cinq fois vainqueur, une Rolex Daytona Everose

Les garde-temps Daytona dédiées à la Rolex 24 à Daytona sont des objets de légende. Les montres ont pris une vie propre, une sorte de droit à se la jouer un peu au sein de la corporation des pilotes. Les gagnants de ces Daytona convoitées se lisent comme un Who's Who de légendes de la course automobile. Arie Luyendyk, Christian Fittipaldi, Scott Dixon, Juan Pablo Montoya, Dario Franchitti et Jeff Gordon rejoignent Pruett. Tous les vainqueurs à Daytona, et tous les fiers propriétaires de la Rolex Oyster Perpetual Cosmograph Daytonas ont leur nom spécialement inscrit pour l’occasion.
 

Scott Pruett au volant de sa Lexus à Daytona

Un événement international

Nous avons eu tellement d'histoires incroyables sur la Rolex 24 de 2019 à Daytona. Sans doute davantagfe que toute autre course, la Rolex 24 attire le plus grand nombre de pilotes et d'équipes. Cette année, Alex Zanardi, 52 ans, légende d'IndyCar/CART, a repris le volant avec l'équipe BMW de l'usine. Le double champion du monde de F1 et triple champion du monde Fernando Alonso s'est associé à Wayne Taylor Racing pour sa participation à la Rolex 24. Et alors que Scott Pruett a pris sa retraite après les 24 de l'an dernier, Christian Fittipaldi, quadruple vainqueur, a donné une dernière chance en 2019.
 


Pour savourer la course, nous disposions d’un point de vue confortable sur la ligne de départ avec vue panoramique sur le parcours du champ intérieur, affectueusement appelé le "fer à cheval international". " Un événement international en raison de l’orgine de pilotes de presque tous les grands pays.
 

Scott Pruett et Luca Bernasconi, PDG de Rolex USA

Test pour l'homme et la machine

Une fois le drapeau vert agité à 14 h 30, nous étions partis pour le show. Des heures de pilotage effené et à tombeau ouvert ont peu à peu cédé la place à des stratégies méthodiques. Aux premières heures de la course, nous avons été émerveillés de voir les pilotes professionnels (en plus d'un certain nombre d'amateurs) se frayer un chemin sur la piste de 3,56 milles sans incident. Plus de 80’ 000 fans étaient présents. Les tribunes étendues de la Daytona Speedway offraient une bonne vue d’ensemble, mais la plupart des spectateurs se trouvaient sur le terrain où l'accès aux pilotes, aux équipes et aux vues rapprochées de la piste était optimal.
 

Le départ de la course Rolex 24 2019 à Daytona

Dans une course automobile typique, les fans vivent entre deux et trois heures de course. La plupart des courses sont mesurées par le nombre de tours ou la distance totale. PAS à la Rolex 24. La course dure littéralement 24 heures. Du début à la fin, quelles que soient les conditions, la course est toujours en mouvement, toujours vombrissante. Pour les inconditionnels de courses, celle d'endurance est un véritable test pour l'homme et la machine.
 

Vintage Rolex Daytona sur la piste à Daytona

Le rythme, clé de la victoire

Après la baisse du drapeau vert, nous avons eu presque quatorze heures consécutives de course. Avec un échange de changements de leaders entre l'équipe Madza DPi, Acuras de Penske et l'entrée de Konica Minolta Wayne Taylor (l'entrée d'Alonso). Comme chaque équipe est autorisée à aligner jusqu'à cinq pilotes, après quelques heures, nous avons vu de multiples échanges de pilotes. En dehors de la course elle-même, une stratégie tout à fait différente se dessine dans les paddocks selon Pruett : " Vous faites 25 à 30 arrêts aux stands en fonction du déroulement de la course et du drapeau jaune. A chaque arrêt, tout le monde doit être sur la bonne voie, personne ne peut rater une marque. Quatre pneus neufs et le plein d’essence se font généralement en vingt secondes environ. Le changement de conducteur prend généralement de 15 à 18 secondes. Stop après stop, tout peut mal tourner, le rythme est la clé de la victoire."
 

