front Astar fonds etoiles HR
Architecture & Design

Une montre d’architecte, l’Astar by Rino Brodbeck

Miroir de l’univers cosmique, produite exclusivement à 15 exemplaires numérotés, ce garde-temps est déjà collector. Cette réalisation de Rino Brodbeck, architecte suisse de renom, est une ode au système céleste.

Par Ollivier Broto

Natif de Bâle, Rino Brodbeck s’installe à Genève en 1967 pour s’investir dans de nombreux projets architecturaux. Lauréat de plusieurs concours, il est à l’origine de plusieurs projets importants tels que le siège de l’Organisation météorologique mondiale (OMM) à Genève, les trois nouveaux sites de Rolex et le pont Hans Wilsdorf en 2012. Pour autant, Rino Brodbeck a toujours lorgné vers les étoiles en imaginant une montre régie par l’univers cosmique tout en respectant ce qui fait sens dans l’architecture. En 2002, son rêve devient une réalité, 15 montres numérotées en suivant toujours le même fil rouge: le temps, l’espace, l’architecture et l’Humain au centre.

Ce garde-temps est issu des établis de la fabrique Janvier SA fondée par Vianney Halter, l’un des maîtres horlogers les plus imaginatifs de ce début de troisième millénaire, lauréat en 2013 du Grand Prix de Genève, catégorie innovation. Il a été fabriqué à Sainte-Croix, au cœur du terroir horloger helvétique.

Habité par un calibre mécanique à remontage automatique d’une autonomie de 38 heures qui, à partir d’une base ETA, démultiplie avec précision la comptabilité horaire grâce à ses 28'000 alternances par heure, ce modèle d’exception est déjà une rareté. Seuls 14 afficionados pourront l’acquérir puisque sur les 15 exemplaires produits et numérotés, le numéro 11 a déjà rejoint le corpus d’œuvres du Musée d’Horlogerie de Genève. 

En acier inoxydable, cet instrument horaire affiche, en une rondeur qui toise l’épure totale, un diamètre de 40 mm pour une épaisseur de 10,5 mm. Côté coloris et matériaux, si le cadran a opté pour un bleu spatial, l’or (le disque des heures), l’argent (celui des minutes)  et le diamant (pour les secondes) ont remplacé les traditionnelles aiguilles.

Lire l'heure autrement

Après un peu de temps, apprivoisement oblige, la lecture de l’heure jaillit de la différenciation entre chaque symbole, heure – minute – seconde, de surface, de couleur et de dimension distincte et, même en superposition, parfaitement visible. A chaque seconde qui s’égrène, une nouvelle composition harmonieuse s’offre au regard du cosmophile. 

La montre Astar de l’architecte Rino Brodbeck ramène à l’ordre cosmique.

Plus qu’un simple instrument horaire arrimé au poignet, ce garde-temps s’investit d’un rôle immatériel, celui de pouvoir se mettre en symbiose avec l’univers astral.

Et recevez chaque semaine une sélection personnalisée d'articles.

Le Top 5 des créations d’architectes et designers

Par Rhonda RicheRédacteur
L'architecture du temps. Les collectionneurs qui considèrent la forme et la fonction d'une montre aussi importante que les complications mécaniques...

Une montre d’architecte: L’Astar by Rino Brodbeck, miroir de l’univers cosmique

Produite à 15 exemplaires numérotés seulement, l’Astar est un garde-temps déjà collector. Il est l’interpr...