Jacob & Co Caligula Flouté

Jacob & Co. Caligula tout est une question d’ouverture!

On connaît surtout Jacob & Co. et son fondateur, Jacob Arabo, comme le joaillier New-Yorkais des stars et pour ses montres serties. Mais qui sait que Jacob & Co. a installé sa nouvelle manufacture à Plan-Les-Ouates dans les anciens locaux de Preziuso.

Ils sont situés dans la maison forte d’Arare, une ancienne  ferme fortifiée datant du moyen-âge (1371), un avant-poste destiné à défendre le canton naissant de Genève.

Jacob&Co Caligula
Aujourd’hui, Jacob présente sa nouvelle pièce, la Caligula.

Ce nom mérite qu’on s’y attarde. Si on est passionné d’histoire, Caligula était un empereur Romain sanguinaire au règne aussi violent et décadent que bref. Mais si on est cinéphile, Caligula donne son nom à plusieurs films et séries beaucoup plus érotiques que sanguinaires. Le film le plus connu est la version tournée par Tinto Brass en 1979, qui réalisait un kitcho-péplum le jour, pendant que son producteur, Bob Guccionne, réalisait un péplum-érotique la nuit!

Jacob&Co Caligula

A l’instar de ce film-culte, vous allez découvrir que la montre présente elle aussi plusieurs perspectives.

La montre de Jacob fait plus référence au « péplum spaghetti » qu’au coupeur de têtes de l’antiquité,  vous allez découvrir pourquoi...

Tout d’abord, cette montre tranche avec le reste de la production de Jacob & Co, qui présente habituellement beaucoup de montres anguleuses avec force pierres, formes géométriques et couleurs vives ; de surcroît, la Caligula est pour le moment déclinée sans pierres précieuses, ce qui est rare chez Jacob & Co. 

Jacob&Co Caligula
Avec ses courbes, son design classique et son schéma de couleur ultra-classique (Or rose et cadran ardoise, on attend ça chez Philippe Dufour, pas chez Jacob), cette pièce surprend dans les collections de Jacob.

En lieu et place des formes géométriques bariolées, le cadran de cette Caligula est guilloché de manière très qualitative et très sobre. Une finition plus étonnante, la carrure reçoit une gravure en forme de résille, qui rappelle le guillochage mais qui semble un peu hors contexte ; mais la montre n’a pas encore tout dévoilé…

Après un bref examen, on s’aperçoit qu’elle est dotée de deux couronnes et que la partie supérieure est évidée. En actionnant la couronne inférieure, on fait pivoter le cadran dans quatre positions qui découvrent 120° du cadran. Si le quart supérieur n’affiche que le logo de Jacob, les positions médianes et inférieures sont nettement plus passionnantes.

Jacob&Co Caligula
On découvre une scène dite «érotique» : le cadran tournant dévoile Madame officiant oralement avec le monsieur de gauche, ou s’occupant du monsieur de droite. Si on choisit le quart de cadran inférieur, on a droit à la scène complète.

Et en actionnant l’autre couronne, on peut donner du mouvement à l’ensemble : c’est une scène animée sans pour autant être un automate, car elle ne comporte pas de source d’énergie embarquée.

Jacob&Co Caligula

Si l’animation n’est pas automatique, la technique de peinture mise en œuvre est très proche des canons de la montre érotique. C’est André Martinez, miniaturiste Loclois, qui a décoré les 69 pièces de cette série limitée. Un nombre qui se retrouve aussi dans le prix : 69k $. 

Martinez a utilisé la technique de l’email à froid, où l’on utilise des peintures de synthèse cuites à «basse» température : 90° ; cette cuisson à «seulement» 90° permet d’obtenir un rendu très proche de l’email Grand feu, mais réduisant considérablement le temps de production. Ainsi, les quatre couches d’email nécessitent 15 heures de travail.

Les couleurs pastel laquées présentent un double avantage : elles contrastent fortement avec le gris du cadran rhodié et mettent bien en avant les bas résille de la dame. Résille que l’on retrouve sur les flancs du boitier!

Jacob&Co Caligula
Le cadran est particulièrement réussi sur cette montre, tant dans le style que dans la technique; cela démontre une certaine maîtrise de Jacob & Co sur ce produit, maîtrise également visible dans la thématique; on y revient plus bas, après un détour par le mouvement.

Le calibre est un Concepto basé sur le pointage du Valjoux 7750, avec un empierrement supérieur et des platines agrandies en largeur comme en hauteur.

Le mouvement C03025 fait 35mm par  8.7mm et comporte 25 rubis. Il est donné pour 48h de RdM à 28800 a/h. Mais surtout, il très difficile d’identifier ses gènes de 7750 dans ce contexte. C’est un mix entre les finitions très supérieures du 7750 et les Valgranges. Le verre fumé change encore son aspect…

Jacob&Co Caligula
Mais le principal progrès apporté par cette montre est finalement culturel. Tout d’abord, il faut savoir qu’au XVIIIème, les montres «érotiques» (en fait pornographiques, selon nos critères post-modernes) étaient très prisées par les cours frivoles des grands d’Europe et d’Asie.  Puis, au début du XIXème, l’ascétisme de façade de la révolution Française et surtout la pudibonderie du Calvinisme Genevois sont passés par là. Et il est devenu très difficile de détenir et d’exhiber des montres érotiques. Pire encore, la production en a été interdite. Pour contourner l’interdit, les horlo-polissons firent produire des montres où les scènes X étaient dissimulées sous un fond fermé, ou grâce à un mécanisme coulissant comme sur la Caligula.

Jacob&Co Caligula
Aujourd’hui, vu le niveau de frilosité générale de l’horlogerie, une conséquence de sa vénération illimitée pour le politiquement correct, presque personne n’ose ressusciter l’horlogerie érotique.

Tout le monde y va, du «porn-chic» des créateurs de mode (légitimement) à «l’agro-porn» des vendeurs de yaourt (ridiculement).  Tout le monde donc. Mais pas l’horlogerie...

Jacob&Co Caligula
Et pourtant, en plus d’être légitime historiquement, l’exercice est totalement ludique et décalé, donc parfaitement en phase avec l’horlogerie mécanique actuelle, exclusivement dédiée aux collections et à l’amusement.

Il fallait donc quelqu’un qui ose présenter une montre érotique. Mais aussi quelqu’un qui soit légitime. Et qui est plus légitime que le joailler des stars pour présenter ce type de complication?

Jacob&Co Caligula
La Caligula est vraiment réussie car elle est un pont entre l’horlogerie du XVIIIème (en définitive la plus légitime) et l’univers show-off délirant de Jacob, souvent incompris par la planète horlogère.  De surcroît,  elle présente un niveau de finition tout à fait respectable et lorsque vous êtes avec des gens un peu puritains  ou des clients, sa sulfureuse scénette peut être cachée … Et dévoilée à vos amis ou à cette magnifique brune que vous tentez de séduire : à défaut de savoir si vous pouvez aller plus loin, vous saurez au moins si elle a de l’humour!

Jacob&Co Caligula