Atelier Wen Porcelain Odyssey

Atelier Wen Porcelain Odyssey : Transparence et Qualité, 100 % Fait en Chine

Dans le monde du crowdfunding horloger, on trouve de tout. Mais les pépites qui allient design, qualité et transparence sont rares. Atelier Wen est l’un d’elles. Les deux jeunes entrepreneurs à sa tête redonnent leurs lettres de noblesse au Made in China avec brio. Découverte.

Par Benjamin Teisseire
Contributeur

On a tendance à dénigrer le Made in China, mais l’on oublie un peu vite deux points essentiels : le rôle que joue la Chine dans l’horlogerie moderne – même Swissmade – et l’existence de savoir-faire chinois ancestraux.

L’expérience et le savoir-faire chinois

L’industrie horlogère chinoise date des années 50’, et elle fournit discrètement près de 80% des composants horlogers du monde entier. Force est de constater qu’il existe dans l’Empire du milieu des artisans talentueux. De plus, la Chine possède 5000 ans d’histoire qui ont permis de développer des artisanats très prisés dans le monde du luxe, comme la soie (2500 avant J.C.), la laque de bois (1600 avant J.C.) ou la porcelaine (200 ans avant J.C.). Les savoir-faire chinois existent, il suffit de trouver les bons partenaires.
 


Partant de ce postulat, Robin Tallendier et Wilfried Buiron, tous deux 23 ans, se sont lancés dans l’aventure de créer leur propre marque horlogère franco-chinoise en passant par le financement participatif afin de proposer directement aux clients finaux le meilleur rapport qualité/prix possible en toute transparence et sans complexe. La montre Porcelain Odyssey parle d’elle-même. Un garde-temps, élégant et distinctif, avec un cadran en porcelaine à moins de 550 CHF. La USP (Unique Selling Proposition) d’Atelier Wen est limpide : de l’horlogerie chinoise de qualité, chic et au meilleur prix.

100% Chinois, 100% Qualité

Ils ont sourcé un mouvement d’une grande fiabilité chez Peacock, l’un des grands fabricants chinois. Ce calibre à remontage automatique bidirectionnel, Peacock SL-3006, n’a pas à rougir devant un ETA 2824, qui équipe un grand nombre de garde-temps à travers le monde. Atelier Wen revendique une précision - honorable pour ce segment de prix - de +/- 10s par jour. Pour l’avoir porté pendant plus d’une semaine, je pense que sa précision est en réalité bien meilleure que cela. Il en va de même de la réserve de marche, annoncée à 41 heures, qui se rapproche plus des 48 heures d’après mes essais. Mais l’humilité est aussi une qualité d’Atelier Wen.
 


Ils ont travaillé leur boîtier avec un fabricant capable de répondre à leurs exigences qualitatives poussées pour fournir un design classique mais étudié, en acier 316L japonais, résistant à l’eau jusqu’à 5 ATM. Les 39mm de diamètre donne une touche très habillée à la montre, renforcée par une épaisseur réduite de 11,7mm. C’est très efficace.

Les finitions sont de bonne facture : l’alternance poli miroir de la boîte et du brossé sur le haut des courtes cornes renforce le sentiment qualitatif qui émane de l’ensemble.
 

Cadran en porcelaine

Oui, vous avez bien lu, les cadrans de ces deux premiers modèles, Ji & Hao, sont en vraie porcelaine ! Un matériau rare, voire totalement inexistant, à ce niveau de prix. Clin d’œil au passé Chinois glorieux de cet artisanat délicat, la porcelaine appelle le respect tant le rendu est beau. Sur le blanc, ‘Hao’, quasi translucide, les indices bleu clair en chiffres arabes 2, 4, 8, 10 et 12, ainsi que le chemin de fer stylisé des minutes, ressortent élégamment. Sur le bleu, ‘Ji’, des indexes bâtons à 12h, 3h et 9h, alternent avec des demi-sphères pour donner du volume au visage. Le tout est rhodié comme les aiguilles des heures et des minutes en forme de feuilles. Un chemin de fer reprenant le motif traditionnel chinois Huiwen, symbole de bonne fortune, sert pour les minutes. C’est bien pensé et extrêmement bien réalisé.
 

Symbolique forte

Pour être totalement en phase avec leur volonté affichée de transparence et d’authenticité, nos deux entrepreneurs ont fait appel à des designer locaux, Li Mingliang et Liu Yuguan, pour créer des cadrans mariant à merveille les influences et symboles chinois aux codes horlogers classiques. Le résultat est bluffant sur les deux modèles. En particulier dans le sous-compteur des petites secondes à 6 heures. On y retrouve les symboles du vieux concept ‘Bagua’ (八卦) dans la version Ji et une ancienne mesure du temps dans la version Hao, You酉 (à gauche) et Mao 卯 (à droite). Pour tous les détails, c’est ici
 


Les deux versions arborent sur le fond de boîte, une gravure du rapace mythique Kunpeng, symbole de la transformation, de l’éveil...induit par la transparence de la démarche, sans doute. Cette dernière est, sans conteste, pleine de sens.
 


Au final, Atelier Wen propose avec cette Porcelain Odyssey, un garde-temps de grande qualité, qui affiche fièrement son 100% Made in China en toute transparence. Une vraie, belle réussite. Le plus difficile sera de choisir entre le bleu éclatant ‘Ji’ ou le blanc immaculé ‘Hao’.
 


Après une campagne de financement réussie sur Kickstarter, Atelier Wen poursuit sa récolte de fonds sur Indiegogo pour développer encore sa production à venir. Compte tenu du rapport qualité/prix que la marque propose, la réussite devrait encore être au rendez-vous.