04 01Mot Urwerk UR 105M AITiN troisquart
Montres haut de gamme

Heures destructurées: Urwerk UR-105M

Cette maison fondée en 1997 propose la même année sa première montre avec un affichage non traditionnel.

Par Vincent Daveau
Rédacteur France

L’heure n’y est plus affichée par le biais d’aiguilles mais par le truchement d’un carrousel portant des satellites rotatifs. Ce mode de lecture a été décliné par la marque jusqu’à atteindre une sorte de paroxysme avec des modèles possédant des tourelles ultra complexes intégrant des afficheurs rotatifs comprenant des éléments extensibles en fonction de l’heure.  La marque fondée par Felix Baumgartner (l’horloger) et Martin Frei (le designer) a également mis au point l’Opus V en 2005 avec un mode ultra complexe d’affichage et en 2013, proposait l’Urwerk EMC, une montre de précision mécanique dotée d’un système électronique auto alimenté par le propriétaire à l’aide d’une sorte de dynamo) permettant de contrôler la précision de son organe de régulation et de corriger la précision par l’extérieur (une vis agissant sur le réglage fin de la raquette de balancier). Etonnement, cette montre innovante d’un point de vue mécanique fait appel à des afficheurs traditionnels ce qui est une première au sein de la marque. Mais le calibre est également le premier à être 100% de manufacture.

Les précédents sont des assemblages intégrant des éléments extérieurs pour le cœur, laissant au maître le soin de se concentrer sur l’affichage. Un affichage que l’on retrouve toujours original et dans l’esprit des origines tout de même dans la UR-105 M présentée en 2014. L’innovation est ici plus graphique que technique et l’ensemble fait appel à ces satellites glissant le long d’un « rail » des minutes maintenant parfaitement maîtrisés par la maison. On retrouve sur cette montre les affichages traditionnels qui ont contribué au succès de l’entreprise avec un design et des matériaux nouveaux et ces informations comme l’Oil change, la réserve de marche et la petite seconde non plus sur le fond, mais sur le tranchant de la montre. 

Urwerk UR-105M

Callibre UR 5.01 à remontage manuel avec 38 rubis et vibrant à 28 600 alternances par heure.  42 heures de réserve de marche

Affichage: satellites carrousel en laiton et structure orbitale de lecture en PEEK (PolyEtherEthercétone) avec rail des minutes à 6 heures. Indicateur de petite seconde latérale, indicateur de réserve de marche sur le tranchant de la carrure et control Board avec oil change et vis de réglage micrométrique sur le dos de la montre. 

Détails technique

  • Indications: Heures, minutes, secondes sur le cadran 
  • Côté: seconde et réserve de marche 
  • Matière du boîtier: titane et lunette en acier 
  • Bracelet: alligator
  • Spécificité: cette montre en titane traité ou non dispose d’un bouclier en acier pour le protéger des impacts sur la partie la plus exposée. Lecture par Carrousel traditionnel avec croix de rotation en bronze béryllium.

---

Cet article est extrait de notre page Nouvelle Horlogerie

Heures destructurées: Urwerk EMC

Par Vincent DaveauRédacteur France
Le Calibre EMC d’Urwerk est doté d’un capteur optique en lien avec le balancier oscillant à 28 800 alternances par heure. Il est...

Heures destructurées: Hautlence HL 2.4

Par Vincent DaveauRédacteur France
Présentée pour la première fois en 2010, et lancée de façon définitive l’année suivante, la montre HL2.0...

Heures destructurées: HYT

Par Vincent DaveauRédacteur France
LES HEURES DESTRUCTUREES: HYT WATCHES HYT a posé les bases de son histoire en 2002, sur les rives des lacs suisses bordant les régions horlog...

La révolution dans l’art de lire l’heure

Par Vincent DaveauRédacteur France
LES HEURES DESTRUCTUREES: La nouvelle horlogerie? S’émanciper de la tradition par la création de constructions mécaniques qui...