2007 Gaia 1 laureat

Prix Gaïa 2007 – Paul Gerber. Catégorie Artisan-Créateur

Né en 1950, cet horloger a commencé sa carrière en se spécialisant tout d’abord dans les défis horlogers et techniques et, s’il est entré en 1989 au Guiness book pour la construction de la plus petite horloge en bois, il est avant tout celui qui a contribué à l’achèvement de la montre bracelet la plus compliquée actuellement connue.

Cette montre de poche à complications du 19ème siècle de Louis Elysée Piguet, remaniée par Frank Muller d’abord, s’est vue, entre autres perfectionnements, dotée du plus petit tourbillon volant du monde par Paul Gerber!

Membre de l’AHCI (Académie horlogère des créateurs indépendants) depuis 1989 il a dès lors multiplié les prouesses techniques et les constructions horlogères de prestige: horloges mystérieuses, montres rétrogrades à double rotor, tourbillons volants, phase de lune tridimensionnelle, etc...

En le désignant comme lauréat du Prix Gaïa 2007, le Jury reconnaît cet horloger comme l’un des plus doués de sa génération qui sait, au travers de ses créations techniques et artistiques, faire rêver aux plus belles heures de notre époque.

La remise officielle de la 13ème distinction Gaïa a eu lieu au Musée international d’horlogerie le jeudi 20 septembre 2007.

Le Prix Gaïa, manifestation d’envergure et de renom, qui veut célébrer et reconnaître le génie horloger sous tous ses aspects – technique, culturel, historique, économique – bénéficie en 2007 du soutien de la banque Julius Baer.