Watchdreamer, Mechanical Watchmaking Becomes Accessible For All

Watchdreamer, le rêve de l’horlogerie mécanique devient accessible pour tous

L’horlogerie mécanique continue de faire rêver, mais les modes d’acquisition évoluent. Nicolas Hildenbrand, fondateur du nouveau site Watchdreamer basé en Suisse, veut rendre le rêve accessible pour le plus grand nombre. Rencontre avec un passionné qui change les règles.

Par Benjamin Teisseire
Éditeur et développement commercial

Dans la jungle d’internet, les propositions d’acquisition de garde-temps foisonnent. Mais entre les occasions non garanties, les contrefaçons, le marché gris, les fausses bonnes affaires, il est difficile de faire le tri. Nicolas Hildenbrand crée une nouvelle voie, claire et garantie, en s’associant directement avec des distributeurs agréés reconnus, voire avec les marques directement, et en proposant un mode de financement à crédit inédit dans nos contrées européennes. Bienvenu chez Watchdreamer.
 

Nicolas Hildenbrand

Le rêve d’un passionné

Nicolas Hildenbrand est un passionné de montres mécaniques depuis plusieurs décennies. Mais il avoue lui-même : « De nombreux modèles me font rêver, mais les prix sont souvent élevés et il faut réfléchir à plusieurs fois avant de déclencher l’acte d’achat ». Son idée de vente en ligne à crédit est née de là.
 

Breitling Premier B01 Chronograph 42
Une fois le contrat signé et renvoyé, Watchdreamer envoie la montre dans les 24 heures


Le fringant CEO est donc allé trouver des partenaires – détaillants et/ou marques directement – pour offrir cette nouvelle opportunité de vente en paiements échelonnés. La solution existe dans d’autres pays, mais souvent à des taux très élevés et essentiellement sur des montres d’occasion. La volonté de Watchdreamer est de créer cette possibilité au juste prix.

Un fonctionnement ultra simple

L’objectif du jeune fondateur était de rendre le processus le plus simple possible pour tous. L’amateur de montres va donc pouvoir choisir parmi les centaines de références proposées sur le site (à plus de 900 actuellement !) avec leur fiche détaillée. Il lui suffit ensuite de choisir le nombre de mensualités souhaitées entre et 12 et 48 mois pour un prêt à taux 0%. L’heureux client rentre alors simplement ses coordonnées personnelles et une photo de sa pièce d’identité. Dans l’heure, il reçoit une réponse sur l’acceptation de son financement. Si la demande est acceptée, Watchdreamer génère automatiquement un contrat de vente et l’envoie à l’enthousiaste nouveau propriétaire. Dès le contrat signé et renvoyé, Watchdreamer expédie la montre dans les 24 heures à l’adresse souhaitée. Redoutable simplicité !
 

C’est tellement facile que Watchdreamer a préféré fixer une limite d’âge à 25 ans pour les commandes. Pourquoi ? Nicolas explique en grande transparence : « Les jeunes de 18 à 25 ans ont souvent peu d’historique d’emprunt et des revenus plus limités, il leur serait donc facile de se sur endetter. Watchdreamer doit aussi être responsable dans sa manière de vendre ».

Les montres visibles sur watchdreamer.com sont toutes disponibles immédiatement


Une approche on ne peut plus louable. Ce cadre de vente à crédit 0% s’applique pour toutes les sommes inférieures à CHF 11'000. Au-delà, le principe redevient celui du crédit « classique »...pour le moment. Comme le précise le jeune entrepreneur : « Notre modèle est en plein développement et le but est d’élever cette limite au fur et à mesure que nos partenaires de financement réalisent que notre clientèle est sérieuse. Nous sommes en très bonne voie pour commencer à la relever dans les trois mois ».
 

Zenith Defy Classic

Des stocks à l’instant t

Une des grandes différences du site est que les montres visibles sur watchdreamer.com sont toutes disponibles immédiatement à la vente. Comment est-ce possible ? Les fournisseurs partenaires – tous détaillants officiels – envoient leur stock quotidiennement. Pas d’attente de livraison pendant des semaines une fois l’objet du désir identifié ! Un vrai plus pour le client final. Et le modèle semble satisfaire de plus en plus de monde, preuve que la vente en ligne fonctionne aussi pour l’horlogerie mécanique. Une petite révolution est en cours.
 

Le modèle fonctionne

Les résultats ne se sont pas fait attendre. En ligne depuis Novembre 2018, le trafic dépasse déjà les 75'000 visiteurs mensuels et M. Hildenbrand vise les 100K par mois dès le mois de Juin. Côté ventes, le décollage est amorcé avec près de 100 garde-temps livrés en Avril ! De quoi faire plaisir autant aux clients finaux qu’aux divers partenaires de Watchdreamer. Il est évident que le modèle répond à un besoin. En effet, aujourd’hui le nombre de personnes qui peuvent débourser 10, 15, 25'000 CHF d’un coup pour une montre est limité. En revanche, la proportion de ceux capables de dépenser 150 à 300 CHF par mois pendant 48 mois est nettement plus élevée et crée une nouvelle cible beaucoup plus large.
 

Omega speedmaster Moonphase Chronograph

Qui sont les clients et qu’achètent-ils ? Nicolas révèle, sans grande surprise : « Nous voyons que notre clientèle est très largement masculine dans une tranche d’âge située entre 25 et 50 ans. Le cœur des achats se fait entre 8 et 12'000 CHF. Nos best-sellers sont les marques avec une image jeune et dynamique, comme IWC et Breitling, suivies par Hublot et Zénith. Les incontournables Rolex et Oméga figurent aussi bien évidemment aux avant-postes. Il est intéressant de noter que 80% des achats se font sur mobile ! ».

L'offre grandit à mesure que les marques et les détaillants se rendent compte du nouveau canal de distribution que la start-up ouvre


La révolution Watchdreamer est en marche et l’offre s’élargit à mesure que les marques et les détaillants se rendent compte du nouveau canal qu’ouvre la start-up...qui prévoit déjà de développer son concept en France et en Allemagne avec des bureaux locaux dès le mois de Septembre.
 

Breitling Navitimer 1 B01 Chronograph 43

Watchdreamer ouvre un nouveau segment

C’est indéniablement la flexibilité de financement unique que propose Watchdreamer qui séduit avant tout le client final. Mais la pertinence du concept va plus loin. Les prix publics de référence sont respectés, les marques sont donc ravies. Nous ne sommes pas en présence d’un nouvel acteur du marché gris, mais bien d’un nouveau mode de distribution. De même pour les détaillants, Watchdreamer leur permet d’écouler des stocks en touchant une clientèle beaucoup plus large que leur simple zone de chalandise. Au final, tout le monde y gagne. C’est là le fondement même de Watchdreamer. La révolution est en marche !