F.P.Journe Astronomic Blue

F.P. Journe Astronomic Blue Only Watch : Au son du Big Bang

Rares sont aujourd’hui les pièces à grandes complications. Pour Only Watch, François-Paul Journe a réuni le meilleur de ce que la mécanique horlogère peut offrir dans un majestueux boîtier en tantale pour dire les mystères du ciel en poésie et en musique. Maestro !

Par Vincent Daveau
Rédacteur France

Au commencement était le vide… Puis le grand horloger déclencha une réaction en chaîne qui devait donner naissance, après la première seconde de la vie, à l’heure et enfin au ciel, aux étoiles et, au milieu de cet amas nébuleux, à la terre avec son satellite naturel, la Lune. Il fallait bien une montre pour rendre compte de ce magistral ordonnancement qui, durant des millénaires, a servi d’horloge aux hommes. En hommage à la nature et à la magie qu’elle incarne, François-Paul Journe a choisi de réaliser, en pièce unique, une montre en tantale dotée d’un mécanisme exceptionnel, pour la célèbre vente de charité Only Watch.

Repousser la complexité aux confins du possible

Cette impressionnante référence de 44 mm de diamètre façonnée dans un métal dont le point de fusion est l’un des plus élevés connu, emporte un mouvement mécanique en or rose 18 carats à remontage manuel à double barillet dont le régulateur défie les règles de la gravité grâce à son tourbillon associé à son remontoir d’égalité. Mais la chose est logique puisque la pièce est destinée à rendre compte des événements célestes qui interviennent dans le vide sidéral, là où la gravité est sans incidence sur les corps. Ce prototype a par ailleurs été doté d’un cadran bleu de chrome avec inserts en argent tout spécialement pour pour Only Watch afin de souligner encore le lien l’unissant au firmament, qui prend ces teintes une fois le soleil tout juste couché. Et c’est tant mieux car, justement, cette montre formidable comportant 18 complications, rend compte du mouvement quotidien de l’astre solaire. Dans le guichet ouvert à 12 heures, il s’y déplace en tenant compte de la durée du jour en fonction de la latitude du lieu choisi, comme ici, sans doute Genève, pour plus de commodité. Mais avoir une idée de l’heure en fonction de la hauteur du soleil dans le ciel ne peut suffire aujourd’hui.
 

F.P.Journe astronomic only watch front

Aussi, sur ce cadran féérique se lisent également les heures dites moyennes dans un sous cadran placé à 3 heures, et les minutes à l’aide de la grande aiguille dorée partant du centre. L’instrument est évidemment doté d’un mécanisme permettant de synchroniser au cadran un second fuseau horaire (aiguille bleue dans le sous cadran à 3 heures), mais aussi de la rare et néanmoins utile heure sidérale. Cette dernière, qu’apprécient tout particulièrement les astronomes, se lit en heures et en minutes dans le sous cadran placé à 9 heures. 
 

F.P.Journe Astronomic Blue

Et parce que cela aurait pu manquer, l’amateur de précision absolue pourra lire les secondes dans le petit guichet pratiqué à 7 heures à gauche de l’aiguille de réserve de marche dont l’amplitude va de 0 à 42 heures. A sa droite, pour conserver cette symétrie qui sied si bien à l’instrument, se découvrent les phases de la Lune. Ultra réaliste, l’astre de nos nuits, notre satellite naturel, est apposé sur un disque de saphir afin d’augmenter cette sensation de lévitation.

