tag heuer connected modular 45 05

BASELWORLD 2017: Day 2 – Question de balance

Dans un marché en pleine restructuration avec de nouveaux acteurs dans les médias, de nouveaux désirs chez les consommateurs, l’horlogerie doit trouver les moyens de se ré-enchanter. C’est un maître mot, une évidence, une nécessité…

Par Vincent Daveau
Rédacteur France

Alors on glose sur la disparition de quelques marques sur les 1500 participantes. Mais, dans l’absolu, ce sont environ une soixantaine de maisons horlogères qui se sont égayées dans la nature suite à la disparition du Palace, un lieu où se réunissaient les horlogers dits de « Nouvelle Horlogerie ». Cet éclatement apparent puisqu’ils se sont en partie retrouvés au deuxième étage de la halle 1 de Baselworld dans un « coin » baptisé Les Ateliers, les met dans une situation un peu identique à ce qu’ils vivent depuis deux ans au SIHH. Dans les deux cas, leur différence s’estompe par la difficulté qu’ils ont de l’imposer, noyés qu’ils sont dans un univers où sont présents près de 1400 exposants, toutes spécialités confondues. Cette année, le choix de HYT de s’installer à l’hôtel des Trois Rois à quelques centaines de mètres de la foire, peut offrir à cette maison les moyens de continuer de se distinguer du reste des artisans créateurs… Le temps le dira !

HYT H0 Silver

Trouver le juste prix

Dans un marché revenu au niveau des chiffres de 2011, l’idée longtemps soutenue d’une crise majeure fait un peu sourire. De toute évidence elle s’estompe (-4,6 % en janvier avec un tassement de la chute et la remontée de la Chine et des USA) et les effets sur les chiffres d’affaires ne semble pas avoir fait réfléchir les marques sur leur façon d’appréhender le marché.

De fait, peu nombreuses sont celles à avoir réfléchi de façon positive à un moyen de revenir à des prix acceptables pour attirer une nouvelle clientèle. Toutefois, il est possible de trouver un grand nombre de modèles attractifs d’une excellente facture pour une somme acceptable. Car, comme nous le soulignait Jean-Christophe Babin, le CEO de Bvlgari, l’important n’est pas fondamentalement de faire des montres pas chères pour attirer la clientèle, mais de lui proposer des instruments dont la qualité de fabrication perçue est largement supérieure au prix qu’il penserait devoir mettre pour les acquérir. Dans le cas de Bvlgari, la nouvelle Octo ultra plate en titane sur bracelet titane fait partie des ces produits dotés d’un exceptionnel rapport qualité prix.

Bvlgari Octo Finissimo Automatic

Il en va de même pour le nouveau chronographe « maison » de Frédérique Constant, du futur chronographe Defy El Primero 21 de Zenith, d’un grand nombre de références proposées par Seiko comme les chronographes Presage par exemple. Tudor, avec ses produits ultra bien positionnés en image et en prix, devrait également trouver par ce biais un moyen d’accéder aux primo acquéreurs. Parmi les nouvelles Heritage Black Bay, séduisantes toutes séries confondues, le chronographe Heritage Black Bay doté d’un calibre automatique intégré développé avec Breitling sur la base de celui de leur manufacture (B01) pourrait, avec un prix inférieur à 5000 euros, contribuer à conquérir des consommateurs avertis en quête d’un garde-temps de grande qualité, et n’ayant pas des moyens illimités. Pareillement, les amateurs seront impressionnés par le prix très attractif de la Sky-Dweller de Rolex, éditée en Rolesor, à un prix inférieur à 14 000 euros.

Zenith Defy El Primero 21

Rester connecté au marché

D’autres horlogers généralistes, pour toucher une clientèle de consommateurs susceptibles de céder aux sirènes des nouvelles technologies connectées ou pour se garantir d’avoir une proposition tarifaire attractive, dévoilent leurs visions de la montre connectée. Pas trop chère, mais plus chères tout de même que les modèles proposés par les marques leaders sur le marché de l’interface électronique de poignet (Apple, Samsung, etc-) les versions comme la TAG Heuer Connected Modular 45 font le « buzz » à l’entrée de la halle 1, en proposant la polyvalence d’assemblage comme une sorte de complication horlogère d’un nouveau genre.

TAG Heuer Connected Modular 45

Certains comme Frédérique Constant, Alpina et Michel Herbelin et d’autres encore, penchent plutôt pour des offres dont l’esthétique et le mode de fonctionnement se rapproche plus de références à quartz qui, une fois appariées au Smartphone, deviennent des outils multifonctions, le tout pour un prix raisonnable. Ces instruments que l’on pourrait imaginer faire partie de l’offre de grandes entités ne sont pas d’actualité, chez Longines en particulier qui a préféré travailler un calibre à super quartz capable d’offrir une précision exceptionnelle (5 secondes de décalage par an) plutôt que des produits capables de fonctionnalités dont il n’est pas dit que les consommateurs se servent durablement.