zenith el primero
Le monde automobile

Horlogerie et automobile, indéfectibles liens sur fond de salon de l’Automobile

Genève, début mars 2016. Le Salon International de l’automobile ouvre ses portes. L’occasion de faire un tour d’horizon des marques horlogères qui fricotent avec l’automobile. Plein gaz sur des concept-cars, des prestigieuses, des designers et préparateurs renommés!

Par Rémy Solnon
Journaliste spécialisé

Fiat TAG Heuer Abarth Fiat Abarth 595 "Competizione by TAG Heuer"

Y aura-t-il des montres dans les allées de Palexpo à Genève? Pour le savoir, il faut s’y rendre et jour l’amateur de belles voitures et d’horlogerie qui découvre ou redécouvre les grandes histoires qui lient constructeurs de véhicules de prestiges et constructeurs ou fabricants de montres: Breitling et Bentley, Parmigiani Fleurier et Bugatti, Hublot et Ferrari ou encore Bovet 1822 chez Pininfarina. Au passage, le visiteur pourra aussi s’extasier devant le dernier concept-car du préparateur suisse Rinspeed dont l’horloge de bord est l’œuvre de Carl F. Bucherer ou devant la turbulente Abarth 595 «Competizione by Tag Heuer.» Force est de constater qu’aujourd’hui la plupart des constructeurs automobiles sont associés à une marque horlogère. Et que les marques horlogères proposent presque toutes au moins une montre sportive dédiée à l’automobile.

Rinspeed Etos Concept-car Rinspeed Σtos

Carl F. Bucherer Patravi TravelTec GMT Black Chronographe Carl F. Bucherer Patravi TravelTec GMT Black (2016)

Car l’amateur de voitures d’exception s’intéresse souvent à la belle horlogerie. Parce que montres et automobiles ont le même pouvoir d'attraction et véhiculent de nombreuses valeurs communes. Elles symbolisent le rêve, l’émotionnel et le luxe parfois inaccessible.Elles permettent d’afficher la réussite et le statut social. Elles reflètent aussi la personnalité de leur propriétaire, son style de vie ou son goût pour les belles mécaniques classiques ou les dernières innovations techniques.

Hublot MP-05 Laferrari sapphire Hublot MP-05 Laferrari Sapphire

Que ce soit au salon international de l’automobile ou au salon international de la haute horlogerie (SIHH), les passionnés se retrouvent finalement dans les mêmes halles. Tour à tour, ils peuvent admirer la pureté du design des carrosseries ou des boitiers, les finitions raffinées des habitacles ou des cadrans tout en étudiant avec attention les fiches techniques des puissants moteurs ou des mouvements à complications.

Horlogerie et automobile: histoire commune de plus d'un siècle

L'association entre l’horlogerie et l’automobile est ancienne et s'est historiquement faite naturellement. Les horlogers ont en effet accompagné le développement de l’automobile au début du XXe siècle et les premières courses automobiles avec la conception de compteurs permettant de mesurer sa vitesse et de chronométrer un temps. Omega proposa dès 1909 une montre de tableau de bord équipée d'un calibre huit jours et s’impliqua dans le chronométrage d'épreuves sportives. Heuer commercialisa en 1911 le premier chronographe de bord pour voiture - le Time of Trip – suivi en 1916 par le Mikrograph, précis au 1/100e s., et en 1933 par l’Autavia (contraction d’AUTomobile et d’AVIAtion), premier compteur de bord pour voitures et avions. Des avancées significatives qui feront de Heuer - et plus tard TAG Heuer - une référence dans le chronométrage d’épreuves sportives de haut niveau, notamment en Formule 1.


Heuer Time of Trip Heuer Time of Trip (1911)

Devant l'engouement naissant du public pour ces bolides et ces «fous du volant», certaines manufactures horlogères eurent l’idée de proposer des montres inspirées par l'automobile. Dans les années 1920, la marque Mido répliqua avec succès les radiateurs de Bugatti sur le cadran de ses montres. Bientôt suivie par d’autres manufactures comme Patek Philippe ou Cartier. En 1921, le français L. Leroy équipa l’Automobile Club de France en chronographes. Rolex est également très présente en sport automobile et ce dès 1935 avec le pilote anglais Sir Malcom Campbell qui atteignit la vitesse hallucinante de 484 km/h, une Rolex Oyster au poignet.

