446255

Prix Gaïa 2017 – Laurence Marti. Catégorie Histoire-Recherche

Cette chercheuse indeépendante en sociologie et histoire, établie à Aubonne dans le canton de Vaud, est aussi discrète que méticuleuse. Elle a notamment travaillé sur le mythe de Daniel Jeanrichard avec une approche originale, mêlant histoire et sociologie.

Laurence Marti est née à Bévilard dans le Jura bernois. Elle s'est formée en sociologie et histoire aux Universités de Lausanne et de Lyon 2. Après l'obtention d'un doctorat en sociologie et sciences sociales, elle ouvre, en 1997, le bureau de recherche privé «laurence marti recherches sociales» à Aubonne (VD). Depuis 1997, elle met ses compétences scientifiques à la disposition des entreprises, institutions, associations, musées et particuliers pour la réalisation de projets de recherche, la préparation d’expositions, la réalisation d’ouvrages commémoratifs, etc. Elle complète sa formation en 2005 par un certificat de formation continue en direction de projet de la Faculté des HEC-Lausanne et de l'Université de Genève.

AEn tant qu’historienne et sociologue, Laurence Marti a acquis une grande expérience dans l’analyse de sources les plus diverses; elle a notamment développé des compétences spécifiques dans le recueil et le traitement de la mémoire orale. Les supports utilisés par Laurence Marti pour la mise en valeur de ses travaux sont multiples: ouvrages, brochures, articles, vidéos, expositions, parcours didactiques, etc. Elle est membre de plusieurs sociétés: le Conseil de fondation de Mémoires d'Ici, co-fondatrice et ancienne présidente (2001-2008) du Centre jurassien d'archives et de recherches économiques, co-fondatrice de l'Association de la Garderie de Dorigny-Lausanne, membre de la Société suisse de sociologie, membre de la Société suisse d'histoire économique et sociale et membre de l'Institut jurassien des Sciences, des Lettres et des Arts.

Bibliographie sélective, ouvrages en relation avec l’horlogerie

  • 2017: MARTI, Laurence, Le renouveau horloger, Contribution à une histoire récente de l'horlogerie suisse (1980-2015), Neuchâtel: Alphil.
  • 2013: MARTI, Laurence, Jean-Pierre Droz: vie et œuvre de l'horloger de Son Altesse, Porrentruy, Musée de l'Hôtel-Dieu
  • 2007: MARTI, Laurence, Une région au rythme du temps. Histoire socio-économique du Vallon de Saint-Imier et ses environs (1700-2007), Saint-Imier, Editions des Longines.
  • 2005: MARTI, Laurence, Etrangers dans leur propre pays. L'immigration tessinoise dans le Jura bernois entre 1870 et 1970, Neuchâtel, Alphil.
  • 2005: MARTI, Laurence, MESSANT, François et MODAK, Marianne, Vies de mécaniciens, Lausanne, Antipodes.
  • 2003: MARTI, Laurence, L'invention de l'horloger. De l'histoire au mythe de Daniel JeanRichard, Lausanne, Antipodes.

