JIMH Table ronde scene heure bleue

Les Vies Multiples des Montres, réunion d’experts au JIMH

Son édition 2015 a lieu le 3 décembre 2015, il est encore temps de s’y inscrire. Créée en 1997, la Journée Internationale du Marketing Horloger est devenue incontournable, académique, diplômante, événementielle….

Par Joel Grandjean
Rédacteur en Chef

Déjà le 2 décembre 2015, c’est à l’Université de Neuchâtel que la JRMH, Journée de Recherche en Marketing Horloger tient à précéder la session pleinière du 3. Kalust Zorik, Président des JIMH, est à l’horlogerie ce que Bob Geldof est à la musique. Un rassembleur, un motivateur et parfois aussi, un talent méconnu pour avoir trop embrasé la cause commune. 

La réflexion sérieuse mise en scène 

Dans l’univers de l’horlogerie, du côté des fabriques, on préfère nettement les métiers qui font la montre que ceux qui tentent de la vendre, ou pire, d’en expliquer le succès. Domaine tout de même particulier que cette horlogerie qui parvient à inverser les perceptions qui ailleurs semblent acquises! Ainsi, aux JIMH, vous ne rencontrerez que trop peu de gens en provenance des établis, à l’exception peut-être de quelques horlogers indépendants sont la notoriété en poupe justifie qu’ils cèdent à l’appel des feux de la scène.

JIMH - Edition 2014

Car c’est bien d’une scène qu’il s’agit, celle de l’Heure Bleue alias cette mythique salle du Théâtre de La Chaux-de-Fonds, autant orientée comédie que concerts. En présence de tant d’ingrédients liés à l’univers du spectacle, des sièges velours et des lourds rideaux bordeaux aux balcons et à leurs barrières ajourées, il eût été presque incongru de ne pas introduire dans les très sérieuses discussions des Journées du Marketing quelques éléments de mise en scène. Kalust Zorik joue avec doigté le metteur en scène non seulement épris du sens et du fond de sa pièce, mais aussi de sa forme. 

Ainsi, un humoriste égaré, souvent une découverte fort prometteuse, s’immisce dans le déroulement de la journée, capable de créer un liant entre les différents intervenants ou tableaux. Capable surtout de détendre l’atmosphère, et donc d’optimiser la concentration. Il y a aussi son sens des changements de décor, de la présentation des tables rondes - transformées en grands fauteuils ouverts sur le public - et du soin particulier accordé au son et à l’image. Voix hyper audibles, exposés grand-écranisés, ultra visibles. Et lorsque le dialogue se doit de provenir de la salle, il semble qu’une proximité naturelle se dessine soudain.

François H. Courvoisier

La réflexion mène au concret

Concernant la thématique 2015, voici ce qu’en dit Kalust Zorik. Pour l’avoir croisé dans d’autres haut-lieux de l’horlogerie durant toute l’année, je peux affirmer que ce thème l’habitait. Un sujet dont le titre pourrait faire penser à l’affiche d’un film. «Les Vies Multiples des Montres - pre-owned Watches »

Kalust Zorik

Croyez-vous à la réincarnation horlogère avec votre concept de ‘vies multiples’?

Notre symposium se focalise sur les vies multiples d’une montre et cet énorme marché que sont les montres pre-owned. Pour avoir une vie multiple il faut qu’un produit ne soit pas dans un cycle de périssabilité, et sa transmission doit représenter une valeur pour les acteurs, que sont les vendeurs- les promoteurs – et les acheteurs.

Enorme marché, pouvez-vous préciser?

Cette activité économique représente un volume d’affaires de près de 10 milliard. Les vies multiples se mettent en scène à travers des magasins ainsi que les sites web pre-owned, les ventes aux enchères classiques et on-line, le marché gré à gré (1 to 1) classique et on-line, les antiquaires, et même les prêteurs sur gage.

Il semble que ce marché échappe complètement aux marques?

Les clients – notre audience, vivent avec des impulsions qui leur sont propres, la séparation, la transmission et la ré-acquisition sont donc des actes dont nous devons nous imprégner et les considérer dans notre chaine de valeur. Les questions sont multiples et nous essayerons d’en traiter certaines. A voir si cela vaut la peine que les marques s’intéressent d’avantage à ce marché non régulé.

Pouvez-vous nous énumérer quelques unes des questions que ce marché soulève?

Quel sont les avantages que les marquent en tirent et ceux qui restent encore à exploiter? L’intégration verticale du retail particulièrement mono-marque, peut-elle avoir un prolongement vers une gestion du pre-owned exploité par les marques? Les autres secteurs tels que l’automobile peuvent-ils nous donner des idées? Les Services d’expertises et de remise à niveau (ceux qu’on appelle également Services Après Vente) présentent-ils des opportunités de nouveaux revenus pour les marques? Que rapporte ce marché de pre-owned aux marques au niveau de leur image? Quels sont les dangers?

http://www.marketinghorloger.ch/inscription.html

La 19ème Journée Internationale du Marketing Horloger se consacrera aux montres pre-owned

Bienvenue dans le marché – qui ne connaît pas la crise – des montres pre-owned, dites de seconde main ou d’occasion. Le jeudi 3 décembre...