Parmigiani Toric Tecnica Minos (18)

les nouveautés 2013 de Parmigiani Fleurier: cadrannerie d'élite

Le SIHH de Parmigiani Fleurier est à rebours de la tendance actuelle : le Show-Off.

Par Malik Bahri
Dans cette grand-messe de la Haute Horlogerie que constitue le SIHH, cette année encore plus qu’à l’accoutumée, on a assisté à une débauche de stands scénographiques. Des hôtesses présentaient des complications ultra-visuelles où les organes réglants évoluaient dans tout le boitier.
 
Sur le stand de PF, l’ambiance était plus feutrée. La discrétion était de mise et la débauche visuelle était plutôt à chercher dans l’infiniment petit.
 
Comme pour le SIHH2012, on va s’attacher à découvrir les highlights de ce SIHH2013, plutôt que de se livrer à une fastidieuse présentation exhaustive.

The Parmigiani Fleurier Transforma CBF Set

 
Pour les non-initiés, rappelons le concept de la Transforma : le boitier est amovible (une « tête de montre », comme l’appelle la marque) et peut être placé dans deux types de réceptacles: le support montre de poche ou celui de montre de poignet. 
 
Une Transforma chez Parmigiani était donc une tête de montre et deux réceptacles. Jusqu’à présent.
 
La Transforma CBF va plus loin dans le concept, en y ajoutant une deuxième tête et un contenant supplémentaire. Le troisième réceptacle est une « horloge de table » ; dans les faits, c’est un très beau watch-winder qui pourra accueillir les quatre autres éléments du set :
 
  • support de poche 
  • support de poignet 
  • tête de montre quantième annueltête de montre chronographe
Au quotidien, il servira à remonter le quantième annuel aux couleurs de la Confederação Brasileira de Futebol.
 
Parmigiani Fleurier Transforma CBF La Parmigiani Fleurier Transforma CBF set, 2 montres en 1
 
Car oui, ce set Transforma est dédié à la CBF, le sélectionneur de la fameuse Seleção, l’équipe de football la plus titrée au monde. Jusqu’à présent la série consacrée à la CBF reprenait le boitier sport de la série Pershing. Mais avec ce nouveau boitier beaucoup plus classique, le partenariat prend un virage nettement plus habillé. C’est un choix assez surprenant et louable, car il déchire le cliché du fan de football qui ne travaille jamais en costume et qui passe sa vie en survêtement, à scander dans les stades. Parmigiani propose une montre pour les fans discrets de l’équipe brésilienne.
 
Par exemple, le calendrier annuel affiche les cinq étoiles (correspondant aux cinq victoires en Coupe du monde) du drapeau de la CBF sur la phase de lune !
La montre reprend le calibre PF339 déjà vu dans la Tonda Quator QA. Ce mouvement est basé sur le PF331, le module y rajoute un QA et une date rétrograde.
 
Le calibre fait environ 12’’’ (lignes), soit ici 27.1mm, sur 5.5mm d’épaisseur. Il est cadencé à 28800 a/h pour une RdM de 50h, fournie par deux barillets. L’avantage de cette configuration est qu’elle garantit un couple optimum sur toute la réserve de marche.
 
Parmigiani Fleurier Transforma CBF set Le cadran de la Transforma CBF aux couleurs du Brésil
 
Le boitier est en or rose et fait 43mm à son plus grand diamètre. L’utilisation de l’or rose paraît ici superflue, les deux brancards en acier le recouvrant presque entièrement une fois la montre emboitée.
 
Mais l’intérêt de cette pièce n’est pas à chercher ici.
 
Ce qui saute immédiatement aux yeux quand vous avez la pièce en main, c’est l’exceptionnelle qualité de finition du cadran. Bien entendu, les détails comme les aiguilles vertes ou jaunes vous renvoient subtilement à la thématique du set ; mais ce qui est totalement inoubliable, c’est l’intensité du bleu utilisé.
 