The Rolex Daytona Platinum reference 116506 (2013)

Les liens entre l’horlogerie et l’automobile se renforcent véritablement dans la seconde moitié du XXesiècle avec le développement des montres-bracelets. Quatre montres aujourd'hui incontournables ont scellé cette relation et lui ont donné ses lettres de noblesse. En 1957, Omega lance la Speedmaster, un chronographe développé pour l’automobile doté d’un cadran inspiré par les tableaux de bord de voitures de sport. Son nom provient de l’échelle tachymétrique ornant sa lunette, une première en horlogerie. La Speedmaster va connaître un succès planétaire… mais en devenant la première montre à être allée sur la Lune! En 1959, Rolex s'associe au circuit américain de Daytona sur lequel est organisée la très renommée course d'endurance de 24 heures. Elle lui a inspiré son iconique Oyster Perpetual Cosmograph Daytona en 1963, un instrument destiné aux pilotes de course et aux gentlemen drivers pour calculer leur vitesse moyenne. La même année, Heuer présente la Carrera, un chronographe de sport dédié à la course automobile. Son nom est un hommage à la Panamericana Carrera, une course extrêmement dangereuse organisée au Mexique dans les années 1950. En 1969, elle lance la Monaco, la première montre carrée dotée du premier calibre chronographe automatique qui deviendra célèbre au poignet de l’acteur américain Steve McQueen dans le film Le Mans en 1971.

Heuer Carrera 1963 Heuer Carrera des années 1960

Les partenariats montres/automobiles se sont véritablement développés depuis les années 1980-90. TAG Heuer avec McLaren en 1985, Chopard avec la course des Mille Miglia en1988  et Girard-Perregaux avec Ferrari en1994 ont montré la voie. Puis ces partenariats se sont multipliés au début du XXIe siècle. Le succès est au rendez-vous et certains ont depuis célébré leur dixième anniversaire, comme Breitling avec Bentley, Oris avec Williams F1 et Parmigiani Fleurier avec Bugatti.

Chopard Mille Miglia 2015 Race edition Chopard Mille Miglia 2015 Race edition

Certaines marques horlogères ont cependant choisi une autre voie en proposant des montres qui s’inspirent directement de l'automobile. Ces garde-temps sportifs reprennent soit des éléments stylistiques liés à l'automobile (B.R.M.), soit des matériaux high tech issus de la compétition tels que le carbone, l’aluminium, le makrolon (Richard Mille RM011 Felipe Massa, Chanel J12 Superleggera, F.P. Journe Centigraphe Sport), soit des pièces issues de voitures mythiques (Christopher Ward).

Chanel J12 Superleggera Chanel J12 Superleggera (2005)

Grande diversité des partenariats avec l’automobile

Les partenariats horlogerie/automobile, qu’ils associent une manufacture horlogère à un constructeur ou à une course automobiles, se traduisent naturellement par la création de montres sportives. Mais ils ne prennent pas tous la même forme, d’où la grande variété de l’offre. Certaines manufactures inscrivent leur partenariat dans la durée avec la création de collections exclusives, à l’image de Breitling avec Bentley, Hublot avec Ferrari, ou encore Richard Mille et Le Mans Classic. A l’inverse, d’autres manufactures choisissent une relation ponctuelle mais marquante pour célébrer un événement particulier, comme ce fut le cas par exemple pour Hublot et Morgan, TAG Heuer et Nissan, Cvstos et Pagani, Ralf Tech et Alpine.

Breitling for Bentley GT3 Breitling for Bentley GT3 (2015)

Les manufactures horlogères veulent être présentes sur les grands événements médiatiques, tels que le championnat de formule 1 ou les mythiques 24 Heures du Mans. Elles s’associent à une écurie ou un pilote dont le panache ou les victoires leur apporteront une image dynamique et positive. Aujourd’hui, toutes les grandes écuries en F1 et en endurance ont un chronométreur officiel prestigieux. Dernièrement, Bell & Ross a annoncé avoir signé un accord avec Renault Sport F1 Team qui fait son grand retour en championnat du monde en tant qu’écurie. D’autres manufactures investissent dans les grandes courses historiques ou les concours d’élégance qui ont depuis quelques années le vent en poupe auprès de tous les passionnés d’automobiles classiques. Chopard fut précurseur avec la course des Mille Miglia et le Grand prix de Monaco Historique. Aujourd’hui, Zenith est le partenaire officiel du Tour Auto (image principale) et du WinterRaid, Eberhard & Co est le chronométreur du rallye RAID Suisse-Paris et Richard Mille est à l’origine du retour du concours d’élégance automobile en France avec le Chantilly Arts & Elegance Richard Mille.

