Girard-Perregaux 1966 Blue Moon

1966 Blue Moon : Haute horlogerie classique et originale, moderne et poétique

La ligne 1966 est la plus classique de Girard-Perregaux. Avec le thème « Earth to Sky » dévoilée cette année au SIHH, la manufacture de La Chaux-de-Fonds décline ces pièces phares dans des tons bleu profond apportant une touche très moderne. Une semaine avec la nouvelle 1966 Blue Moon apporte la preuve irréfutable.

Par Benjamin Teisseire
Éditeur et développement commercial

Fondée en 1791, Girard-Perregaux fait partie de ces rares manufactures de haute horlogerie au long, très long, passé. La collection 1966 est empreinte de classicisme et représente la montre « habillée » par excellence. En 2019, elle prend un sérieux coup de modernité, de fraicheur et de caractère. La version avec phase de lune, Blue Moon, sortie cet été, ajoute une note poétique qui se porte avec émotion.

Finesse classique et caractère moderne

Au premier abord, cette 1966 Blue Moon présente toutes les caractéristiques du pur classicisme horloger. Sa taille de 40mm est sobre. Son épaisseur est contenue à 10,8mm. Ses courbes sont délicates et raffinées. Les deux aiguilles centrales des heures et des minutes sont élancées en forme « feuilles » et les secondes sont égrenées par une fine aiguille de type bâton et son fin contrepoids. Du grand classique ! Mais la couleur change tout.
 

Girard-Perregaux 1966 Blue Moon

Le cadran bombé est orné du bleu dégradé du thème « Earth to Sky » choisi par la manufacture chaux-de-fonnière. Presque noir en périphérie, il se fait plus clair au centre.
 

Girard-Perregaux 1966 Blue Moon

Rapidement, on se rend compte que la lumière joue en permanence avec les nuances du bleu nuit profond au bleu électrique en fonction de l’angle des rayons du soleil. L’effet soleillé du cadran vient ajouter sa propre animation. C’est raffiné, discret et très efficace. On se surprend à osciller son poignet afin de définir sa couleur préférée. Cela donne un réel caractère à ce garde-temps aux codes classiques.
 

girard perregaux 1966 blue moon 04

Le boîtier contribue aussi à donner une personnalité affirmée à la pièce. Malgré les dimensions fines de la lunette, les courbes sveltes et les lignes pures, l’acier brossé et sa finition DLC noire confèrent une présence forte à la montre

Phase de Lune et finitions main

La couleur profonde du cadran fait magnifiquement ressortir les indices « bâton » allongés des heures, appliqués à la main et polis miroir à 3, 6 et 9 heures et doublés à 12 heures. Les aiguilles caractéristiques de la collection, elles aussi polies miroir, se détachent parfaitement sur le fond sombre et offrent de plus une lisibilité optimale.
 

Girard-Perregaux 1966 Blue Moon

Le sous-cadran à 6 heures comprenant la date, indiquée par une discrète mais efficace petite aiguille de type feuille aussi, ainsi qu’une élégante phase de lune dans un guichet traditionnel, présente un bel équilibre et apporte une animation distinguée au visage de la montre. Les étoiles et l’astre nocturne sont polis miroir et scintillent dans le ciel, révélant les âges de la lune de manière claire et poétique. Le quantième 31 rouge vient apporter sa note colorée au compteur. C’est esthétique, poétique et lisible. Que demander de plus ?

Mouvement de haute horlogerie

Un calibre de très haute qualité, bien entendu. Girard-Perregaux opte donc pour son mouvement GP03300-0115 à la fiabilité éprouvée. Le calibre mécanique à remontage automatique bat à 4 Hz et sa précision est irréprochable : aucun réglage n’a été nécessaire en une semaine de porté.
 

Girard-Perregaux 1966 Blue Moon

Le garde-temps avait gagné moins de 30 secondes ! Les finitions sont, elles aussi, dignes des critères Girard-Perregaux : multiples avec différents perlages, anglage des ponts et Côtes de Genève. De très belle facture pour un garde-temps affichant un prix de CHF 9'600 TTC. Les réglages de la date et de la phase de Lune se font aisément par deux petits poussoirs dans la carrure à 4 et 8 heures.
 

Girard-Perregaux 1966 Blue Moon

Pour conclure, la Blue Moon 1966 de Girard-Perregaux se révèle être un garde-temps alliant un grand classicisme et une réelle originalité. On l’oublierait presque par sa finesse, sa légèreté et son porté ultra confortable. Mais elle se rappelle à l’attention aux moindres reflets déclenchant un léger sourire de contentement. Discrète, elle ne passe en fait pas inaperçue et nombreux ont été les amateurs d’horlogerie à la remarquer à mon poignet pendant toute la semaine.
 

Girard-Perregaux 1966 Blue Moon

Élégance naturelle, couleur originale, finitions et calibre de haute horlogerie : la 1966 Blue Moon de Girard-Perregaux a de nombreux atouts pour séduire les amateurs éclairés.

Girard-Perregaux 1966 Blue Moon

(Photos par Pierre Vogel)

En 2019, Girard-Perregaux expose sa modernité entre Ciel et Terre

Par Benjamin TeisseireÉditeur et développement commercial
Établie depuis 1791, Girard-Perregaux tient une place particulière dans le cœur des amoureux de belle horlogerie. La manufacture de La Chaux-de-Fonds reprend...

Girard-Perregaux Classic Bridges, Hands-on avec une signature de la marque

Par Benjamin TeisseireÉditeur et développement commercial
La marque de La Chaux-de-Fonds existe depuis 1791. Elle est synonyme de haute horlogerie. Avec cette nouvelle collection Classic Bridges, elle décline son...