Révéler l’invisible

Cette merveille dont le prix d’estimation oscille entre 300 000 et 600 000 Francs suisses mais que l’on devine pouvoir aller bien au-delà de ces sommes tant la pièce est rare et majestueuse, cache aussi un peu de sa complexité au regard pour conserver cette sobriété qui lui va si bien. En effet, la belle laisse voir sur le côté de sa carrure, une sorte de gâchette dont les professionnels savent l’usage. En effet, cette targette enclenche le mécanisme de répétition minutes, sophistication horlogère ultime qui permet d’entendre l’heure et donc de la savoir à la minute près sans avoir même à regarder le cadran. Symbole d’autorité absolue, cette sophistication rare trouve ici toute sa place car elle est dite faire partie des complications reines avec la Grande Sonnerie, qui elle-même est souvent associée à la répétition minutes. Mais l’énumération de ces subtilités que seuls les plus grands maîtres parviennent à mettre en œuvre durant leur carrière n’est pas terminée, car ce mouvement constitué de 758 composants (calibre et cadran) entend délivrer encore quelques informations que François-Paul a choisi de faire figurer au dos de la montre pour conserver à l’ensemble cette légèreté de lignes qui contribue à faire sa signature.
 

F.P.Journe Astronomic Blue

Au dos donc de cette pièce se dessine une sorte de rehaut finement gravé des indications du zodiaque et des jours de l’année. Pour fonctionner à merveille et certifier la justesse absolue des données présentées, le calendrier est dit annuel. C’est à dire qu’il affiche seul et toute une année durant, les informations calendaires justes en tenant compte des mois de 30 et 31 jours. Ce faisant, ce mouvement peut s’offrir le luxe ultime de disposer de l’équation du temps (plus ou moins 15 minutes d’avance ou de retard par rapport au temps moyen affiché dans le compteur côté cadran, à 3 heures). Grâce à cet affichage, le scientifique ou le passionné d’astronomie pourra calculer sa longitude avec précision car il connaîtra l’heure solaire juste. Et celle-ci sera d’autant plus exacte qu’il utilisera sa montre dont la signature de François-Paul Journe lui assure une précision absolue. Pour parvenir à l’asymptote, ce dernier a équipé le calibre référencé 1619 d’un tourbillon régulé par son fameux remontoir d’égalité à ressort lame qui, réarmé toutes les secondes, permet également de garantir la présence d’une seconde morte, toujours fascinante par ses sauts réguliers et hypnotiques.

Et hypnotique, cette montre exceptionnelle l’est en tous points car ces étonnantes informations, de la plus simple à la plus compliquée, se règlent toutes par la couronne de remontoir. Magistrale, elle est un prototype et porte en elle les traces de cette unicité qui fait, en vrai, toute sa valeur. Alors, c’est assuré, les fines griffures que l’expert pourra remarquer sur les ponts sont les signes même du caractère unique de cet objet qui a été monté, démonté, amélioré, retravaillé. Vivant à plus d’un titre, il est justement mis aux enchères pour entretenir la vie et c’est en cela qu’il est magnifique de sophistication en plus d’être intrinsèquement rare… Parce qu’une fois vendu, reviendra le vide du début du monde…

Ulysse Nardin – Exo-Skeleton X, l’innovation significative et utile

Par Benjamin TeisseireÉditeur et développement commercial
Chez Ulysse Nardin, l’innovation est une seconde nature. Elle devient encore plus significative lorsqu’elle est porteuse de sens. La pièce unique...

Découvrez toutes les ONLY WATCH 2019 pièces uniques sur la page spéciale Watchonista

Par Watchonista
Vous recherchez l’endroit parfait pour decouvrir les pices pour Only Watch? Vous êtes arrivé au bon endroit.

F.P.Journe ; Tourbillon Souverain Vertical : Au sommet par la face nord

Par Vincent DaveauRédacteur France
Pour célébrer les 20 ans du Tourbillon Souverain, François-Paul Journe, seul horloger créateur installé au cœur de Genève avec sa manufacture, lance une...

Exclusif : F.P.Journe LineSport Octa Sport Titane et Centigraphe Sport Titane

Par Josh ShanksRédacteur Etats-Unis
Un regard aux deux nouvelles additions à la ligne Sport, chacune avec de superbes cadran jaune vif. Avec une portion (du bénéfice) de la Centigraphe Sport...

F.P. Journe Only Watch: un chronographe monopoussoir rattrapante unique

Par Audrey HumbertContributeur
Pour sa deuxième participation à Only Watch, F.P. Journe s’offre le luxe probablement inédit d’un développement de montre complet (habillage et...