Bovet Amadeo® Fleurier Virtuoso VII

Bovet Amadeo® Fleurier Virtuoso VII

Avec pareil garde-temps, la question ne se pose pas de savoir quelle fonction est primordiale pour son propriétaire. A coup sûr, ce sont les informations calendaires affichées à perpétuité par sa subtile complication embarquée. Bonne lecture!

Et de lecture il en est question puisque, avec cette pièce, tout est question d’aisance dans le parcours du regard, et de son plaisir. Un simple coup d’œil et l’on devine que Pascal Raffy, le propriétaire de la Maison Bovet 1822 et de la manufacture Dimier 1738, est un esthète attaché à partager avec des passionnés sa vision de la belle horlogerie.

L’art de la théâtralité

Aller où les autres ne vont pas, oser l’originalité pour exprimer la singularité… Voilà bien le propre de l’intelligence, aurait pu dire un philosophe. Assurément, cette inclinaison caractérise depuis toujours les gens ayant les moyens de leurs ambitions, aurait pu affirmer le grand Voltaire, lui même passionné de montres.

Cette aptitude à transfigurer la mécanique pour lui donner ce cachet de l’unique, s’est imposée comme une signature dès les origines de la Maison que l’on sait s’être illustrée dans la création d’instruments de mesure du temps destinés au florissant marché chinois du début du XIXème siècle.

Déjà à l’époque, le travail des artisans et des horlogers dont le talent s’exprimait à travers leur capacité de transformer le mouvement en une construction à la fois complexe et graphique, l’emportait sur l’affichage de l’heure. Devenu entre leurs mains une dentelle de métal et une sculpture cinétique, le cœur de la montre prenait la première place. Logique, puisque de son bon fonctionnement dépendait, comme il dépend toujours, le ballet paisible et régulier des aiguilles au cadran. 

Savoir jouer plusieurs rôles

En ce sens, la montre Quantième Perpétuel Rétrograde Virtuoso VII symbolise par sa cohérence graphique, l’aboutissement d’une démarche d’historien que l’on devine passionné par le passé, mais dont la vision tend vers l’avenir.

Duale comme pouvait l’être Janus dont le visage regarde à la fois vers hier et vers demain, cette pièce d’horlogerie possède la particularité devenue rare d’offrir une lecture double face et, par conséquent, à son propriétaire la faculté  enviable d’avoir deux montres en une. 

Mais au vrai, elle est bien plus que cela… Cette création majeure de 43,3 mm de diamètre, proposée en or rouge ou gris 18 carats, est plurielle, car elle se porte en fonction des envies, au bout d’une chaîne comme nos pairs l’ont fait dans le passé, posée sobrement sur un bureau à la manière d’une pendulette de table, ou encore au poignet fermée par un bracelet de cuir d’alligator. Et là encore, il sera loisible à son propriétaire de choisir la face qu’il laissera voir à ses observateurs… C’est dire le champ des possibles qu’offre ce garde-temps dont l’habillage justifie à lui seul un sujet. Logique toutefois qu’il en soit ainsi, car on dit la montre être le théâtre des heures. Et de la mise en scène comme des costumes dépend souvent l’appréciation de la pièce. Ici, magnifiquement orchestrée, la mécanique se déguste comme se goûte le plaisir d’y lire avec aisance les informations horaires mais aussi calendaires… A perpétuité! 

Quand la mécanique se fait scénographie

Au-delà même de sa complication de quantième perpétuel rétrograde et de sa fonctionnalité d’indicateur de réserve de marche, la montre Amadeo® Fleurier Virtuoso découvre au fil du regard son décor mécanique travaillé par le maître d’œuvre comme le serait celui d’un metteur en scène. Dans cette représentation, le calibre mécanique à remontage manuel baptisé Virtuoso II à spécialités horlogères DIMIER 1738, référencé 13BM12-AIQPR, joue la carte de la transparence. Côté recto, ce cœur de 13 ¾’’ offrant 5 jours de réserve de marche laisse voir en plus des heures présentées sur fond de cadran noir laqué ou blanc, une partie des composants de la complication de quantième perpétuel. 

En effet, ce mouvement présentant sur les deux faces l’heure, les minutes et les secondes grâce à une petite trotteuse à trois branches, dispense également, côté recto, les informations calendaires de date grâce à une indication rétrograde mais aussi de jour, de mois et d’année bissextile sur des disques rotatifs en saphir. La qualité de lecture de ces fonctions a été la principale préoccupation des horlogers qui ont soigné la construction graphique de l’affichage de façon à faire se détacher l’élément à lire sur fond de composants réalisés tous à la main dans le strict respect des principes prévalant en haute horlogerie.

Dans cette configuration, l’amateur pourra comprendre avec aisance ces données qui ne seront à recaler qu’en 2100 ou toutes les années séculaires non multiples de 400 (conformément à la règle de calcul du calendrier grégorien établi en 1582 par le Pape Grégoire XIII) si la montre est remontée régulièrement en temps utile. 

A première vue symétrique dans sa construction, le calibre joue pourtant avec le regard et les sens pour les aiguiser. Ainsi, les puristes noteront en retournant la montre, qu’en plus de présenter au verso un indicateur de réserve de marche, le cadran affichant les heures ne se trouve pas à la même hauteur que celui se trouvant sur la face recto. Ce traitement original et compliqué a imposé aux horlogers de placer un train de rouage secondaire supplémentaire qui engrène avec celui primaire lors de la mise à l’heure s’effectuant par la couronne placée, comme dans les montres de poche, au pendant, sous la bélière. 

On retiendra pour finir de ce garde-temps plein de surprises et à l’esthétique exemplaire, qu’il joue de son passé pour écrire l’avenir, et que son dessin dynamique inspiré par l’histoire de la marque a su profiter des apports techniques d’aujourd’hui pour offrir aux amateurs de pièces à quantièmes perpétuels une lecture aisée et intuitive des informations calendaires. Que demander de mieux que de disposer au cadran d’une lisibilité optimale pour soi et d’une immédiate reconnaissance, grâce à une esthétique à nulle autre pareille? Le plaisir de l’unique… Ici, il est garanti!