073a0966 2

Luminox nous fait voyager au pays du feu et de la glace où chaque seconde compte

L'Islande est la plus courte distance pour se rendre sur la planète Mars sans jamais quitter la Terre. Située dans l’Atlantique Nord, cette île nordique est réputée pour ses volcans, ses champs de lave, ses sources chaudes, ses geysers, et ses énormes glaciers.

Par Liam O'Donnell
Photographe Senior


Un profond sens d’esprit communautaire et de patriotisme animent cette contrée. Bon nombre d’Islandais consacrent bénévolement leur temps à des tâches civiques au sein de multiples associations. L’une d’elles est l'Association islandaise pour la recherche et le sauvetage (ICE-SAR), qui était le sujet de notre voyage à Reykjavík avec Luminox.
 


L'Iceland Media Trip de Luminox a réuni de nombreux journalistes du monde entier pour leur faire découvrir l'histoire de l'association ICE-SAR, apprendre comment ses membres se préparaient au sauvetage dans n'importe quel environnement et participer à certains de leurs exercices réguliers. Les bénévoles de l'ICE-SAR sont toujours prêts à répondre à tout appel de détresse.
 

Pour rendre hommage au personnel de recherche et de sauvetage de l'ICE-SAR, Luminox a créé une montre en édition limitée. Conçue pour résister aux environnements les plus dangereux, cette montre aidera les sauveteurs et les amateurs de montres.
 

Les tubes de tritium scellés qui composent les comparateurs à cadran sont une caractéristique digne d'intérêt. Ils sont garantis brillants pendant 25 ans, quelle que soit la source de lumière utilisée. Bien que le tritium soit une matière radioactive, sa faible présence ici ne présente aucun danger pour la santé. Le cadran bleu texturé contraste avec les aiguilles rouges pour une meilleure visibilité et affiche également le numéro d'urgence de l'Islande sur la position 12 heures.
 

Alimentée par un mouvement à quartz de haute précision, la montre restera très précise pendant toute sa durée de vie et nécessitera peu ou prou d'entretien. Cette édition limitée et les éditions régulières seront disponibles directement auprès de Luminox et de ses revendeurs agréés.

Jour 1

Notre voyage a commencé à l'aéroport international de Reykjavík, où l’équipe de Luminox nous a accueillis pour nous conduire à notre hôtel à Reykjavík. Petite installation très brève dans nos quartiers avant de nous diriger vers le centre de formation maritime et de sécurité de ICE-SAR. Une visite s’imposait à leur navire, le Sæbjörg, construit en 1974 par Trondhjems Mekaniske Verksted et offert à l'ICE-SAR en 1998 par le gouvernement islandais. Sæbjörg est maintenant le centre de formation dédié à l'ICE-SAR. Ce navire dispose d'un centre de formation entièrement équipé à bord, tant pour la formation académique que professionnelle.
 

Après notre tournée, le conférencier Alex Hibbert, explorateur polaire britannique, auteur et ambassadeur de Luminox, a pris la parole pour nous raconter quelques-unes de ses expéditions les plus épuisantes dans la toundra la plus inhospitalière du monde. En écoutant les histoires incroyables de cet invité, nous avions compris les raisons de Luminox de l'avoir choisi comme égérie de la marque, et vraiment pourquoi "chaque seconde compte" durant ses voyages difficiles.
 

Jour 2

Malheureusement, en raison du mauvais temps, l'expédition prévue à la station de sauvetage ICE-SAR à Hella et au glacier Eyjafjallajökull a été annulée. En lieu et place, nous avons accompagné l'équipe ICE-SAR dans la baie de Reykjavík pour assister à un exercice de sauvetage et de survie en direct avec un équipage d'un navire local. Conformément à la législation nationale, toute personne, membre d’équipage d'un bateau en Islande, est tenue d'assister à ces exercices de formation.
 


Une fois dans la baie avec l'équipe d’ICE-SAR et l'équipage prêts pour le sauvetage, un hélicoptère Super Puma planait au-dessus de nous, prêt à hisser les membres de l'équipage hors de l'eau et à descendre d'un bateau dans l'hélicoptère de sauvetage. Des vents forts ont bousculé l'hélicoptère dans les airs et ont provoqué de fortes vagues au point de soulever nos bateaux. On pourrait penser que ce type d’exercice s’avererait ardu même des pilotes et capitaines chevronnés, mais c’était loin d’être un défi pour l'équipage expérimenté et bien entraîné de l'ICE-SAR, qui a su faire preuve de concentration et de précision.
 


La dernière partie de notre journée a été une promenade en VTT hors des sentiers battus le long des champs de lave sur la côte de Grindavik. Notre itinéraire couvrait des chemins de sable noir sur la péninsule de Reykjanes, où nous avons vu des épaves de bateaux, des champs de lave refroidis et le phare de Hópsnesviti. Une fois notre randonnée en deux roues terminée, nous sommes retournés au QG de l’ICE-SAR à Grindavik pour savourer un repas chaud et copieux avec l'équipe.
 

Jour 3

Depuis quatorze ans, une conférence internationale de recherche et de sauvetage se tient chaque année en Islande. Des spécialistes en recherche et sauvetage du monde entier se rendent à la conférence pour écouter des conférenciers, participer à divers cours sur le sauvetage, assister à des démonstrations en direct d'équipement de sauvetage à la fine pointe de la technologie et réseauter avec d'autres chercheurs et sauveteurs.
 

Rick Stanton a été la vedette de cette année. Il faisait partie partie des plongeurs britanniques qui ont planifié et réalisé le sauvetage de l'équipe de football thaïlandaise durant l'été 2018. Rick a relaté par le menu tout le maelström des événements qui ont précédé le sauvetage, mais aussi les pressions pendant et après les secours. L'histoire de Rick sur l'héroïsme, la détermination et l'ingéniosité dont ont fait preuve tous les acteurs de cette opération a profondément ému le public, qui l'a applaudi debout à la fin de son exposé.
 

(Images par Liam O'Donnell)

Et recevez chaque semaine une sélection personnalisée d'articles.