Hormis la Pershing Abyss ci-dessous et le fameux bleu De Béthune obtenu selon une technique totalement différente (bleuissage au four), celui de cette CBF Selecao est le plus beau qui ait jamais habillé une montre.
 
Montres Parmigiani Fleurier  la Transforma CBF set La Transforma en mode montre de poche
 
Suivant l’intensité d’éclairage, il oscille entre le magenta et le bleu nuit, sans jamais réfléchir la lumière de manière agressive ; il est d’une pureté et d’une douceur jamais atteintes. L’autre « tête de montre » du coffret est un chronographe avec un boitier en carbone de 43mm. Ici l’atmosphère est très différente et beaucoup plus sportive que sur le QA.
 
Le mouvement est le PF 334, 13’’’1/4 (30mm) pour 6.8mm de haut. Il tourne également 28800a/h pour 50h de RdM, toujours assurée par deux barillets. Egalement modulaire, il est exceptionnellement empierré, 68 rubis.
 
Ce coffret est vendu 56900€, ce qui est raisonnable pour un calendrier annuel et un chronographe de haute horlogerie, avec tous les accessoires…
 
Test de la Parmigiani Fleurier Transforma Confederacão Brasileira de Futebol Test de la Parmigiani Fleurier Transforma CBF

La nouvelle Pershing Tourbillon Abyss

 
L’autre montre bénéficiant d’un cadran bleu hors du commun est la Pershing Tourbillon Abyss.
 
Aujourd’hui, le marché des montres à plus de 20k€ se divise en plusieurs catégories, que l’on peut regrouper dans deux familles sociologiques.
 
  • Les montres pour connaisseurs, qui regroupent la haute horlogerie traditionnelle et l’horlogerie indépendante. Le plus souvent, le nom de la marque s’efface pour laisser place aux complications, aux finitions et à la tradition.
  • Et les montres « M’as-tu vu », qui regroupent les montres de marques du moyen de gamme, fortement serties, et les montres très typées « Jet Set ». Les finitions et la belle horlogerie s’effacent pour donner un maximum d’importance au show-off : nom en caractères gras, pierres rutilantes, design emblématique.
Jusqu’à présent, les tentatives pour concilier haute horlogerie traditionnelle et le « show-off » n’étaient pas légions.Avec cette Pershing Tourbillon Abyss, Parmigiani Fleurier vient occuper cette niche écologique.
 
Parmigiani Fleurier Pershing Tourbillon Abyss Parmigiani Fleurier Pershing Tourbillon Abyss
 
La montre est en effet vêtue du imposant boitier de 45mm en titane de la série Pershing, il est étanche à 100m ; 300m eut été préférable pour une montre aussi sportive. Ce boitier est surmonté d’une impressionnante lunette en or rose… Les cornes sont proéminentes et quand vous prendrez un drink dans votre hotel de luxe à Monaco, la montre n’aura pas à rougir en face d’une ROO et autres Big Bang. Le titane permet néanmoins de préserver le confort. On aime ou pas, mais ce boitier très typé est la caractéristique principale de cet exercice de style.
 
Le cadran est aussi très impressionnant pour d’autres raisons. Fait rare (unique ?), il vole la vedette au tourbillon!!! Les finitions « vagues » faisant appel à deux niveaux de bleu sont abasourdissantes, magiques, avec autant de variétés de reflets qu’il peut exister de conditions d’éclairage.
 
Parmigiani Fleurier Pershing Tourbillon Abyss Parmigiani Fleurier Pershing Tourbillon Abyss
 
Sur le plan de la texture pure, le poudré du QA CBF est un peu au-dessus ; ici, le brossé durcit un peu la lumière, mais les vagues sont juste fa-bu-leu-ses, ça ringardise tout ce qu’on a pu voir sur cette thématique !
 
