Harry Winston Histoire de Tourbillon 1

Harry Winston Histoire de Tourbillon: les cinq premiers chapitres

L’arrivée d’une 6ème création dans la collection Histoire de Tourbillon donne envie de se revoir le film de cette saga qui, en cinq épisodes déjà, repousse les limites de l’ultra compliqué.

Par Vincent Daveau
Rédacteur France

L’idée de pousser la mécanique dans ses derniers retranchements a véritablement débuté chez Harry Winston avec la génération des Opus. L’originalité des œuvres alors proposées, associée à la puissance du nom de la maison, devait porter ses créations sur le devant de la scène et l’ancrer en un temps record sur les territoires convoités de l’ultime horlogerie compliquée. Cet élan de créativité entraînait cette Maison aimant les défis à se découvrir l’envie d’aller plus loin, en créant en 2009, une ligne qui allait revisiter l’une des plus fascinantes mécaniques horlogères: le tourbillon.

Harry Winston Histoire de Tourbillon 1 Harry Winston Histoire de Tourbillon 1

La première Histoire de Tourbillon

Avec la première pièce de la collection Histoire de Tourbillon, Harry Winston écrivait le volet d’ouverture d’une fantastique aventure tourbillonnante. Qui se décline telle une saga, à partir de critères immuables tels que ces seulement 20 exemplaires par modèle, un par année.

Le premier épisode fut rédigé par deux horlogers maîtres du tourbillon. Son boîtier fut réalisé en Zalium®, un matériau breveté par Harry Winston, exclusivement réservé à son usage. Il s’agit d’un alliage réalisé à base de Zirconium, léger, non allergène, plus dur que le titane et extrêmement résistant à la corrosion. Ce choix s’inscrivait dans la tendance de l’époque, alors très portée par le futurisme et les nouveaux matériaux. Prenait place alors dans ce réceptacle ultra léger non pas un mais deux tourbillons.

Ainsi, la maison osait se lancer dans un secteur que bien peu d’horlogers avaient alors défriché: celui consistant à multiplier le nombre de régulateurs au sein d’une même montre.

Harry Winston Histoire de Tourbillon 1 Harry Winston Histoire de Tourbillon 1 caseback

Mais attention, la mécanique mise au point par les horlogers Greubel et Forsey devait proposer deux tourbillons dont les axes sont inclinés de 25° pour s’approcher de l’inclinaison naturelle de la terre, mais également pour offrir à l’organe réglant effectuant une rotation complète en 36 secondes (et non une minute comme habituellement) d’occuper le plus de points dans l’espace pour tenter de corriger les infimes défauts d’équilibre des deux balancier spiral.

Savoir renouveler l’expérience

La pièce proposée par Harry Winston en 2009 a immédiatement  séduit un public de passionnés et les professionnels que l’on sait toujours prêts à s’enflammer pour des mécaniques sortant de l’ordinaire. La maison, s’est alors lancé en 2010, dans la mise au point d’un autre modèle destiné à révéler d’une façon différente, tout le potentiel de la mécanique du tourbillon.

Harry Winston Histoire de Tourbillon 2 Harry Winston Histoire de Tourbillon 2

A sa façon, la montre Histoire de Tourbillon 2, éditée aussi à 20 exemplaires, forme le point de départ d’un univers horloger dans lequel la liberté de créer est une vocation.

Pour cette série, la signature stylistique s’exprime à travers le décentrage et l’hyper-valorisation de la mécanique du tourbillon. Ainsi, au sein même de cette construction avant-gardiste, la technique se met au service de la forme. Pour cette référence, le boîtier de 48,5 mm en or gris est formée de cercles s’imbriquant les uns dans les autres pour offrir, à la vue, un affichage horaire diffracté, mais complet (heures avec affichage jour/nuit à 2 heures et minutes dans un sous-cadran à 6 heures) avec, comme point d’orgue, le majestueux tourbillon bi-axial volant. Occupant l’essentiel de la place disponible, ce régulateur unique en son genre propose à l’œil d’observer une danse complexe où l’ensemble de la structure effectue une révolution en 120 secondes, tandis que la cage interne portant le balancier, le spiral et l’échappement, accomplit un tour complet en 40 secondes.