Articles en relation avec le domaine de l'horlogerie

  • 2016: MARTI, Laurence, «Famille, générations et développement industriel: les Piguet du Brassus», Revue vaudoise de généalogie et d’histoire des familles 2014, 27e année, numéro thématique «Famille et industrie horlogère. La question de la parenté pour l’entreprise», p. 127-166.
  • 2016: MARTI, Laurence, «Les frères Rochat, créateurs d’oiseaux chanteurs. Une famille d’horlogers mécaniciens des XVIIIe et XIXe siècles», Revue vaudoise de généalogie et d’histoire des familles
  • 2014, 27e année, numéro thématique «Famille et industrie horlogère. La question de la parentépour l’entreprise», p. 189-226.
  • 2013: MARTI, Laurence, «Entre exclusion et hésitations. Femmes et syndicalisme dans l'horlogerie au 19e siècle», Cahiers d'histoire du mouvement ouvrier, n. 29, 2013, p. 11-26.
  • 2013: MARTI, Laurence, DONZE, Pierre-Yves, «Paternalism in an Era of Taylorism and Centralism. The Example of Swiss Watchmaker Aubry Frères", in: Hubert Bonin et Paul Thomes (ed. by.), Old Paternalism, New Paternalism, Post-Paternalism (19th- 21st Centuries), Brussels, Peter Lang, p. 275-301.
  • 2011: MARTI, Laurence, «La position ouvrière face àl'interchangeabilité(1870- 1930)», in: De l'unique àla série: l'interchangeabilité, actes du colloque, 19-20 octobre 2010, LA Chaux-de-Fonds, Musée international d'horlogerie; Institut l'homme et le temps, 2011, p. 302-311.
  • 2008: MARTI, Laurence, «Retour sur une grève dite exemplaire. La grève de Bulova Watch Co., Neuchâtel, 1976», in: Rosende Magdalena, Benelli Natalie (éds.), Laboratoires du travail, Editions Antipodes, Lausanne, 2008, p. 39-52.
  • 2008: MARTI, Laurence, «Quatre articles: Janine Schwaar, la vie d'une femme ouvrière/Adrienne Tripet, ouvrière horlogère àdomicile/Longines (1988), l'exercice douloureux de la concentration industrielle/Ebauches SA (1981), un sentiment d'impuissance», in: La Radio Suisse Romande et le Jura 1950-2000, Radio Suisse Romande, avec la collab. de l'Office de la culture de la République et Canton du Jura et de Mémoires d'Ici, 2008, p. 36-43.
  • 2003: MARTI, Laurence, «Moutier capitale du tour automatique àpoupée mobile», IN.KU, Bulletin de l'Association suisse d'histoire de la technique et du patrimoine industriel, no 39, Winterthur.
  • 2001: MARTI, Laurence, «Un exemple d’innovation diffuse: le développement du tour automatique àpoupée mobile dans la région jurassienne (1870-1904)», Innovations, Sociétésuisse d’histoire économique et sociale, 2001, p. 81-97.
  • 1999: MARTI, Laurence, «Approche socio-anthropologique du développement industriel horloger dans les montagnes neuchâteloises», Revue suisse de sociologie, vol. 25, n. 2, 1999, p. 183-215.
  • 1999: MARTI, Laurence, «Nicolas Junker, Fabrique de machines, Moutier (1883- 1905) ou les difficultés d'une fabrique innovante à la fin du XIXe siècle», Actes de la Société jurassienne d'Emulation, 1999, p. 298-367.
  • 1997: MARTI, Laurence, «Nicolas Junker ou les débuts de la fabrication de tours automatiques à Moutier», Chronometrophilia, n. 42, été 1997, p. 74-90.

VISITEZ NOTRE PAGE SPECIALE "PRIX GAÏA"

Prix Gaïa 2017 – Jean-Marc Wiederrecht. Catégorie Artisanat-Création

Concepteur horloger fondateur d'Agenhor SA établi à Meyrin dans le Canton de Genève, Jean-Marc Wiederrecht est considér...

Prix Gaïa 2017 – Richard Mille. Catégorie Esprit d’Entreprise

Richard Mille, fondateur et directeur de l'entreprise Richard Mille, incarne une vision nouvelle de l'horlogerie moderne, il déborde de créativité...

Prix Gaïa 2017, annonce des lauréats

Par Joel GrandjeanRédacteur en Chef
Le Gaïa est à l’horlogerie ce que le Nobel est à la philanthropie universelle: une récompense suprême, une sorte de m...

Prix Gaïa 2016 – Giovanni Busca et Pascal Rochat. Catégorie Esprit d'Entreprise

Giovanni Busca, consultant indépendant, a été professeur et directeur de l'Observatoire cantonal de Neuchâtel (1988-2001);...

Prix Gaïa 2016 – Roger Smith. Catégorie Histoire-Recherche

Par Joel GrandjeanRédacteur en Chef
Les recherches de Roger Smith portent principalement sur le monde de l’horlogerie londonien du XVIIIe siècle. Elles se caractérisent par...

Prix Gaïa 2016 – Vianney Halter. Catégorie Artisanat-Création

Par Joel GrandjeanRédacteur en Chef
Par ses créations retro-futuristes, Vianney Halter peut être considéré comme un précurseur d'une nouvelle ère dans...