PP198385 H Graves 1
Vintage & Enchères

Aux enchères, la Patek Philippe Henry Graves se vend pour 24 millions de dollars!!!

Adjugée, record battu! Le coup de marteau restera dans l’histoire des enchères horlogères et… de la Vallée de Joux. Car c’est là que cette supercomplication a été fabriquée. Récit d’un making of en présence de Philippe Dufour, juste avant la vente aux enchères chez Sotheby’s.

Par Dave-William Grandjean

A l’Espace Horloger au Sentier, le musée d'horlogerie du canton de Vaud, une exposition fera revivre en 2015 l’exceptionnelle Henry Graves sous l’angle des horlogers qui la fabriquèrent à la Vallée de Joux…Ding, ding, ding … la répétition minute numérisée qui fait office de réveil sur mon smartphone vient de sonner. Aujourd’hui nous avons rendez-vous avec la diva de l’horlogerie!

Tournage en 3D

Sotheby’s Genève, abrite bon nombre de garde temps dans le cadre de ses ventes aux enchères. Les réjouissances furent de taille quand une invitée spéciale s’est présentée pour la vente du 11 novembre! L’équipe du musée de l’Espace Horloger de la Vallée de Joux en a entendu parler et a saisi l’opportunité rare de voir cette montre en se transformant pour l’occasion en réalisateur de film.

Camera NPV3D, tournage, Important watches including the Henry Graves Jr. Supercomplications, Mardi 11 novembre 2014 ©Sotheby’s Genève, Espace Horloger Vallée de Joux

Arrivée Sotheby’s Genève, Important watches including the Henry Graves Jr. Supercomplications, Mardi 11 novembre 2014 ©Sotheby’s Genève, Dave Grandjean

En attendant l’arrivée de l’équipe de tournage,  dans le studio improvisé de Sothby’s, petit rappel sur l’actrice principale: cette montre commandée à Patek Philippe dans les années 1920 par le richissime banquier américain Henry Graves Jr. a été fabriquée à la Vallée de Joux par d’illustres artisans horlogers. En 1999 elle est devenue la star horlogère la mieux payée de l’histoire des enchères. Mais comment les petits horlogers de la Vallée tout juste sortis de leur condition de paysans-horlogers se sont retrouver à fabriquer une telle pièce?

Montre Supercomplication Henry Graves Patek Philippe, Important watches including the Henry Graves Jr. Supercomplications, Mardi 11 novembre 2014 ©Sotheby’s Genève, Espace Horloger Vallée de Joux

Montre Supercomplication Henry Graves Patek Philippe et mouvement, Important watches including the Henry Graves Jr. Supercomplications, Mardi 11 novembre 2014 ©Sotheby’s Genève, Espace Horloger Vallée de Joux

L’horloger Victorin Piguet, l’heure de gloire

Bien que les savoir faire horlogers se soient implantés tardivement à la Vallée de Joux par rapport aux autres foyers horlogers suisses, les horlogers combiers ont acquis une grande réputation. Main d’œuvre pas chère des horlogers genevois à leur début, les combiers s’exercent et expérimentent en fabriquant des pièces et des ébauches de mouvements de montre que l’on appelait les «blancs». Puis certains horlogers entreprenants et soucieux du développement de leur Vallée, se sont transformés en visionnaires et en architectes de la réussite horlogère. Ce fut le cas de Louis Audemars et ses fils qui concentrèrent à la Vallée tous les savoir faire horlogers nécessaires à l’élaboration d’une montre complète. Ainsi naissent les premières dynasties combières. 

Héritier de ces pionniers, Victorin Piguet va connaître son heure de gloire.

Victorin Piguet (((1850-1937))) ©Espace Horloger Vallée de Joux

D’une branche voisine mais toutefois différente des Piguet de Audemars Piguet, les ateliers des Fils de Victorin Piguet sont connus à la Vallée pour avoir vu défiler quelques unes des pièces les plus compliquées du monde.  La Graves en fait partie. Avec l’aide d’autres artisans de la Vallée, la dynastie des Piguet du Sentier fabriquait les mécanismes et les multiples complications que pouvait contenir une montre. Leur histoire commença en 1850 avec la naissance de Victorin Emile Piguet. Fils d’horloger il fut maître à l'école d'horlogerie de la Vallée de Joux ainsi qu’à Genève. Durant sa carrière, tantôt associé avec des membres de sa famille ou parfois seul, il fonde et dirige les ateliers "Victorin Piguet et Frères" en 1872 qui changeront plusieurs fois de dénomination juridique en fonction des associations. Son fils Jean Victorin Piguet avec son frère Paul prend la relève en 1920 sous la raison sociale "Les Fils de Victorin Piguet". 