Harry Winston Histoire de Tourbillon 3 Harry Winston Histoire de Tourbillon 3

Hypnotique, cet instrument d’exception immédiatement plébiscité et présenté sur un bracelet en alligator appelait naturellement d’autres créations toujours plus débridées… 

Jamais deux sans trois

Avec pour discipline un design avant-gardiste et pour liberté le temps dans toutes ses dimensions, Harry Winston choisissait pour le troisième volet de la saga Histoire de Tourbillon présenté en 2011 de rompre avec la forme ronde afin de révéler les potentialités architecturales du rectangle. Mais attention, il ne s’agissait pas d’une forme géométrique comme on les étudie à l’école, c’eut été trop simple! Pour ce modèle édité à seulement 20 exemplaires, le boîtier composé de 77 pièces distinctes et réalisé en or blanc et Zalium®, donne l’impression d’avoir un cercle incrusté dans sa structure. Ce mode de construction confère un caractère plus architectural à un volume qui aurait pu choquer par le caractère tendu de ses lignes. Dans le cas présent l’œil est inexorablement happé par les deux tourbillons qui dialoguent face à face et défient les lois de la gravité.

Harry Winston Histoire de Tourbillon 4 Harry Winston Histoire de Tourbillon 4

En premier, le double tourbillon bi-axial capte l’attention car, l’une dans l’autre, ses deux cages tournant individuellement, dévoilent la quatrième dimension du temps dans un espace à trois dimensions. Façonnées en titane et en aluminium, ces cages permettent à l’organe réglant d’accomplir des rotations multidimensionnelles. L’effet visuel est saisissant car la cage externe effectue une révolution en 120 secondes tandis que celle interne portant le balancier, le spiral et l’échappement, fait un tour complet en 40 secondes sur un axe perpendiculaire.

Et comme il n’y suffisait pas, les ingénieurs ont ajouté un tourbillon à axe unique qui lui effectue une giration en 36 secondes. Et comme les défis techniques n’ont pas comme seul intérêt d’être visuellement attractifs, les deux régulateurs sont reliés par un différentiel dont la présence, en lissant les différents rythmes, permet d’accroitre la précision de marche de la montre.

Histoire de Tourbillon 4 Harry Winston Histoire de Tourbillon 4

On notera que l’indication horaire proposée en ligne sur la base d’un affichage par disques portant des chiffres n’est pas invasif et qu’il permet ainsi à ce bijou mécanique mu par un calibre mécanique à remontage manuel (indicateur de réserve de marche dans le coin inférieur droit du boîtier) de conserver sa dimension de sculpture ou d’objet d’art ayant par extension de fonction celle de donner l’heure.

Oser l’entre-deux

Dans cette structure à mi-chemin entre le carré et le rond, on sent l’envie des designers de donner à une forme géométrique originale, une sorte d’approche de perfection née de la quadrature du cercle. Dans le cas de la montre Histoire de Tourbillon 4, le rond s’inscrit dans le carré pour donner naissance à des volumes qu’en métier horloger, on définit comme étant un «coussin». Dans cette composition où les triples arches –sorte de signature Harry Winston- se retrouvent, le regard est immédiatement happé par la fantastique cage de tourbillon gravitant sous son dôme de cristal.

Histoire de Tourbillon 5 Harry Winston Histoire de Tourbillon 5

Ce modèle a été mis au point pour permettre à l’organe réglant d’occuper le maximum de plans différents et ainsi compenser le fait qu’une montre-bracelet peut se trouver dans un nombre de positions différentes pratiquement infini durant la journée.   