IWC Ingenieur Chronopraphe Racer IWC Ingenieur Chronographe Racer (2013)

Pour concevoir les montres qui vont représenter ces partenariats, certaines marques horlogères vont s’appuyer sur un de leurs modèles emblématiques, gage de succès, comme Bulgari pour Maserati avec l’Octo Chronograph, IWC pour le Mercedes AMG Petronas F1 Team avec l’Ingenieur, Hublot pour Ferrari avec la Big Bang ou encore B.R.M pour la plupart de ses partenariats (Gulf, Corvette Racing…) avec la V12-44. D’autres manufactures vont développer des pièces exclusives ou innovantes, à l’instar de Breitling pour Bentley, Jaeger-LeCoultre pour Aston Martin ou TAG Heuer pour la supercar McLaren-Mecedes SLR.

Jaeger LeCoultre AMVOX2 Jaeger-LeCoultre AMVOX 2 (2006)

Horlogerie et automobile : une source permanente d’innovations techniques

 

Breitling Mulliner Tourbillon Horloge de bord "Mulliner Tourbillon by Breitling"

Les partenariats horlogerie/automobile s’inscrivent parfois dans le partage de savoir-faire techniques. Ainsi, certains ont débuté sous l’impulsion d’un constructeur automobile qui demande à une manufacture de concevoir l’horloge de bord ou l’instrumentation de son prochain modèle de série ou d'un concept-car. Ce fut notamment le cas pour Bentley avec Breitling pour son prestigieux coupé Continental GT en 2003, Spyker avec Chronoswiss pour sa C8 en2004, et Peugeot avec Bell & Ross pour son concept-car 908 RC en 2006.

Jaeger-LeCoultre a repoussé encore plus loin le degré d’intégration avec Aston Martin en concevant l’AMVOX2 Transponder, une montre mécanique intégrant un transpondeur permettant d’ouvrir et de fermer à distance les coupés ou berlines d’exception de la marque anglaise par simple pression sur le verre saphir. On le voit, ces rapprochements horlogerie/automobile peuvent être une véritable source d’innovations techniques pour les manufactures horlogères. Ils sont à l’origine de la réalisation de montres révolutionnaires qui ont marqué l’histoire de l’horlogerie, à l’image de la Parmigiani Fleurier Bugatti Type 370 (2004) et son mouvement à architecture transversale inspirée du moteur de la supercar Veyron et de la Hublot MP-05 LaFerrari (2013) qui offre une réserve de marche record de 50 jours. On peut encore une fois citer Jaeger-LeCoultre avec l’AMVOX2 et son boîtier dépourvu de poussoirs, la fonction chronographe se pilotant par de simples pressions sur la glace saphir grâce à un mécanisme inédit de bascule du boîtier.

Parmigiani Bugatti Type 370 Parmigiani Fleurier Bugatti Type 370 (2004)

Gageons que le cru 2016, sur fond de salon international de l’automobile à Genève, a de quoi nous surprendre avec ses nouvelles pièces horlogères exceptionnelles. Parmi celles que nous risquons fort de croiser, pour le découvrir ou les redécouvrir, il y a ces quelques carrosseries cristallines: Parmigiani Fleurier Bugatti Super Sport Saphir, Hublot MP-05 LaFerrari sapphire et Bovet Pininfarina OttantaSei 10-Day Tourbillon.

Crédits photos: Bentley, Breitling, Chanel, Chopard, Ferrari, Hublot, IWC, Jaeger-LeCoultre, Parmigiani Fleurier, Rinspeed, Rolex, TAG Heuer, Zenith

Voitures et montres font la route ensemble

Par Watchonista
Cette 88ème édition du Salon international de l'automobile de Genève a réuni voitures rutilantes et montres à couper le souffle. Tour de cet événement en...

Montres et automobiles d'exception: les nouveautés 2016 part 1

Par Rémy SolnonJournaliste spécialisé
Il y en aura pour tous les goûts, pour tous les budgets. L’année 2016 a étéet sera riche en nouveautés horlogè...

Chopard Mille Miglia 2015 Race Edition: aux couleurs racing de l’Italie

Par Rémy SolnonJournaliste spécialisé
A l'occasion de l'édition 2015 de la célèbre course historique Mille Miglia, Chopard, partenaire horloger officiel de cet é...

Voitures anciennes: Zenith s’offre un Tour sur les routes de France

Par Alexander FriedmanCo-fondateur - Business Development
Dès 2015, la marque locloise décroche du titre de chronométreur officiel du Tour Auto. Aux coloris emblématiques du lé...