Le problème, c’est que finalement l’échappement passe au second plan ; c’est pourtant un tourbillon de haute horlogerie (l’emploi de ce terme dans le cadre de Parmigiani n’est pas galvaudé). A 12h on remarque l’aiguille de RdM, graduée jusqu’à 7 jours et à 6h, le tourbillon.
 
Parmigiani Fleurier Pershing Tourbillon Abyss Arrière de la Pershing Abyss
 
Celui-ci est cadencé à 21600 a/h pour 168h de réserve de marche et effectue une rotation en 30 secondes.
 
Le calibre occupe bien le boitier, il fait 15’’’ de large sur 5.55mm de haut, 30 rubis. Ces dimensions sont particulièrement inhabituelles, le monde semblant se diviser entre les calibres de 11, 13 et 17‘’’…
 
La finition, notamment du pont de tourbillon, est de très haute volée, le silicium bleuté de la roue d’échappement est assez magique dans le contexte marin de la pièce.
 
Cette montre hybride est une grande réussite, si l’on considère que faire monter le niveau général d’horlogerie est une véritable mission, même au poignet des plus profanes !
 
Parmigiani Fleurier Pershing Tourbillon Abyss Test de la nouvelle Parmigiani Pershing Abyss

Parmigiani Fleurier Pendulette 15 jours Blue Note

Une autre pièce a bénéficié d’un exceptionnel « cadran bleu » : la Pendulette 15 jours marqueterie. Car oui, Parmigiani produit une horloge de table.

Dans l’univers des montres de poignet il est toujours une peu décalé de produire une belle pendulette de table. En général, seules les maisons suisses les plus prestigieuses s’adonnent cet exercice.

Les grands volumes et surfaces d’une horloge permettent des libertés créatives impensables dans l’encombrement d’une montre de poignet.
 
Parmigiani Fleurier Marquetery 15 Days Clock Parmigiani Fleurier 15 Days Clock Blue Note et son cadran exceptionnel
 
Ce genre de pièce a jalonné le parcours horloger de Michel Parmigiani. Les élèves des écoles d’horlogerie des années 70 travaillaient sur des pendulettes école très proches sur le plan du pointage. Dans les années 90, lorsque Michel Parmigiani est passé de la restauration à la fabrication de pièces modernes, ses premières réalisations furent des pendulettes. La production d’horloges de table est en fait l’un des cœurs de métier de PF, ainsi que l’ont encore récemment démontré « Le Chat et la Souris », « Le Dragon » et la toute nouvelle « Le Faucon et l’Outarde » (faisant parties de la famille diste des « des pièces d’exception »).
 
L’horloge possède une masse volumique proche de celle de l’eau. Le boitier en argent massif rhodié et les espaces entre les verres et le mouvement ont permis de compenser le poids du calibre et de son lourd barillet.
 
Cette masse (environ un kilo) sert également à stabiliser la pièce lors du remontage. D’une manière générale, un gros effort a été porté sur les sensations utilisateur, qui sont bien là : c’est un peu lourd  et il faut un minimum de force pour remonter le barillet, afin que l’expérience du remontage bimensuel soit toujours sensationnelle.
 
Calibre de la Parmigiani Fleurier 15 Days
Détails du calibre maison
 
L’avantage, c’est que sa basse fréquence de 18000a/h et son gros barillet constituent même un parfait diapason horloger.
 
La construction de cette horloge prend environ quatre mois, en temps de travail cumulé. Les opérations de découpe et de finition sont réparties entre les artisans extérieurs et les maisons de la structure de Parmigiani Fleurier : Manufacture Horlogère de la Fondation (MHF). Les éléments métalliques sont tout d’abord usinés et reçoivent ensuite certaines décorations ; puis ils subissent plusieurs traitements, notamment un polissage électrochimique.
 
