Haut lieu du Web 2.0: Watchonista, du paysage à l'action directe

Haut lieu du Web 2.0: Watchonista, du paysage à l'action directe

Lorsque Marco Gabella interpelle un collaborateur Omega à Baselworld, c’est avant tout parce que sa propre collection compte plusieurs dizaines de modèles et qu’à ce titre, ce qu’il aura à dire n’aura pas pour la marque la même fadeur que le discours du journaliste horloger qui écrit à longueur de vie sur des objets qu’il n’aura que rarement l’occasion d’acquérir.

Alors qu’on pourrait s’imaginer que l’omniprésent Alexander Friedman tape l’incruste dans une soirée horlogère, qui sait s’il a été invité non pas par le service RP de la marque mais par celui d’un manager de vente ayant compris que cet amateur-là dispose des moyens de ses coups de coeur? Il se trouve que l’un comme l’autre sont avant tout des entrepreneurs rodés, qu’en complément d’une amitié qui remonte à l’enfance, ils ont bâti un business mode l inédit, d’une envergure à faire bien plus de vagues qu’on ne le croit...

Découvrez le nouveau numéro de HEURE SUISSE Mai-Juin 2012

Prochainement dans votre kiosque...