Pour corriger efficacement le balourd du balancier-spiral, l’oscillateur unique est ici hébergé dans un ensemble formé de trois cages concentriques qui, chacune, pivotent à leur propre vitesse, mais également selon un angle différent calculé en fonction des autres cages. Ainsi, la cage intérieure (celle de l’oscillateur) effectue une rotation toutes les 45 secondes, la seconde cage (celle intermédiaire) tourne en 75 secondes et la troisième, celle externe, orchestre une giration complète en 300 secondes, soit un tour en 5 minutes.

Pour la petite histoire, le tourbillon mu par un calibre mécanique à remontage manuel comprenant 345 composants – dont deux barillets à rotation rapide permettant de donner vie à cet ensemble cinétique tri-axial composé de 134 éléments, ne pèse que 1,57 grammes: un record. Cette pièce d’exception produite à 20 exemplaires affiche l’heure et les minutes dans deux cadrans séparés et s’habille, pour la circonstance, d’un boîtier en or gris et Zalium® de 47 mm de diamètre (carrure, lunette de tourbillon, anses) à passer au poignet sur un bracelet en alligator.

Harry Winston Histoire de Tourbillon 5 Harry Winston Histoire de Tourbillon 5

Avoir l’extrême pour passion

L’aventure d’Histoire de Tourbillon, du premier garde-temps au quatrième, a fait la démonstration qu’il était possible de traiter le tourbillon, complication emblématique du savoir-faire horloger, à la fois comme une sculpture cinétique comme démonstration d’une capacité de repousser toujours plus loin les limites mécaniques de ce régulateur afin d’améliorer sensiblement la précision d’une montre-bracelet.

Avec la cinquième interprétation d’Histoire de Tourbillon proposée par Harry Winston, les ingénieurs ont choisi de permettre aux passionnés de plonger au cœur même de la mécanique.

L’ensemble, «squeletté» et traité noir, autorise d’admirer l’ensemble du mouvement dont les différents territoires ont été réorganisés en hauteur comme un paysage mécanique, afin de laisser au Tourbillon Tri -Axial les moyens de dominer dans sa coupole. En déstructurant la matière et en maximisant la notion de volumes et les effets strates, les horlogers sont parvenu à conserver à l’ensemble de lecture (heures à 2 heures, minutes à 5 heures et indicateur de réserve de marche à 11 heures), à la fois sa cohérence et son ADN au produit qui, pour la première fois dans cette «famille», est présenté dans un boîtier en or rose, mais toujours à 20 exemplaires. Comme de juste, cette référence au calibre arachnéen se porte sur un bracelet en alligator noir fermé par une boucle ardillon réalisée dans le métal de la boîte.
 

Harry Winston - L’originalité horlogère

Par Benjamin TeisseireÉditeur et développement commercial
Dans la jungle bâloise il est des oasis de poésie, de douceur et de rêve. Harry Winston nous offre ces instants fugaces de paix avec leurs collections...

Harry Winston Histoire de Tourbillon 6

Par Vincent DaveauRédacteur France
L’extraordinaire n’a de limite que l’esprit humain, la montre Histoire de Tourbillon 6 d’Harry Winston en est l’expression la...

Baselworld 2015: Histoire de Tourbillon 6

Le rideau se lève sur le sixième chapitre d’Histoire de Tourbillon. La collection de haute horlogerie et haute complication d’Harry...

Baselworld 2014: Harry Winston Histoire de Tourbillon 5

Explorer le Tourbillon, l’une des complications les plus exclusives qui soient, est un défi à la mesure de la quête perpé...

Harry Winston Histoire de Tourbillon 4

Si le tourbillon incarne l’essence même de la complexité, tout commence pourtant par une idée remarquable de beauté et de...

Harry Winston Histoire de Tourbillon 5

Histoire de Tourbillon 4

Histoire de Tourbillon 2

Harry Winston Histoire de Tourbillon 3

Harry Winston - Histoire de Tourbillon 3

hdt3.MTS

Harry Winston - Histoire de Tourbillon 3 de cerca

Harry Winston Histoire de Tourbillon 3

Histoire de Tourbillon 3