La décoration est hors normes. L’échelle inhabituelle des finitions perturbe les finisseurs. Même les finitions que l’on pourrait supposer plus simples, comme les anglages de base, sont en réalité plus compliquées et ce pour deux raisons : il est d’une part très délicat d’angler parfaitement sur de grandes surfaces ; mais surtout, ce travail fait appel à un savoir-faire et à des meules en bois de buis en voie de disparition.
 

Une fois les pièces terminées, il faut passer à l’assemblage et à la délicate mise au point du puissant système d’énergie. Ce travail est assuré de A à Z par un seul et même horloger, qui va mettre deux semaines à assembler sa pendulette. Le défi au niveau technique, mais aussi en termes de sécurité, c'est l’assemblage du gros barillet.

 
Parmigiani Fleurier Clock 15 Jours Zoom sur le calibre
 
Soyons honnêtes, en général la profession d'horloger n’est pas un métier à risques. Les pièces sont légères, les rares machines sont petites et inoffensives et le Val de Travers (ou se trouve Fleurier) est l’un des endroits les plus sûrs au monde : il y a peu de chances que vous soyez agressés par un chamois encapuchonné à un feu rouge. 
 

Afin d’éviter les accidents, le mouvement a donc bénéficié d’une technologie typique du XIXème : un système de bridage du barillet par une croix de malte. Ce qui lui permet de se dévider progressivement.

Cette croix de malte présente d’autres avantages : elle permet bien évidemment d’augmenter les performances chronométriques en garantissant une arrivée d’énergie maîtrisée.
 
Mais elle a surtout permis de développer un nouveau système d’affichage de la réserve de marche aussi inédit par son procédé technique que par le positionnement de ses quatre aiguilles. Des aiguilles araignées viennent chevaucher le cylindre de barillet, pour afficher la réserve de marche quel que soit l'angle de vue.
 
Le résultat est paradoxal, car pour obtenir un affichage de Rdm simplifié au maximum, Parmigiani a conçu un système complexe (composé de 13 pièces pour l’ensemble des aiguilles araignées) inédit et breveté !
 
Parmigiani Fleurier 15 Jours Système de régulation par croix de malté patenté par Parmigiani Fleurier
 
Pour que la pendulette d’architecture ancienne soit la plus précise possible, le système de régulation par croix de malte a été doublé d’un système d’échappement à force constante. Ainsi Les yeux les plus avertis remarqueront un second spiral monté sur la roue d’échappement.
 
Au-delà la prouesse technique qui consiste à faire fonctionner une locomotive à vapeur avec la ponctualité d’un TGV.
 
Pour cette version dédiée à la musique (rappelons que Parmigiani a un partenariat avec le Montreux Jazz Festival), la Pendulette a été décorée avec une représentation d’instruments de musiques dans le style de Pietr Mondrian, connu pour être l’un des pères de l’abstraction.La marqueterie, d’assembler bord à bord des morceaux de placages de bois naturels ou teinté pour obtenir des motifs. Chaque pièce est découpée et teinte individuellement ; les morceaux sont ensuite assemblés, un travail aussi précis que l’assemblage d’un mouvement d’horlogerie !
 
Parmigiani Fleurier 15 Days Arrière de l'horloge Parmigiani 15 days

La Parmigiani Fleurier Toric Tecnica Minos

 
Ce SIHH2013 a été l’occasion pour les maisons les plus prestigieuses de présenter de grandes complications assez innovantes, dont la thématique était centrée autour des échappements tridimensionnels.Mais Parmigiani a présenté en catimini une grande complication plus-que-classique : la Toric Minos.
 
Cette montre n’est pas une pièce « commerciale », dans la mesure où c’est une commande unique, déjà vendue. Cette montre est fabuleuse, tant du point de vue technique qu’esthétique.
 