Mouvements de nuit

À la tombée de la nuit, de nombreux drapeaux avertissaient les pannes d'équipement et d'accidents. Pour ces courses, la fatigue du pilote doit être prise en compte et surveillée ainsi que son repos, son hydratation et sa nutrition.
 

Dans les coulisses
Pit stop de minuit
Feux d'artifice sur le Daytona Speedway

Expérience extraordinaire

Vers 4 heures du matin, la pluie a commencé à tomber sur la Daytona Speedway. Une légère bruine au début qui a fini par une pluie diluvienne. Très peu de courses se tiennent sous la pluie et c’est vraiment tout un spectacle de voir ces voitures tourner sur le circuit en laissant d'énormes torrents derrière elles. Après des heures d’épreuve sous la pluie, les officiels de l'IMSA ont arrêté la course, ce qui a ramené les voitures aux stands.
 

L'entrée de Konica Minolta Wayne Taylor # 10

Pendant la course matinale trempée, Fernando Alonso et son équipe de Wayne Taylor ont absolument dominé sous l’averse. Alsonso, vétéran au bénéfice de 17 ans de Formule 1, sait fort bien piloter sous la pluie, et pendant un tronçon particulièrement remarquable, il a réussi à remonter du bas du peloton pour figurer en tête juste avant l'arrêt. La domination et la conduite sans erreur sont certainement la clé pour gagner la Rolex 24. La chance doit aussi jouer en votre faveur. Dans ce cas, les défaillances mécaniques de l'équipe DPi de Mazda, un incendie et une panne de turbo, ont favorisé les leaders à rester en tête du peloton.
 

Victoire à Rolex 24 à Daytona

Après des heures de drapeau rouge, un bref redémarrage s'est produit vers 9 heures. Les bolides sont retournés sur la ligne de départ, mais les conditions étaient toujours aussi dangereuses, la pluie abondante et l'eau stagnante sur la piste étaient propices à l'aquaplaning et, par conséquent, à de multiples accidents. Alors que les voitures n'avaient couru que 45 minutes avant que le drapeau rouge ne retombe, nous avons assisté à une bataille intense entre Alonso et Felipe Nasr, un autre vétéran de la F1.
 

Les vainqueurs des quatre catégories de la Rolex 24 à Daytona

Après un autre arrêt forcé, la course a officiellement repris à 23h50. L'équipe gagnante fut la Konica Minolta Cadillac DPi-V.R. N°10 pilotée par Fernando Alonso, Jordan Taylor, Renger van Der Zande et Kamui Kobayashi. Sur le chemin de la victoire, les pilotes ont reçu leur Rolex Daytona spécialement gravée par le nouveau CEO américain Luca Bernasconi. En tout, quatre équipes et seize pilotes ont reçu ce garde-temps sur le podium. La scène la plus touchante a été de voir Colin Herta, 19 ans, recevoir sa montre pour sa victoire en GTLM de BMW. Il a lancé en plaisantant : "Je vis encore chez mes parents ! C'est désormais la chose la plus chère que je possède. ”
 

Fernando Alonso, Jordan Taylor, Renger van Der Zande et Kamui Kobayashi

La Rolex 24 à Daytona a été une expérience extraordinaire. L'association de la Rolex et de la course d'endurance s'est déroulée en parfaite synergie et de manière naturelle tout au long de ce week-end. L'engagement de Rolex dans les courses d'endurance se traduira par la visite de la marque à Sebring et Le Mans plus tard cette année. Nous terminerons ce témoignage avec une citation de Scott Pruett : " La course, au cours des dernières 24 heures, a exigé le plus haut niveau d'engagement, de concentration et de dévouement et les pilotes sont vraiment une source d'inspiration. C'est incroyable de les voir sur le podium, d’autant que beaucoup d'entre eux sont mes amis, que ce soit Alonso et l'équipe Wayne Taylor ou l'équipe BMW - Tous méritaient la victoire. ”
 

Luca Bernasconi, PDG de Rolex USA, et Scott Pruett présentent les montres du vai

La Triple Crown: Rolex revisite trois véritables classiques

Par Simon de BurtonJournaliste et auteur
Si cette année beaucoup de marques ont adopté une approche traditionnelle à Baselworld, Rolex a mis le paquet avec des revisites...