Fabienne Lupo 02

«Femmes dans l’horlogerie»: Directrice du SIHH, Fabienne Lupo, se livre

Présidente de la Fondation de la Haute Horlogerie (FHH) et Directrice du Salon de la Haute Horlogerie (SIHH), Fabienne Lupo mène à la baguette - magique - deux entités incontournables du monde de l’horlogerie.

Par Laetitia Artal

La Fondation de la Haute Horlogerie (FHH) a pour but de développer des activités liées à l’horlogerie d’excellence et à ses métiers, dans le but d’en faire connaître le savoir-faire. Quant au SIHH, il demeure l’un des plus exigeants salons dans le monde du luxe.

Parcours sans faille et sans soupir

La rencontre a lieu à peine une semaine aprèsque la Fondation de la Haute Horlogerie ait posé ses valises dans ses nouveaux bureaux en plein cœur du Campus Genevois de la Haute Horlogerie à Meyrin, le saint des saints du groupe Richemont, numéro deux mondial du luxe. C’est avec un grand sourire et des paroles chaleureuses que Fabienne Lupo accueille Watchonista. A 49 ans, cette maman de deux enfants qui nous dit aspirer à la sérénité et à la bienveillance, revêt pourtant chaque matin deux casquettes à 200 % et un projet en cours sur lequel elle travaille en parallèle. Un sentiment de force et de délicatesse se dégage de cette femme, sans doute un caractère forgé par un parcours sans faille et sans soupir.

Fabienne Lupo, Française d’origine en passe de devenir Suisse, arrive à Genève en 1998. A l’époque commissaire d’exposition de la Foire   Internationale de Marseille (un événement organisé par la Safim), elle est recrutée parMonsieur Franco Cologni, alors Président de tout le secteur joaillerie et horlogerie du groupe Richemont. «Un homme connu pour avoir un caractère bien trempé», ose-t-elle. Il deviendra son mentor et un homme inestimable à ses yeux. Elle se souvient de sa première montre - une Reverso de chez Jaeger-Lecoultre qu’elle s’est offerte - et nous raconte, avec quelques anecdotes, ses débuts de parcours dans l’horlogerie.

Tout d’abord son parachutage à Genève où Fabienne Lupo s’est dit: «Oh la, la où suis je?» Elle avait pourtant imaginé que la proximité d’avec la France voisine en ferait une enclave de son pays…! C’est bel et bien un autre pays avec une autre culture qu’elle va découvrir, chérir et ne plus quitter. Elle se considère privilégiée de vivre en Suisse, un peu comme dans une bulle, elle se dit gâtée par l’environnement dans lequel elle évolue, un univers de beauté et de luxe, entourée de talents en terme de création et d’innovation.

Son entrée au SIHH

1999, Franco Cologni l’engage pour une mission: ouvrir le SIHH à de nouvelles marques comme Breguet, Audemars Piguet, Girard Perregaux. Elle se souvient d’une première anecdote ou en qualité de Secrétaire Générale elle doit présenter une stratégie d’implantation de ces nouvelles marques. Non pas à Franco Cologni, alors tout puissant, mais à son Directeur de cabinet. Refus de son nouveau plan d’action par le Directeur de Cabinet qui lui impose sa vision, persuadé que c’est ce qui allait plaire à son supérieur. Fabienne Lupo, après discussion, s’exécute et fait parvenir la nouvelle mouture à Franco Cologni. Nul doute, au vu de sa réaction et de ses manières de l’exprimer, au su de la vision qu’il lui transmet et qui ressemble point pour point à sa première présentation, elle sait qu’elle est en phase avec lui et qu’elle ne déviera plus jamais de ses opinions. Mieux, elle ne défendra désormais que ses propres idées.

L’autre souvenir qui l’amuse, c’est de son entretien d’embauche avec Franco Cologni qui lui annonce qu’il veut à ce poste «un mec qui en a…»  Poliment, avec assurance, elle rétorque qu’elle n’est pas un homme mais qu’en revanche elle sait faire preuve d’audace et de courage.

Une fée dans un monde d’homme

Pourtant, malgré ces anecdotes, elle se refuse à dire qu’il existe du machisme au sein de l’univers horloger ou si peu de femme exerce des postes de Dirigeante. Au contraire, être une femme devient un avantage selon elle. Une autre approche, avec du charme, au-delà de toute tentation de confrontation: elle considère ne pas être en compétition avec ces Messieurs mais en fait, grâce à sa place centrale, être celle qui facilite et fédère, un peu comme une fée qui diffuse sa poudre d’atmosphère, dit-elle! Elle ne veut pas s’imposer coûte que coûte mais, grâce à un bon ressenti des gens, elle arrive à les emmener là où elle considère qu’il est bon d’aller.

