Richard Mille RM011 Lotus F1 Team

Richard Mille RM 011 Lotus F1 Team Romain Grosjean NTPT: A fond de 6

Habillée d’un matériau aux motifs évoquant ceux du bois et à la résistance supérieure à celle de l’acier, la RM 011 impose un style tout en décontraction pour rappeler avec puissance sa pole position technologique.

Par Vincent Daveau
Rédacteur France

Présentée l’an passé, cette montre a fait sensation avec son boîtier usiné dans un matériau jamaisusité en horlogerie: le carbone NTPT. Pour la petite histoire, on retiendra qu’elle avait été présentée à l’occasion des premiers essais de la saison de la Formule 1 E22 du Lotus F1 Team pilotée par Romain Grosjean, un pilote faisant partie du cercle des partenaires Richard Mille.

Richard Mille RM011 Lotus F1 team Richard Mille RM011 Lotus F1 team

Ce jeune champion qui, en 2007 remportait le championnat F3 Euroséries puis en 2008 et en 2011 le championnat GP2 Asia Series, et depuis 2012 est pilote titulaire chez Lotus, a eu l’opportunité de tester cette montre ultra légère et rigide à bord de sa monoplace. Quant à nous, il nous a semblé utile de la tester à bord d’une voiture de sport réputée comme l’une des plus puissantes de sa catégorie. L’occasion de faire une série d’images associant le bolide et la montre en situation.

Bête de circuit

En premier lieu, la montre une fois sortie de son écrin, a l’avantage pour elle de ne pas laisser indifférent. Le faible poids de la pièce, eu égard à sa taille, déconcerte le cerveau qui, attendant une masse plus importante, avait préparé les muscles de la main à avoir une action plus adaptée… Surprise, la belle ne fait que quelques grammes, une spécialité dans laquelle Richard Mille, l’inventeur du futurisme dans le métier, est passé maître. Pour parvenir à offrir à cette généreuse référence une masse aussi réduite sans négliger la robustesse, le bureau d’étude installé dans la manufacture a choisi de travailler le carbone NTPT (North Thin Ply Technology), un matériau exclusif constitué, pour le bloc dans lequel est usinée la carrure, de plus de 600 couches de filaments de carbone.

Richard Mille RM011 Lotus F1 team Richard Mille RM011 Lotus F1 team

Ce matériau exclusif en horlogerie, est employé dans l’univers de la voile pour le mât d’Alinghi et est également exploité pour des composants entrant dans la fabrication de la cellule du Solar Impulse 2 (l’avion volant à l’énergie solaire). Pour atteindre une rigidité extrême et un poids plume, la structure est composée de multiples couches de filaments parallèles, eux-mêmes obtenus après l’écartement de fils de carbone.

Ces couches d’une épaisseur maximale de 30 microns sont imprégnées d’une résine puistissées par un système de dépose automatisé qui modifie de 45° l’orientation des fibres entre deux couchespour augmenter la rigidité multi-axiale. L’ensemble est chauffé à 120°c et mis en pression à 6 bar. Au final, le boîtier est un assemblage régulier de nappes dans lesquelles l’usinage met au jour les différentes couches produisant par effet de décolletage, un décor ressemblant aux veines du bois.

Richard Mille RM011 Lotus F1 teamRichard Mille RM011 Lotus F1 team Richard Mille RM011 Lotus F1 team

Une motorisation éprouvée

Au poignet, la pièce de 50 x 40 X 16,15 mm s’impose immédiatement et se fait oublier tant elle est légère. Le moment d’adaptation est réduit au minimum, ce qui n’est jamais le cas avec une référence plus lourde. Dans ces conditions, inutile de la serrer au poignet de façon extrême, elle ne glisse pas sur le dos de la main sous l’effet de la gravité. Cela peut sembler un détail, mais il n’y a rien de plus désagréable en conduite sportive, dans une sortie de courbe ou au moment d’un freinage, que de devoir secouer la main pour éviter d’être perturbé par la couronne de remontoir venant presser les muscles déjà sollicités pour maintenir la voiture sur sa trajectoire.

Cela peut évidemment et dans certains cas précis, se révéler dangereux. Ici, la montre portée sur caoutchouc n’a pas bougé d’un pouce et est sagement restée à sa place.

Richard Mille RM011 Lotus F1 team Richard Mille RM011 Lotus F1 team

Evidemment, le calibre RMAC1 connu pour ses qualités a parfaitement répondu à toutes les sollicitations sans broncher. On notera que, visuellement, l’architecture de ce calibre de chronographe aux composants en titane traité PVD et ajourés, est très harmonieuse. Elle confère, en plus d’un allègement non négligeable, une modernité toute sportive à cet ensemble au design immédiatement reconnaissable. Bref, cette création plaira aux amateurs de voitures de sport car, en plus de disposer d’un chronographe sur 12 heures et un totalisateur 60 minutes, la belle embarque une fonction flyback bien utile pour des mesures au tour (il faudra tout de même avoir l’œil pour mesurer avec rapidité le temps) et un mécanisme de quantième annuel permettant de ne pas avoir à se soucier de la date, une fois celle-ci réglée une bonne fois au 1er mars. Attention tout de même, pour profiter de cette complication, il faudra penser, lorsque la RM 011 n’est pas portée, à la placer sur un oscillateur à montre afin d’entretenir le remontage car la réserve de marche de ce chrono n’est pas infini (plus ou moins 50 heures).

Richard Mille RM011 Lotus F1 Team Richard Mille RM011 Lotus F1 team

Dans l’absolu, cette montre est un vrai bon cru car taillé admirablement bien pour les pilotes privés ou même tout bonnement pour les passionnés d’automobiles ou de belle mécanique. Identifiable au premier coup d’œil, elle donnera avec élégance aux amateurs d’horlogerie une idée de la réussite de son porteur. Une façon comme une autre d’indiquer sa place sur la grille de départ.

Et recevez chaque semaine une sélection personnalisée d'articles.

Richard Mille and the 2nd edition of Arts & Elegance in Chantilly