Il décède en 1949 et c'est son fils Henri-Daniel, petit fils de Victorin, qui maintiendra la fabrication artisanale de pièces compliquées exclusives pour les horlogers comme Patek Philippe, Vacheron Constantin, Breguet, Audemars Piguet, et tant d’autres encore. Ainsi entre 1925 et 1933 c’est trois générations d’horlogers qui travaillent à la réalisation de la Graves. Victorin ses fils Jean et Paul et son petit-fils Henry-Daniel réalisèrent le mécanisme de mise à l’heure ainsi que différents travaux de détails de la pièce dans leur atelier du Sentier. Mais ils ne furent pas les seuls artisans impliqués dans le processus de réalisation de cette montre. Chacun spécialiste dans son domaine, les horlogers de la Vallée travaillèrent ensemble afin que ce chef-d’œuvre puisse voir le jour. Du Brassus aux Bioux en passant par Corsier-sur-Vevey, Michel Piguet, David Nicole, Louis Rochat-Benoit, Luc Rochat, Juste Aubert et Paul Golay réalisèrent les différentes pièces et mécanismes de complications ainsi que la boîte en or.

La Henry Graves, d’une véritable complexité

L’horloger Philippe Dufour, en temps que digne héritier de la tradition horlogère combière, à fait le déplacement de la Vallée pour manipuler cette pièce dans les règles de l’art et surtout venir l’admirer: moment unique dans la carrière d’un horloger! Philippe est membre de la commission horlogère de l’Espace Horloger et son aide dans un tel cas peut s’avérer précieuse tant les boutons et les poussoirs sont nombreux sur cette montre. 

En effet sous son aspect classique de montre de poche, la Henry Graves est d’une complexité extrême. Première particularité, elle dispose de deux faces afin de permettre l’affichage d’une multitude de données. Du coté face le cadran parait classique. L’heure s’affiche normalement mais est complétée par un chronographe à rattrapante. A cela s’ajoute des petits cadrans et des guichets secondaires à midi, six heure, deux heure, trois heure, neuf heure et dix heure: Compteurs des heures et minutes pour le chronographe, réserves de marche pour la sonnerie et le mécanisme de l’heure et toutes les indications liées à la complication du quantième perpétuel. Ainsi, les phases de la lune, les jours, les mois et les années s’affichent toujours juste, indépendamment de la durée des mois et des années bissextiles. De l’autre coté cela se complique encore. Le cadran est équipé pour afficher toutes les données liées au temps sidéral. En plus du cadran des heures en 24 indexes, le centre est percé pour laisser apparaître une magnifique carte du ciel représentant les étoiles et les constellations visibles depuis Central Park. A cela il faut ajouter des cadrans secondaires pour l’équation du temps ainsi que pour l’heure de lever et de coucher du soleil. 

Patek Philippe Henry Graves

On pourrait s’arrêter là s’il n’y avait pas encore tout ce qui ne se voit pas mais s’entend. Car la Henry Graves parle. La multitude de boutons sur le pourtour de la boîte en est la preuve. Ces poussoirs actionnent la répétition minute à carillon Westminster qui répète l’heure affichée au cadran d’une manière sonore, en rappelant le thème musical de l’horloge du parlement anglais. Ils actionnent encore la Grande ou la Petite Sonnerie qui permettent de faire sonner l’heure au passage contrairement à la Répétion Minute qui se déclenche sur demande. Ils permettent encore de régler la sonnerie du réveil, sans compter les poussoirs liés au chronographe et ceux pour ajuster et régler les différentes indications de la montre. De quoi s’y perdre si nous n’avions pas avec nous l’un des meilleurs horlogers du moment, Philippe Dufour! 

Ces caractéristiques exceptionnelles ont permis à Patek Philippe de qualifier leur montre de Supercomplication. Elle demeura la montre la plus compliquée au monde 56 ans durant, un titre qu'elle ne perdit qu'aux dépens de garde-temps produits avec l'aide de machines et d'ordinateurs.

Entre les mains de Philippe Dufour, digne héritier

Après étude du dossier avec Philippe Dufour, Vincent Jaton le soussigné, respectivement directeur et conservateur de l’Espace Horloger. Ainsi que avec Marie Stauffer, responsable du catalogue des ventes de Sotheby’s, l’équipe de tournage est enfin prête. 