Passions

Ses enfants sans hésiter…! C’est entourée de sa famille qu’elle trouve du repos. Le théâtre fait également partie de ses passions, elle adorerait remonter sur scène mais avoue ne pas disposer vraiment d’assez de temps pour s’y consacrer. Restent le Ski et la voile qui répondent à son besoin de se ressourcer physiquement.

Projet

Encore tenu discret, nous en parlerons en 2017. Une nouvelle mission qui lui tient très à cœur.

SIHH 2016

SIHH Objectifs 2017

Grande nouveauté en 2017 au Salon International de la Haute Horlogerie à Palexpo Genève: une journée ouverte au public le vendredi, le dernier jour  du salon, à partir de 11H jusqu’à 19H. Afin de garder un certain contrôle, les entrées se feront sur inscription préalable avec un nombre de places limitées et un prix enclin à la sélection puisqu’il sera de CHF 70 par visiteur. Les marques sont satisfaites de cette décision, nous annonce-t-elle: «Avoir l’opportunité d’aller à la rencontre du client final, de bâtir une relation avec lui et le fidéliser, c’est une vraie tendance qui accompagne l’évolution de la distribution, une révolution dans le retail puisque de nombreuses marques ont de plus en plus leur boutique en propre et de moins en moins de boutiques multimarques.»

Le nombre d’exposants passera à 30 exposants, dont 17 au SIHH et 13 au sein du Carré des Horlogers. La Fondation de la Haute Horlogerie ne souhaite pas trop augmenter le chiffre des exposants afin de préserver l’excellence du salon, son concept d’exclusivité: «small is beautiful», selon Fabienne Lupo.

SIHH 2015

Marques partenaires

Comment contenter toutes les marques du groupe Richemont et les autres? Fabienne Lupo explique que ce «vivre ensemble» des marques se passe plutôt bien, un peu comme un bateau où tout le monde rame en même temps pour le faire avancer. Il aura fallu établir une confiance pour que les maisons horlogères comprennent qu’elles ont des intérêts en commun, des objectifs similaires, à commencer par le succès d’un salon.

FHH, communication et évènements

Au nombre des médias de la Fondation, il y a le HH Journal, le journal online de la Haute Horlogerie complété par le HH Mag annuel encarté à 150’000 exemplaires dans le Financial Times. Le digital, selon Fabienne Lupo, devient très important. Ainsi l’organisation est-elle très active sur les réseaux sociaux, avec entre autres près de 100’000 fans sur Facebook. Et c’est tant mieux puisque au nombre des missions de la Fondation, il y a: communiquer, informer et diffuser la connaissance des métiers de la Haute Horlogerie, mais aussi, quelques évènements phares tout au long de l’année. D’où sa présence, avec une exposition «La conquête du temps» et la présentation des métiers d’art horloger à la biennale des antiquaires à Paris du 10 au 18 septembre 2016, ainsi qu’à la Dubai Watch Week du15 au 18 novembre 2016. 

Forum de la Haute Horlogerie 2016 - Cyril Vigneron (Cartier), Fabienne Lupo (FHH), Maximilan Büsser (MB&F) and Olivier Audemars (Audemars Piguet)

Autre point fort dans le calendrier annuel, la FHH organise depuis 2008 le Forum de la Haute Horlogerie véritable Think Tank de la profession. En 2016 autre cheval de bataille, la problématique de la formation, une des autres grandes actionsde la Fondation. Fabienne Lupo nous parle avec ferveur de l’importance de la formation dans les différents métiers de l’horlogerie, et de cette HH Academy où l’on forme les vendeurs mais aussi les employés du secteur. Au programme, quatre niveaux de certifications qui s’obtiennent grâce à un test qui permet d’évaluer le niveau de connaissances au travers de 160 questions sur deux heures.

Le 21 juin 2016, la Fondation alimentait l’actualité avec la sortie de son Livre Blanc: une sorte de manuel référence qui définit, dans quatre segments, les critères qui permettent de prétendre à l’appellation «Haute Horlogerie». Les segments: Les maisons historiques, les marques contemporaines, les marques de luxe ainsi que les artisans créateurs. Relire notre article sur ce sujet.

https://www.hautehorlogerie.org/
https://www.sihh.org

SUIVEZ-NOUS DURANT LE SIHH! VISITEZ NOTRE PAGE SPECIALE

SIHH 2017: Jour 1 – Retour aux sources

Par Vincent DaveauRédacteur France
Question tendance pour 2017, on retiendra que la réinterprétation de dessins d’antan pour des pièces contemporaines est dans l...

SIHH 2017: L’heure des nouveaux paradigmes

Par Vincent DaveauRédacteur France
En ce début d’année, le marché horloger que l’on sait chercher une nouvelle dynamique prouve, chiffres à l’appui...

Exclusif: sortie du Livre Blanc par la Fondation de la Haute Horlogerie

Par Laetitia Artal
Une référence, un label pouvant définir les différents critères de la Haute Horlogerie. Sept domaines d’expertise afin...