La technique tout d’abord. C’est une grande complication, elle combine :
 
  • Une répétition minute.
  • Un quantième perpétuel.
  • Un tourbillon (même si ce n’est pas à proprement parler une complication).
  • Un affichage de la réserve de marche.
Parmigiani Fleurier Toric Tecnica Minos La Parmigiani Fleurier Toric Tecnica Minos est une commande spéciale
 
La montre affiche à 12h la date et la réserve de marche. Le jour de la semaine est affiché à 3h et le mois à 9h. Le tourbillon à 6h effectue sa rotation en 30 secondes.
 
Le mouvement fait 13 lignes sur 12.3mm d’épaisseur. Il est cadencé à 21600 a/h pour 43h de RdM.
 
Un des éléments qui contribue à rendre cette montre exceptionnelle, réside dans les finitions du cadran. Ce dernier symbolise le labyrinthe du minotaure mythologique. Les murs du dédale sont réalisés en or gris poli bloqué, en contraste avec le sol réalisé en or gris sablé. Les contours des indicateurs du QP sont faits d’or rose satiné.
 
La combinaison des contrastes entre ces éléments constitue un visuel exceptionnel, le cadran chatoie sous la lumière et avec le fabuleux tourbillon, c’est un régal pour les yeux. L’un des plus beaux jamais réalisés depuis le début de l’histoire de la cadrannerie.
 
Parmigiani Fleurier Toric Tecnica Minos Zoom sur le cadran de la Toric Tecnica Minos
 
Coté mouvement, le motif « labyrinthe » est un peu moins démonstratif, mais normalement l’œil est absorbé par le travail des marteaux de la répétition. Le son est clair, musical et le volume est très correct.
 
L’emploi de l’or pour le boitier n’est pas aussi pénalisant qu’on pourrait le penser, car la densité du métal n’est pas le seul facteur affectant la vibration sonore. L’autre facteur réside dans la nature de l’alliage, qui permet une bonne diffusion du son : l’or rose contient également du cuivre, un métal particulièrement adapté à la résonnance.
 
Parmigiani Fleurier Toric Tecnica Minos Un superbe labyrinthe décore l'arrière de la Toric Minos
 
De surcroît, un fraisage intérieur, permet d’évider de la matière à l’intérieur du boitier, pour améliorer encore la résonnance…
 
Là où cette montre diffère de la production actuelle des grandes complications, c’est qu’elle se pose parfaitement sur le poignet. Tout sonne juste quand vous portez cette montre, autant les dimensions du boitier que la décoration labyrinthique qui se prolonge jusque sur les carrures.
 
Cadran de la Parmigiani Fleurier Toric Minos Détails du cadran de la Parmigiani Fleurier Toric Minos
 
Niveau dimensions, les deux verres saphir sont ultrafins, car la montre fait seulement 13.2mm d’épaisseur pour 45mm de diamètre. Malgré ses dimensions, elle se pose parfaitement sur tous les poignets !
 
Une pièce très homogène, équilibrée, complète et qui surtout bénéficie d’un cadran fabuleux !

Conclusion

Ce SIHH de Parmigiani est sans conteste une démonstration de force du travail de finition de Quadrance (la partie cadran de Parmigiani) et du travail de l’atelier de haute horlogerie de Parmigiani Fleurier. Là ou d’autres sont en quête de sensationnel, la manufacture de Fleurier sait poursuivre et pérenniser l’histoire de l’horlogerie au travers d’un prisme contemporain. Une manufacture qui s’adresse plus aux connaisseurs d’horlogerie qu’aux zélateurs de marques de « prestige ».

Et recevez chaque semaine une sélection personnalisée d'articles.

Brésil et football, le doublé Parmigiani avec sa Transforma CBF

Par Joel GrandjeanRédacteur en Chef
Né en 2011, le concept Transforma coïncide avec l’arrivée Parmigiani dans l’univers mythique de la Confederação...

Parmigiani Bugatti Aérolithe: héritage et sportivité

Par Marco GabellaCo-fondateur - Editeur Exécutif
Nombreux sont les partenariats entre automobile et horlogerie. Telle une évidence, cette union entre motoristes s’affirme comme un passage oblig...