Magic Lotus Automaton Blooms From The Naturalist Roots Of Jaquet Droz

Communiqué de presse

Magic Lotus Automaton Blooms From The Naturalist Roots Of Jaquet Droz

Luxuriante composition animée, la Magic Lotus Automaton invite à l’immersion et à la contemplation d’un jardin zen. Faune et flore s’y déploient au gré de Métiers d’Art prestigieux qui en dévoilent les moindres détails.

C’est une animation d’un genre inédit pour Jaquet Droz. La Magic Lotus Automaton, dernière création de la maison, est une ode à la vie et à son éternel recommencement. Incarné par un nouveau développement conçu et assemblé en interne, cet automate se singularise par son animation d’une durée exceptionnelle de plus de quatre minutes, durant laquelle une fresque naturaliste se déploie avec la grâce et la beauté calme d’un jardin zen.
 

Jaquet Droz Magic Lotus Automaton

Présent depuis des millénaires en Asie, mais aussi dans la Grèce Antique et jusque dans les plus grandes croyances monothéistes, le cycle perpétuel de la vie, la renaissance ou la réincarnation se vivent également au quotidien par le mouvement continu des saisons, lui-même rendu possible par celui de la Terre et des Astres.
 

Jaquet Droz Magic Lotus Automaton

C’est ce mouvement perpétuel que Jaquet Droz a choisi de représenter dans son nouvel automate par un Lotus. Quatre fleurs en représentent les quatre saisons ou, selon les affinités de chacun, les étapes d’une vie.
 

Jaquet Droz Magic Lotus Automaton

A 3h, un bouton de nacre symbolise la fleur de Lotus non éclose. Travaillée en relief, posée sur une corolle de pétales d’or, elle évoque la première saison : le printemps. A sa gauche, c’est une fleur de Lotus totalement ouverte qui symbolise l’été. Cette simple miniature a requis le concours de nombreux Métiers d’Art de Jaquet Droz. Ses pétales sont sculptés en nacre, puis couverts d’une fine couche de peinture translucide pour en accroître les reliefs. Son cœur est un saphir jaune dont les griffes en or représentent pistil et étamines, prêts à s’envoler pour donner vie à leur tour à d’autres fleurs de Lotus. A ses côtés, une fleur de Lotus tombée sur l’eau représente la troisième saison, l’automne, emportée par le courant. Enfin, à 6h, c’est le fruit de la plante aquatique qui marque l’hiver. C’est à cette saison que celui-ci tombe au fond de l’eau pour être naturellement enseveli, protégeant ainsi ses précieuses graines qui, au printemps suivant, feront jaillir de nouvelles fleurs de Lotus. Jaquet Droz a ici représenté ces graines, visibles au sein de sa coque, par sept diamants qui s’y trouvent sertis, symbolisant l’éclat de la vie ainsi à l’abri.
 

Jaquet Droz Magic Lotus Automaton

Cette scène naturaliste, dans le plus pur esprit insufflé par Pierre Jaquet-Droz il y a plus de 280 ans, s’inscrit dans une animation circulaire. Le cadran de la Magic Lotus Automaton est en effet composé de trois parties. La première, immobile, est le cadran horaire en onyx, survolé de deux aiguilles en or indiquant les heures et minutes.

Autour de lui, un disque fixe en croissant de lune permet au cycle de vie du Lotus d’être fixé à la pièce, avec ses branches de roseaux et ses trois feuilles de Lotus suspendues, réalisées en émail Grand Feu sur une base en or gris ou en or rouge.
 

Jaquet Droz Magic Lotus Automaton

Cette composition des quatre saisons se trouve en suspension au-dessus d’un troisième et dernier disque périphérique qui, lui, tourne intégralement. Il représente le mouvement perpétuel de l’eau, la perfection du cercle, le retour continu à la vie. Son mouvement est perceptible grâce à de nombreux nénuphars en or qui jalonnent les tourbillons de son eau.

Ce disque mobile comporte à son tour deux animations d’un genre tout à fait exceptionnel. Le premier est représenté par une carpe Koï. Animal connu pour sa longévité, symbole de courage et de persévérance, il est lui-même en mouvement au sein de l’eau. Par une animation d’une miniaturisation extrême, Jaquet Droz a donné à la carpe Koï un double mouvement : un battement de queue qui lui donne l’illusion d’avancer dans le cours d’eau, mais également un mouvement vertical d’ascension et de descente qui lui prête la faculté de se mouvoir dans la rivière en mouvement, notamment pour plonger sous les feuilles de Lotus.
 

Jaquet Droz Magic Lotus Automaton

Réalisée en or et gravée à la main par les Maîtres d’Art de la maison, cette carpe Koï est complétée, en opposition diamétrale, par le lotus flottant également animé. Ses pétales sont en nacre et son cœur est pourvu d’un mouvement inédit : à chacun de ses passages sous le cadran horaire ou les feuilles de Lotus, il se pare d’une pierre nouvelle, alternant entre saphir bleu, jaune et rubis. Une alternance conçue de sorte que la même pierre n’apparaisse jamais au même endroit d’un tour à l’autre. La couleur de ce cœur de Lotus change ainsi quatre fois par tour de rivière, de manière invisible sans que jamais deux mêmes pierres ne se suivent.
 

Jaquet Droz Magic Lotus Automaton

D’un diamètre de 43 mm, la Magic Lotus Automaton est proposée en or rouge ou or blanc (série limitée de 28 pièces chacune). Côté fond, ponts et masse oscillante sont gravés à la main de motifs naturalistes exclusifs, notamment de carpes et fleurs de Lotus venant en écho à celles sculptées côté cadran. Tous les éléments non gravés du mouvement sont également décorés (perlage, traits tirés) et anglés à la main. Ce nouvel automate, objet de quatre demandes de brevets, possède le cadran le plus sophistiqué jamais réalisé par Jaquet Droz. Son mouvement comprend plus de 500 composants et son seul développement a requis plus de trois ans. Il permet à la Magic Lotus Automaton d’offrir sur demande une animation de plus de quatre minutes, représentant huit rotations complètes de trente secondes chacune. La progression de cette longue animation est indiquée par une réserve de marche située entre 8h et 9h et symbolisée par une libellule en or rouge sculptée et peinte à la main. Son mouvement descendant indique la réserve de marche de l’animation, laquelle pourra être intégralement remontée par la couronne. Lorsque la réserve de marche de l’automate est vide, la libellule se réfugie sur une feuille de Lotus, prête à redécoller au sein de cette rivière zen d’une exceptionnelle luxuriance, dans un cycle d’éternel recommencement symbole d’un nouveau chapitre de l’histoire de Jaquet Droz.