Installation du studio de tournage, Important watches including the Henry Graves Jr. Supercomplications, Mardi 11 novembre 2014 ©Sotheby’s Genève, Espace Horloger Vallée de Joux

Etude du dossier Henry Graves, Philippe Dufour et Vincent Jaton, directeur Espace Horloger, Important watches including the Henry Graves Jr. Supercomplications, Mardi 11 novembre 2014 ©Sotheby’s Genève, Espace Horloger Vallée de Joux

Tous le monde attend avec impatience! Les agents de sécurité sont en faction, il ne manque plus que la star. Elle arrive escortée par la responsable du catalogue des ventes.

Marie Stauffer, responsable catalogue des ventes Sotheby’s, apporte la montre Henry Graves sur le lieu de tournage, Important watches including the Henry Graves Jr. Supercomplications, Mardi 11 novembre 2014 ©Sotheby’s Genève, Espace Horloger Vallée de Joux

Elle la déballe délicatement sur la table sous les yeux impatients de tous ses visiteurs. En plus de toutes ses complications, un élément vous frappe lorsque cette pièce est devant vous pour de vrai: Son épaisseur hors norme pour cacher tous ses attributs. 

La main est laissée à Philippe Dufour.

Observation de Philippe Dufour, Important watches including the Henry Graves Jr. Supercomplications, Mardi 11 novembre 2014 ©Sotheby’s Genève, Espace Horloger Vallée de Joux

Après une minute de silence à l’observer religieusement sans oser la toucher, Philippe, en interprète horloger se lance. Il passe ses gants et aborde la star avec tact pour lui annoncer ce que l’on attend d’elle sur le plateau.

Réglage de la montre par Philippe Dufour, Important watches including the Henry Graves Jr. Supercomplications, Mardi 11 novembre 2014 ©Sotheby’s Genève, Espace Horloger Vallée de Joux

Il la déclenche et l’écoute à plusieurs reprises. Comme toute star, elle impose ses conditions voir ses caprices. Une fois le débriefing effectué, il est l’heure d’entrée en scène. Une journée de tournage hollywoodien miniature dans les bureaux de Sotheby’s. La Graves est capricieuse. Elle ne se laisse pas filmer comme prévu. Elle brille trop et malgré son grand  professionnalisme, le technicien de la caméra 3D a du mal à éliminer tout les reflets.

Montre Henry Graves Patek Philippe dans le studio de tournage, Important watches including the Henry Graves Jr. Supercomplications, Mardi 11 novembre 2014 ©Sotheby’s Genève, Espace Horloger Vallée de Joux

Affichage du temps sidéral sur l’écran de contrôle, Important watches including the Henry Graves Jr. Supercomplications, Mardi 11 novembre 2014 ©Sotheby’s Genève, Espace Horloger Vallée de Joux

«L’heure est Grave!» ironise Philippe Dufour. Laissons-la se reposer. Il est l’heure pour la Graves de prendre sa pose. Durant toute la matinée elle a sonné, répété et joué sans relâche et il en sera de même pour l’après midi.

Ecran de contrôle, Important watches including the Henry Graves Jr. Supercomplications, Mardi 11 novembre 2014 ©Sotheby’s Genève, Espace Horloger Vallée de Joux

Prise de son Henry Granves Patek Philippe, Important watches including the Henry Graves Jr. Supercomplications, Mardi 11 novembre 2014 ©Sotheby’s Genève, Espace Horloger Vallée de Joux

Elle retourne se reposer dans sa loge sécurisée et l’équipe en profite pour aller se restaurer avant de reprendre le tournage. 

En 2015, reviendra-t-elle à la Vallée?

A table les discussions sont euphoriques et plusieurs sujets sont évoqués. Celui qui domine la conversation est la futur exposition temporaire de l’Espace Horloger. Elle devra être didactique, expérimentale et interactive. Bien évidemment elle donnera aux illustres horlogers de la Vallée de Joux comme Victorin Piguet, l’occasion de se faire connaître en dehors des frontières de la Vallée. Ainsi elle renforcera la réputation de la Vallée et de ses horlogers dont la riche histoire se perpétue encore aujourd’hui. La Henry Graves sera-t-elle présente en mai 2015 pour l’inauguration à la Vallée de Joux? Les yeux de certains se mettent à briller en évoquant cette idée alors que d’autres sont pris de sueurs froides! Mais tout le monde est d’accord sur une chose: Son âme n’a jamais quitté la Vallée! Elle est toujours présente dans le cœur des horlogers combiers. 

A l’Espace Horloger au Sentier une exposition fera revivre en 2015 l’exceptionnelle Henry Graves sous l’angle des horlogers qui la fabriquèrent à la Vallée de Joux..